PARIS : 

BNF : BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE : Quai François Mauriac, 75706 Paris. Tél : 01.53.79.59.59. Mardi/Samedi : 10h/19h. Dimanche :  13h/19h (fermeture des caisses à 18h) Fermé le lundi et les jours fériés : 31 décembre et 1er janvier / dimanche de Pâques /1er et 8 mai / jeudi de l'Ascension / dimanche de Pentecôte / 14 juillet / 15 août / 1er et 11 novembre / 24 et 25 décembre. Fermeture annuelle des sites parisiens (François-Mitterrand, Richelieu et Louvois, Bibliothèque de l'Arsenal et Bibliothèque-musée de l'Opéra) : du 1er au 10 septembre 2017 inclus.

********************

PARIS : 

CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : 1 rue Cabanis, 75014 Paris. Mercredi/Dimanche : 14h/19h.

********************

PARIS :

CENTRE POMPIDOU : 4 rue Aubry le Boucher, 75004 Paris. Tél : 01.44.78.12.33

Accès : 111, rue Saint-Martin, 75004 Paris Code : 37 A 94 Escaliers C, sur la gauche dans la cour,

Horaires : Tous les jours, sauf le mardi et le 1er mai. Musée et Expositions : 11h/21h (fermeture des caisses à 20h).

Les expositions de la galerie 1 et 2 bénéficient d'ouvertures en nocturne le jeudi jusqu'à 23h

Atelier Brancusi : 14h à 18h, du mercredi au lundi

Bpi : du lundi au vendredi (sauf mardis) de 12h à 22h, week-end de 11h à 22h

********************

PARIS : 

CITE INTERNATIONALE DES ARTS : Lily Robert / 18 rue de l'Hôtel de ville, 75004 Paris. Tél : 01.43.70.03.01.Mercredi/Samedi sauf fériés : 14h/19h.

********************

PARIS : 

FONDATION LOUIS VITTON : 8 avenue du Mahatma Gandhi, Bois de Boulogne, 75116 Paris. Tél : 01.40.69.96.00. Lundi/Samedi sauf fériés : 10h/18h.

********************

PARIS :

GALERIES NATIONALES DU GRAND PALAIS :1 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Tél : 01 44 13 17 30.

Mercredi/Samedi : 10h/22h, llundi et dimanche : 10h/20h. Fermeture le mardi et le 25 décembre.

Vacances de la Toussaint du 19 octobre au 2 novembre : tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 22h. vacances de Noël du 21 décembre au 4 janvier : tous les jours (sauf mardi) de 9h à 22h.

 Renseignements : Tél : +33 (0)1 44 13 17 17 (serveur vocal)

Des visites guidées de l’exposition (90 minutes) et des ateliers pour enfants (2h en tout avec une visite spéciale) sont aussi organisés.

Métro : Franklin-Roosevelt ou Champs-Elysées-Clemenceau

Bus : lignes 28, 32, 42, 72, 73, 80, 83, 93

Stations Vélib' n° 8029 et 8001

Galerie Sud Est  entrée porte H 

********************

PARIS : 

GOETHE INSTITUT : 17 avenue d'Iéna, 75116 Paris. Tél : 01.44.43.92.51.

**** KLASSE BROOMBERG ET CHANARIN : "Suture" : Photographies

 

"À l’occasion de la foire internationale de la photographie PARIS PHOTO et dans le cadre de la série La jeune photographie allemande, le Goethe- Institut de Paris et la Deutsche Börse Photography Foundation exposent les travaux de la classe de photographie d’Adam Broomberg et Oliver Chanarin, deux voix de la photographie contemporaine de réputation internationale et professeurs à la Hochschule für Bildende Künste (HfBK) de Hambourg.

 Dans l’exposition collective « SUTURE », les 23 artistes examinent le potentiel de connexion du médium : ses limites, ses capacités et ses chances dans un monde en changement.

La pensée critique et la constante répugnance à accepter le monde actuel sont le fil rouge qui relie la diversité de leurs positions.

Pour les étudiant·e·s de la classe Broomberg & Chanarin, la photographie et l’art sont un porte-parole, un remède et une soudure. Leur Suture." (NDLG)

 

Vernissage jeudi 11 novembre 

Exposition du 11 novembre 2021 au 5 janvier 2022.

********************

PARIS :

HALLE SAINT-PIERRE : 2, rue Ronsard - 75018 Paris. Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89.

Attention nouveaux horaires à partir de septembre 2011 : le lundi ouvert de 13h à 18h.

jusqu’à cette date : ouvert tous les jours du lundi au dimanche de 10h à 18h. Fermeture billetterie à 17h30

Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€.

En août : ouverture de 12h à 18h, fermé le weekend.

Fermetures annuelles : 25 décembre, 1er janvier. 1er mai, 14 juillet et 15 août.

********************

PARIS : 

INSTITUT DU MONDE ARABE : 1, rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Tél : 01.40.51.38.38. Mardi/vendredi  : 10h-18h. Samedi/Dimanche : 10h/19h. L'IMA est annuellement fermé le 1er mai.

********************

PARIS : 

INSTITUT GIACOMETTI : 5 rue Victor Schoelcher, 75014 Paris. Tél : 01.87.89.76.75.Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermé le 1er novembre, le 25 décembre 2019 et le 1er janvier 2020.

********************

PARIS :

INSTITUT METAPSYCHIQUE INTERNATIONAL : 11 rue Louise Weiss, 75013 Paris.

********************

PARIS : 

MAISON DE VICTOR HUGO : 6 place des Vosges, 75004 Paris. Tél : : 01 42 72 10 16. Mardi/Dimanche, et certains jours fériés (14 juillet et le 15 août) : 10h/18h. • 17h40 : dernière entrée. Fermé tous les lundis, ainsi que le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

********************

PARIS : 

MUSEE D'ART ET D'HISTOIRE DE L'HOPITAL SAINTE-ANNE(MAHHSA) : 1 rue Cabanis, 75014 Paris. Tél :01.45.65.85.41. Mercredi/Dimanche : 14h/19h.

*********************

PARIS : 

MUSEE D'ART ET D'HISTOIRE DU JUDAÏSME : LE MAHJ : 71, rue du Temple - 75003 Paris

Le musée est ouvert du mardi au vendredi : 11 h/18 h et le samedi et dimanche : 10  h/18 h. Nocturne des expositions le mercredi jusqu’à 21 h et le samedi, dimanche et jours fériés jusqu’à 19 h.

**** SI LEWEN : "Parade"

 

" Le mahJ présente les dessins de la série graphique The Parade de Si Lewen (1918–2016), réalisée en 1950. Peu connu en Europe, cet artiste américain d’origine polonaise a marqué la scène artistique américaine de l’après-guerre avec une œuvre conjuguant dessins, peintures et collages.

Engagé dans l’armée américaine, Si Lewen (Pologne, 1918 – États-Unis, 2016) débarque en 1944 dans une Europe qu’il a fuie une dizaine d’années plus tôt. Membre du Military Intelligence Service, il traverse de nouveau l’océan et le continent, et participe à la libération de Buchenwald, avant de retourner aux États-Unis, profondément marqué.

Cette expérience est une des sources de Parade, qu’il achèvera en 1950, une suite saisissante de soixante-trois dessins en noir et blanc qui forme le récit à la fois réaliste et allégorique de la montée du nazisme, de la guerre, de la Shoah et de la réconciliation des peuples.

« Je trouve votre œuvre très impressionnante d’un point de vue purement artistique. En outre, je trouve qu’elle a le réel mérite de combattre les tendances belliqueuses par le biais de l’art. Ni les descriptions concrètes ni les discours intellectuels ne peuvent égaler l’effet psychologique de l’art véritable. On a souvent dit que l’art ne devait se mettre au service d’aucune cause politique ou autre. Je ne suis pas de cet avis. » écrit Albert Einstein à Si Lewen en 1951." (NDM)

 

Exposition jusqu'au 8 mai 2022.

**** LE SEFER YETSIRAH : 

 

" À l’occasion du colloque « Le Sefer Yetsirah. Histoire et réception d’un texte kabbalistique majeur », organisé autour d’un manuscrit espagnol du XIIIe siècle de la Bibliothèque nationale de France, un accrochage est consacré à la fortune de ce texte attribué par la tradition au patriarche Abraham.

On y découvrira, aux côtés de ce manuscrit médiéval, plusieurs versions imprimées de la bibliothèque de l’Alliance israélite universelle – dont l’édition princeps éditée à Mantoue en 1562 –, témoignant de l’étude de ce manuscrit dans différents milieux juifs et chrétiens, ainsi qu’une œuvre unique calligraphiée en 2003 par l’artiste Frank Lalou, méditation contemporaine sur l’alphabet hébraïque et son pouvoir créateur." (nDM)

 

Exposition jusqu'au16 janvier 2022.

 

**** PATRICK ZACHMANN : "Voyage de mémoire".

 

Exposition du 2 décembre 2021 au 6 mars 2022.

 

********************

PARIS :

MUSEE DU LOUVRE :

 36 Rue du Louvre, 75001 Paris. Tél : 01 40 20 58 24 Métro Palais-Royal.

TLJ. : 9h/18h, sauf mardi et fériés suivants : 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. La fermeture des salles commence à 17h30.
Nocturnes jusqu'à 22h mercredi et vendredi (fermeture des salles à partir de 21h30). 
Gratuit le premier dimanche de chaque mois (hors exposition du hall Napoléon).
L'accès par la Pyramide et par la Galerie du Carrousel est ouvert de 9h à 22h, sauf le mardi.
Le passage Richelieu est ouvert de 9h à 18h, sauf le mardi.

**** VENUS D'AILLEURS : Matériaux et objets voyageurs

"  Cette exposition vous propose un voyage dans le temps et autour du monde. Une histoire racontée à travers les matériaux et les objets échangés entre des mondes lointains. Aux pierres, coquillages, ivoire ou bois rares s’ajoutent le voyage des animaux. Une fascination qui s’enrichit des mythes qui entourent leur origine". (NDM)

 

Exposition du 22 septembre 2021 au 4 juillet 2022.

**** PARIS-ATHENES NAISSANCE DE LA GRECE MODERNE (1675-1919)

 

"L’année 2021 marque un double anniversaire : le bicentenaire des débuts de la guerre de Libération de la Grèce, et l'entrée au Louvre de la Vénus de Milo. À cette occasion, l’exposition raconte à travers un parcours de 350 œuvres la redécouverte par les nations européennes de l’Antiquité grecque, ses monuments et ses chefs-d’œuvre, et la naissance d’un état moderne." (NDM)

 

" Exposition du 30 septembre 2021 au 7 février 2022.

Grande galerie

**** HOMMAGE A CHRISTIAN BOLTANSKI (1944-2021) :  "Les archives de Christian Boltanski 1965-1988"

 

"Cet accrochage dans la Grande Galerie du Louvre est la troisième présentation d’œuvres de Christian Boltanski au musée du Louvre. La première fut à l’occasion de l’exposition « L’Empire du Temps. Mythes et créations » (14 avril – 10 juillet 2000). Il avait élaboré une sorte d’archéologie du présent en rassemblantdes photographies des objets perdus par les visiteurs dans les salles du musée. La seconde fois, Christian Boltanski est l’un des onze artistes contemporains qui interviennent au sein des collections permanentes du musée dans le cadre du premier « Contrepoint. L’art contemporain au Louvre » (12 novembre 2004 – 10 février 2005).

Fidèle à sa démarche qui consiste à retrouver, conserver des traces d’un passé disparu, s’apparente à une forme d’archéologie personnelle, Christian Boltanski avait notamment présenté dans la salle Saint Louis, au sein du Louvre médiéval, une reconstitution d’objets lui ayant appartenu en regard des objets usuels et quotidiens trouvés dans les fondations du Palais du Louvre. Il interrogeait ainsi le cycle du temps, le fonctionnement de la mémoire, et posait la question de la reproduction." (NDM)

 

Exposition du mercredi 13 octobre 2021 au 10 janvier 2022.

**** DESSINS DE COSTUMES DE LA COLLECTION EDMOND DE ROTHSCHILD

 

Les costumes de spectacles au temps de Louis XIV sont dévoilés à travers une centaine de dessins.

 

Exposition jusqu'au 31 janvier 2022.

 

Hall Napoléon

**** PARIS-ATHENES : Naissance de la Grèce moderne (1675-1919)

Découvrez les liens qui unissent la Grèce et la culture européenne, en suivant notamment le fil des relations entre Paris et Athènes.

Exposition jusqu'au 7 février 2022.

 

********************

PARIS :

MUSEE DU LUXEMBOURG : 19 rue de Vaugirard, 75006 Paris. Vendredi/Lundi : 9h/22h. Mardi/Jeudi : 10h/20h

 

********************

PARIS :

MUSEE DU QUAI BRANLY : 37 QUAI BRANLY, 75007PARID. TEL : 01.56.61.70.00. TLJ. SAUF LUNDIS, 25 DECEMBRE ET 1ER MAI. 

HORAIRES : Lundi, mercredi, dimanche : 11h/19h// Jeudi, vendredi, samedi : 11h/21h.

EXCEPTIONS : VACANCES SCOLAIRES : 11H/19H  : LUNDI 8, 15, 22 ET29 FEVRIER. ET LUNDI 4, 11, 18 ET 25 AVRIL 2016. //NUIT DES MUSEES : SAMEDI 21 MAI, DE 18H A MINUIT // WEEK-END DES 10 ANS DU MUSEE : DU SAMEDI 25 JUIN A 11H AU 26 JUIN A 19H // JEUDIS 24 ET 31 DECEMBRE : FERMETURE A 18H. // GROUPES : ENTREE 9H30.

********************

PARIS : 

MUSEE PICASSO : Hôtel Salé, 5 rue de Thorigny, 75003 Paris. Tél : 01.85.56.00.36. TLJ. Sauf lundi. Samedi/ Vendredi : 10h30/18h. 

 

**** CLAIRE TABOURET : Peintures.

 

"Le Musée Picasso accueille une fontaine en bronze, la première de l’artiste, inspirée des Trois femmes à la fontaine de Picasso, œuvre emblématique de la collection du Musée national Picasso-Paris. Claire Tabouret revisite ici le thème des baigneuses, cher à Picasso, et en propose une vision intime et tactile. En privilégiant un écoulement d’eau discret ici et là, elle choisit d’évoquer le moment éphémère d’une chaude journée d’été, lorsque des gouttelettes d’eau, après un plongeon, laissent en séchant une mince pellicule de minéraux qui crissent sur la peau baignée de soleil. Le ruissellement lent, plutôt que le débit habituel puissant des fontaines, allonge ici le temps en un moment d’éternité." (NDM)

 

Exposition du 16 octobre au 18 décembre 2021.

********************

PARIS :

MUSEE SINGER-POLIGNAC, CENTRE D'ETUDE DE L'EXPRESSION

CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : 1, rue Cabanis 75014 Paris Tél. : 01 45 89 21 51. Mercredi /Dimanche : 14 h/19 h, nocturnes les jeudis jusqu’à 21 h

********************

ARLES : 

HOTEL DES ARTS  : 34 rue du Docteur Fanton, 13200 Arles. Tél : 04.90.96.76.06.

********************

AUBUSSON :

CITE INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE : Rue des Arts, BP 89. 23200 Aubusson. Tél : 09.72.48.15.64. 

De septembre à décembre et de février à juin : Mercredi /Lundi. Fermeture hebdomadaire le mardi.

9h30/12h et 14h/18h 

En juillet et août :  Mercredi/Lundi : 10h-18h  . Fermeture hebdomadaire le mardi matin.

********************

AUVERS-SUR-OISE : 

MAISON DU DOCTEUR GACHET : 78 rue Gachet, 95 430 Auvers-sur-Oise. Tél : 01 30 36 81. 

********************

BEAUVAIS : 

LE QUADRILATERE : 22 rue Saint-Pierre, 60000 Beauvais. Tél : 03.44.15.67.00. Mardi/Vendredi : 13h/18h. Samedi et dimanche : 10h/18h.

PHOTAUMNALES / 18E EDITION

**** C'est la fête

" Depuis le début de cette pandémie du Covid-19, nous rêvons de retrouvailles, de fêtes et de légèreté. La 18ème édition des Photaumnales sera donc festive, colorée et internationale. 

La programmation propose un vaste panorama autour des fêtes privées et familiales, des fêtes traditionnelles et religieuses et des fêtes exutoires de la nuit, qui se développera au Quadrilatère à Beauvais, et dans l’ensemble des lieux partenaires répartis sur l’ancienne région Picardie.

Cette année, le festival invite également pour une carte blanche The Anonymous Project qui nous plonge dans les photographies d’amateurs des fêtes familiales, ainsi que la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine qui nous fait découvrir cette thématique à travers les grands noms de l’histoire de la photographie. 

Pour cette édition, la photographie thaïlandaise est mise à l’honneur dans un parcours à la fois historique et contemporain avec des artistes importants de ce pays.

Le festival affirme toujours sa volonté d’être présent partout sur le territoire et plus particulièrement dans les communes rurales et y déploie dans des lieux parfois atypiques, les expositions des artistes invités en résidences de création tout au long de l’année. 

Enfin la thématique autour de la jeunesse trouvera sa place dans la ville d’Amiens à travers des expositions dans des lieux culturels et dans des lycées, qui croisent une grande diversité d’approches photographiques. " (NDM)

 

 Exposition du 18 septembre 2021 au 2 janvier 2022.

********************

BEDARIEUX : 

ESPACE D'ART CONTEMPORAIN : Maison des Arts - Espace Henri Pujol  19 avenue de l'Abbé Tarroux - 34600 Bédarieux. Mardi : 14h/18h, Mercredi : 9h/12h et 14h/18h. Jeudi : 9h30/12h et Vendredi et Samedi : 9h30/12h et 14h/18h. 

********************

BEGLES :

MUSEE DE LA CREATION FRANCHE : 58, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 33130 BEGLES. Tél : 05-56-85-81-73. Horaires d’hiver : Novembre – Février : 14h – 18h // Horaires d’été : Mars – Octobre : 15h – 19h

HORS LES MURS

" Flash-back "

Fondation Paul Duhem, Quevaucamps, Belgique

 

Dans les prochains jours, 50 œuvres de la collection Création Franche partiront en Belgique. Partenaire historique du musée, le Centre belge La Pommeraie, situé à Ellignies-Sainte-Anne, est un lieu de vie pour personnes en situation de handicap. Certains de ses résidents fréquentent l'atelier d'arts plastiques fondé et animé par Bruno Gérard depuis 1990. Les productions d'un certain nombre d'entre eux ont par la suite été présentées au musée au sein d'expositions collectives comme personnelles avant d'en intégrer le fonds de collection.

 

En Belgique, la Fondation Paul Duhem est née en 2016 d’un souci de pérennisation des productions artistiques issues de l’atelier dessin et peinture de la Pommeraie. 

 

Avec l'exposition "Flash-back", ce sont les regards croisés de ces deux collections qui sont mis à l'honneur. Ils sont le témoignage des liens forts et durables qui unissent nos deux structures, depuis leurs origines." (NDM)

Exposition du 21 mai au 12 décembre 2021

**** SAUVEGARDONS L'EMBLEME DU MUSEE

 

Coup d'envoi de la campagne de financement participatif !

Depuis le 24 septembre, le musée en partenariat avec Bordeaux Métropole, a lancé un appel aux dons pour la restauration de la sculpture de Louis Chabaud, Au crépuscule d’un automne. Ayant souffert des intempéries et d’actes de vandalisme répétés, l’œuvre nécessite à présent une restauration afin de garantir sa pérennité et de raviver ses couleurs d’antan.

 

********************

BOURGES : 

CENTRE D'ART TRANSPALETTE : 26 route de la Chapelle, 18000 Bourges. Tél : 02.48.50.38.61. Mercredi/Samedi : 14h/19h.

**** Meg Boury - Morgane Denzler - Aurélie Ferruel & Florentine Guédon - Kako & Stéphane Kenkle - Le Nouveau Ministère de l’Agriculture - Pascal Rivet - Damien Rouxel - Eric Tabuchi & Nelly Monnier (ARN) - Nicolas Tubéry - Lois Weinberger : "Agir dans son lieu".

 

"Cycle d’expositions consacré aux liens qui existent entre les artistes et les paysan.nes, «Agir dans son lieu» est un projet au long cours. Après Yvetot et Les Arques, l’exposition s’installe au Transpalette à Bourges du 15 octobre 2021 au 16 janvier 2022. Sur une proposition de Julie Crenn, l’exposition propose une réflexion à voix multiples. Installations, sculptures, peintures, photographies, vidéos : l’exposition « Agir dans son lieu » rassemble des œuvres de quatorze artistes qui, individuellement ou collectivement, pensent les réalités plurielles du monde paysan à partir de leurs expériences, de leurs corps et de leurs histoires respectives.

« Agis dans ton lieu, pense avec le monde » a proclamé Édouard Glissant. Le Nouveau Ministère de l’Agriculture propose un système alternatif, un programme politique agroécologique, respectueux des terrestres. À La Réunion, Kako et Stéphane Kenkle travaillent à terre pour cultiver des fruits et des légumes. Ils se disent artgriculteurs et tendent à une autonomie alimentaire. Nelly Monnier et Éric Tabuchi parcourent la France de fond en comble, ielles archivent un patrimoine de formes et de vies souvent invisibles. Aurélie Ferruel et Florentine Guédon fouillent un autre patrimoine, celui de la transmission gestuelle et orale, qu’elles instillent dans leurs œuvres sculpturales et performatives. Dans la ferme familiale en Bretagne, Damien Rouxel performe le genre, la famille et l’histoire de l’art. Pascal Rivet sculpte les outils du monde paysan. Nicolas Tubéry réalise des installations (film et sculpture) à travers lesquelles il nous donne à voir et à ressentir le quotidien des paysans qu’il rencontre. Les photographies sculpturales de Morgane Denzler manifestent les relations sensibles entre les éleveur.ses, les brebis et le lieu qu’ielles habitent. L’exposition représente aussi une occasion pour rendre hommage à Lois Weinberger (1947-2020). Artiste, botaniste et archéologue, il a, toute sa vie, sondé la terre en quête d’histoires (personnelles et collectives), mais aussi pour nous alerter à propos des plantes invisibles, celles que beaucoup nomment encore « les mauvaises herbes ». Dans les jardins, sur les trottoirs ou dans les tiers lieux, ces plantes méprisées possèdent des propriétés importantes que l’artiste s’est attaché à rendre visibles.

Individuellement ou collectivement, quatorze artistes invité.es pensent les réalités plurielles du monde paysan à partir de leurs expériences, de leurs corps et de leurs histoires respectives. Un mouvement s’opère entre l’art et l’agriculture, et inversement. Il s’agit alors de fabriquer et de proposer une conversation entre deux territoires pensés séparés, et pourtant, portent des points communs et essentiels. Une conversation nourrie de choix (philosophiques, plastiques, économiques, politiques) qui nous invite à (re)penser les interdépendances, les invisibilisations, les absurdités, les violences, les nécessités. Des choix, les leurs et les nôtres, qui ont des conséquences directes sur le vivant dans son ensemble." (NDM)

 

Exposition du 15 octobre 2021 au 16 janvier 2022.

********************

 BROU : 

MONASTERE ROYAL :63 boulevard de Brou, 01000  Brou. Tél : 04.74.22.83.83. TLJ. sauf fériés : 9h/12h et 14h/17h. 

*********************

CAEN : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : Le Château, 14000 Caen. Tél : 02.31.30.47.60. TLJ. sauf mardi :  9h30/18h. 

Fermé le 1er janvier, dimanche de Pâques, 1er mai, Ascension, 1er novembre et 25 décembre.

********************

CANNES : 

POLE ART MODERNE ET CONTEMPORAIN (PAMoCC) : 47 boulevard de la Croisette, 06400 Cannes. Tél : 04.97.06.45.21. Lundi/Vendredi : 9h/17h.

**** KEHINDE WILEY, OLIVIER MASMONTEIL ET LOUIS CANE

"Déployée sur trois lieux, la programmation d'art contemporain de la Ville de Cannes pour l'été 2020 témoigne de la volonté de montrer les diverses facettes de la création contemporaine. Trois artistes vivants, deux générations, deux continents, tous viscéralement attachés au langage de la figuration, mais qui cherchent à en repousser les limites : le parcours d'art contemporain cannois propose, à travers ces trois expositions profondément différentes, des approches à la fois radicales et complémentaires de l'art de notre époque." (NDM)

********************

CANNES : 

CENTRE D'ART LA MALMAISON : 47 boulevard de la Croisette, 06400 Cannes. Tél : 04.97.06.45.21. Lundi/Vendredi : 9h/17h.

********************

CANNES : 

LA VILLA DOMERGUE : 15 avenue Fiesole 06400 Cannes. Tél : 04.97.06.44.90. Ouvert uniquement pendant l'exposition d'été.

********************

CANNES : 

LE SUQUET DES ARTISTES : 7 rue Saint-Dizier, 06400 Cannes. Tél : 04.97.06.44.90.  Tous les week-ends. : 10h/ 13h et 14h /18h.

********************

CHAROLLES : 

MUSEE DU PRIEURE : 4 rue du Prieuré, 71120 Charolles. Tel : 03.85.24.24.74. TLJ. : 14h/18h.

********************

CHAMARANDE : 

CHATEAU : 38 rue du Commandant Maurice Arnoux, 91730 Chamarande. Tél : 01.60.82.52.01. Lundi/Dimanche : 9h/18h.

**** MICHEL NEDJAR : "Filiations".

" À l’automne 2021, le domaine départemental de Chamarande (en Essonne, direct en RER C) consacrera l’ensemble de ses espaces d’exposition à l’œuvre plurielle de l’artiste Michel Nedjar et au basculement qu’il connait au milieu des années 2000 entre une première période, sombre et chthonienne, et une seconde période, plus lumineuse voire solaire.

 L’exposition s’organisera en deux volets. Le premier, présenté dans les espaces d’exposition du château, reviendra sur l’œuvre personnelle – entre poupées, dessins et cinéma expérimental – de l’artiste, depuis ses premières créations dès le début des années 1970, pour se concentrer plus particulièrement sur sa période la plus récente. Il donnera à voir le tournant que Michel Nedjar opère en 2004, avec la création des Poupées Pourim à l’occasion d’une commande de Nathalie Hazan-Brunet pour le musée d’art et d’histoire du Judaïsme, Paris. La découverte du sens profond de la fête de Pourim, qui met en scène un retournement du sort et une rédemption, sera déterminante dans les voies que l’artiste explore aujourd’hui.

 Depuis près de cinquante ans, cet artiste hors catégorie évolue sur le fil, celui qui marque la lisière entre l’art dit « brut » et celui dit « contemporain ». Arpenteur chevronné des mondes imaginés ou imaginaires de créateurs singuliers, collectionneur d’objets humblement façonnés par des hommes et des femmes du commun ou des autodidactes à partir des moyens du bord, créateur lui-même, souvent identifié comme « brut » ou « outsider », Michel Nedjar a noué des liens nombreux et multiples avec des auteurs d’art brut et leurs œuvres. Fondateur en 1982, avec Madeleine Lommel et Claire Teller, de l’association L’Aracine, il a contribué à la collecte d’œuvres pour que L’Aracine devienne le premier musée d’art brut en France, situé alors à Neuilly-sur-Marne. Après la fermeture du musée en 1995 et la donation de la collection à Villeneuve-d’Ascq, Michel Nedjar a accompagné toutes les étapes de la nouvelle vie de l’art brut dans un musée d’art moderne et d’art contemporain, le LaM.

 Le second volet présenté à l’Orangerie, sous le commissariat de Savine Faupin, conservatrice en chef, en charge de l’art brut au LaM - Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut, reviendra sur ce réseau de fils, cette toile tissée par Michel Nedjar, en présentant une sélection d’œuvres issues de la plus importante collection d’art brut en France". (NDM)

 

VOIR AUSSI : NEDJAR MICHEL : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "L'APOCALYPSE DE MICHEL NEDJAR" (Exposition CHAIRDAME A LA HALLE SAINT PIERRE : Art contemporain http///jeaninerivais.fr Ancien site

 

Vernissage le 25 septembre à 16h.

 Exposition du 25 septembre 2021 au 9 janvier 2022

********************

CHAUMONT-SUR-LOIRE :

CENTRE D'ART ET DE NATURE : Centre régional de Chaumont-sur-Loire (41150). Tél : 02.54.20.99.22.

********************

CHERBOURG :

LE POINT DU JOUR : 107 avenue de Paris, 50100 Cherbourg. Tél. 02 33 22 99 23. Mercredi/Vendredi : 14h/18h. Samedi, Dimanche : 11h/19h

 

********************

CLAMART :

CENTRE D'ART CONTEMPORAIN CHANOT : 33 rue Brissard 92140 Clamart. Tél : 0147 36 05 89. Mercredi, Vendredi, Samedi, et Dimanche : 14 h/18 h, sauf fériés. Entrée Gratuite.

************************

COLMAR : 

MUSEE UNTERLINDEN : Place Unterlinden 68000 Colmar. Tél : 03.89.20.15.50. Lundi/Mercredi : 9h/18h. Jeudi/dimanche : 9h/18h.Pemier jeudi du mois : 9h/20h. Fermé le mardi.

********************

CORBIGNY : 

ALTER EGO : Musée des mondes imaginaires : 7 rue de l'Anguison. Mardi/Samedi : 15h/19g. Vendredi : 9h/12h et 15h/19h.

********************

DICY :

LA FABULOSERIE : 1 rue des Canes, 89120 Dicy. Tél : 03.86.63.64.21. Ouverture du 1 avril au 2 novembre : 

Avril, mai, juin : Samedi, Dimanche et fériés / 13H30/18H.

Juillet/Août : TLJ. : 11h/19h.

tous les jours de 11h à 19h  y compris les 14 juillet et 15 août.

********************

DRAGUIGNAN :

CHAPELLE SAINT SAUVEUR 

ORGANuGAMMusEum : 12 rue de la Roque, 83300 Draguignan Tél : 04 94 84 54 31. : Mardi /Samedi : Sur RDV.

********************

DUNKERQUE : 

LIEU D'ART ET D'ACTION CONTEMPORAINE : LAAC : 302 avenue des Bordées, 59140 Dunkerque  Tél : 03.28.29.56.00. Mardi /Vendredi : 9h30/18h. Samedi et Dimanche : 10h/18h.

Fermé exceptionnellement : Le 1er janvier, le 1er novembre, 24 décembre après-midi, 25 décembre, 31 décembre après-midi. L'après-midi de Mardi Gras et le dimanche du Carnaval, 1er mai et 15 août.

********************

DUNKERQUE : 

FRAC GRAND LARGE HAUTS DE FRANCE : 503 avenue des Bancs de Flandres 59140 DUNKERQUE. Tél : 03.28.65.84.20. Mercredi/Vendredi : 14h/18h. Weekends (octobre/Mars) : 10h/18h.

**** YONA FRIEDMAN ; "L'exposition mobile"

"  Aujourd’hui nous construisons trop.

La Terre est sur-construite, la Terre est sur-planifiée, la Terre est sur-cultivée. Cela ne veut pas dire que nous n’avons pas besoin d’architectes, d’urbanistes ou d’agriculteurs, mais nous devons changer les règles." Y.F.

« L’Exposition Mobile », l'architecture et la vie en commun

Le titre de cette exposition rend hommage à son ouvrage majeur L’Architecture mobile (1958), où Yona Friedman développe ses idées de Ville-Spatiale. Il imagine des habitats modulaires, évolutifs en fonction des besoins qui changent avec le temps. Parce que « la société humaine est implanifiable », il convient selon lui de laisser aux habitants la liberté de modifier leur habitat. Ces constructions en hauteur favorisent l’agriculture urbaine, tiennent compte de l’évolution démographique et des ressources limitées. Des idées qui s’incarnent dans une multiplicité de maquettes et de dessins originaux, et qui révèlent un processus de création fondé sur l’économie, le recyclage et l’improvisation. 

 

La puissance des images et des symboles

Homme de la transmission et du dialogue, pragmatique plus qu’utopiste, Yona Friedman développa un langage à caractère universel fait de pictogrammes aisément reconnaissables. Ses bandes dessinées, ou « manuels », sur le logement, la santé, l’alimentation, l’environnement urbain et les structures sociales ont été largement diffusés, dans le cadre de ses missions pour l’Unesco dans les années 1970. Elles demeurent un véhicule puissant pour la transmission de ses idées humaniste et positives. La forme du Slide-Show (diaporama), à la fois ludique et dynamique, permet d’appréhender des systèmes complexes d’approvisionnement, de réseaux et de flux et de mettre en évidence les difficultés de communication entre les humains, par un trait simple et direct. Au sol, sont peints des pictogrammes extraits de son Dictionnaire (à compléter par le lecteur). Yona Friedman choisi des thèmes (« communiquer », « groupe », « improviser »...) auxquels il associe par affinité des mots-images. Mais à la question d’illustrer « la liberté », il répond : « Liberté tout court ne veut rien dire : on ne peut pas le dessiner. On peut être libre de... se déplacer... de parler... de manger ou de  travailler, et ça je peux le dessiner. » " (NDM)

 

Exposition jusqu'au 31 décembre 2021.

 

**** MARINETTE CUECO : "L'ordre naturel des choses".

" Fibres végétales nouées ou tressées, installations éphémères faites d’éléments naturels, accumulation de plantes séchées ou minéraux souvent monochromes... : la rétrospective d’ampleur de l’oeuvre de Marinette Cueco présentée au LAAC Lieu d’Art et Action Contemporaine de Dunkerque jusqu'au 6 mars 2022 propose un parcours thématique au travers des grandes séries d’installations développées depuis le début du travail de l'artiste sur le naturel. Marinette Cueco pratique la tapisserie, d’abord avec des fibres animales et végétales transformées, puis avec des matériaux bruts, naturels, avec une prédilection pour les mauvaises herbes, l’humus... qu’elle travaille comme des textiles. Une oeuvre spécialement créée pour le LAAC est également installée dans le jardin de sculptures du musée. L’accrochage est enrichi de documentation et d’archives." (NDM)

 

Exposition jusqu'au 6 mars 2022.

********************

ECOUEN :

MUSEE NATIONAL DE LA RENAISSANCE : 94440 Château d'Ecouen. Tlj. sauf le mardi : 9h30/ 12h45 et d14h/ 17h45 (17h15 à partir du 01/10/13)

accès : par le train (SNCF) : gare du Nord banlieue : ligne H (voie 30 ou 31) 25 minutes direction Persan-Beaumont / Luzarches par Monsoult, arrêt gare d'Écouen- Ezanville, puis autobus 269, direction Garges-Sarcelles (5 min), Arrêt Mairie/Eglise (ou rejoindre le musée à pied depuis la gare (20 min) par la forêt) par la route : (à 19 km de Paris) autoroute A1 depuis la Porte de la Chapelle suivre Roissy CDG, sortie Goussainville / Cergy- Pontoise par la Francilienne (D104), direction Cergy- Pontoise, puis RD 316 (N16) en direction de Paris.

Tarifs : 7 €, TR 5,50 €. Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous le 1erdimanche du mois ainsi que le WE des journées du Patrimoine

 

********************

EPINAL :

MUSEE DE L'IMAGE : Cité de l'image, 42 quai de Dogneville, 88000 Epinal. Tél : 03.29.81.48.30.

Du 1er septembre au 30 juin : tous les jours 9h30-12h /14h-18h sauf lundi 14h-18h(fermé le matin), vendredi9h30-18h, dimanche et jours fériés (sauf lundi férié)10h-12h / 14h-18h

En juillet et août : tous les jours 10h-18h, sauf lundi 14h-18h (fermé le matin).

Fermeture exceptionnelle du Musée de l’Image les 25 décembre et 1er janvier.

**** L'IMAGERIE POPULAIRE AUX ORIGINES DE LA BANDE DESSINEE : 

"La bande dessinée n’a pas toujours eu bonne presse. Si elle représente actuellement un secteur prolifique en librairie, elle a mis longtemps à se départir de sa réputation de « sous-littérature ».

À bien y regarder, son succès actuel fait écho aux disciplines populaires dans lesquelles elle plonge ses racines : la caricature politique, le dessin de presse et l’imagerie.

Cette dernière, en mêlant dès le XVIIIe siècle texte et image afin de constituer un récit continu et séquencé, ouvre très tôt la voie.

Les 200 œuvres sélectionnées pour l’exposition, issues de collections publiques et privées, montrent cette filiation : des historiettes « en gaufrier » typiques de l’imagerie d’Épinal aux premiers « récits en images » du Suisse Rodolphe Töpffer (1827) considéré comme le père de la bande dessinée, des caricatures anglaises aux histoires loufoques de Gustave Doré, le musée de l’Image explore les fondements de la bande dessinée.

 L’exposition accorde une place particulière à la jeunesse vers laquelle les éditeurs français se sont rapidement et préférentiellement orientés, avec une section consacrée à deux grandes maisons concurrentes de la fin du 19e siècle : Albert Quantin à Paris et l’Imagerie Pellerin à Épinal.

Les deux renouvellent le genre en faisant appel à des dessinateurs de renom tels que Steinlen, Christophe ou Rabier… L’exposition est complétée par un clin d’œil contemporain faisant écho au sujet, avec le photographe lyonnais Philippe Pétremant et sa série pleine d’humour et de bulles." (NDM)

 

Exposition du 26 juin 2021 au 2 janvier 2022.

**** POSADA, génie de la gravure.

 

Première rétrospective en France de l’artiste Mexicain José Guadalupe Posada (1852-1913)

" José Guadalupe Posada est un homme au destin singulier, qui a délaissé une carrière toute tracée pour mettre son talent au service de la presse populaire : illustrations de faits divers, contes, chansons... - rappelant la production imagière française, particulièrement celle d’Épinal, qui connaît un âge d’or au XIXe siècle.

 

Par sa maîtrise technique de la gravure au burin et de la zincographie, Posada magnifie des scènes à l’expressivité exacerbée et crée des chefs-d’œuvre de composition effrayants ou burlesques. Auteur de plus de dix mille estampes, il meurt oublié. Posada est redécouvert entre les deux guerres par l’avant-garde artistique : les muralistes au Mexique - Diego Rivera en tête -, les surréalistes en France.

 

Sa gloire posthume doit beaucoup à ses calaveras, figures de squelettes dansant, riant intimement associés à la culture mexicaine, mais qui ne représentent pourtant qu’une petite partie de son œuvre. La richesse de sa production méritait d’être enfin connue. C’est l’objectif de cette exposition, première rétrospective en France de l’œuvre de Posada, conçue à partir de l’exceptionnelle collection de Mercurio López Casillas. Elle nous permet d’admirer l’inventivité et la dextérité d’un des grands maîtres de la gravure internationale." (NDM)

 

Exposition du 5 février au 18 septembre 2022.

********************

ESCOLIVES-SAINTE CAMILLE :

MUSEE PIERRE MERLIER : Moulin du Saulce, Chemin du Saulce, 89290 Escolives-Sainte-Camille. Tél : 06.75.12.87.04. TLJ. sauf mardi : 14h/19h. 

********************

FONTENOY :

CENTRE REGIONAL D'ART CONTEMPORAIN : Château du Tremblay, 89520 Fontenoy. Tél : 03.89.44.02.18. Fermé le lundi, sauf férié : 14h/19h.

********************

GIVERNY :

MUSEE DES IMPRESSIONNISMES : 99 rue Claude Monet, 27620 Giverny0 Tél : 02.32.51.94.65.

Ouvert du 28 mars au 2 novembre 2014 : TLJ. : 10h/18h. Ouvert les jours fériés. Gratuit le 1er mai.

********************

HAUTERIVES :

PALAIS IDEAL DU FACTEUR CHEVAL : 8 rue du Palais Idéal, 26390 Hauterives. Tél : 04.75.68.81.19. TLJ. : 9h30/18h30.

**** AGNES VARDA : "Architextures et perspectives"

 

"Deuxième volet de la trilogie d’expositions consacrée à Agnès Varda au Palais idéal du facteur Cheval, Architextures et perspectives met en lumière un nouveau point commun entre ces deux illustres créateurs.

Agnès Varda se rend au Palais idéal pour la première fois dans les années 50 et y reviendra tout au long de sa vie. 

Le parcours explore les liens tissés par Agnès Varda dans son œuvre avec l’architecture et les met en perspective. Les réponses sont riches et à plusieurs niveaux : l’architecture évoquée littéralement à l’image (le court-métrage  Les dites Cariatides, l’installation La terrasse Le Corbusier-Les gens de la terrasse), l’élaboration d’installations qui mettent en jeux les notions d’espaces et d’habitat (Les Cabanes de Cinéma) ou encore les liens directs avec le Palais idéal du facteur Cheval et la curiosité d’Agnès Varda pour d’autres créateurs récupérateurs (de Simon Rodia qui a construit les Watts Tower à Los Angeles à l’artiste Pony dans le film  Visages Villages).

Des photographies inédites et un montage d’extraits de ses films mettent en lumière son sens de la composition et son intérêt pour les textures, les matières qui viennent donner une autre dimension à cette notion d’architexture, comme une signature…

Si le facteur Cheval a construit son Palais dans son potager, Agnès Varda a aussi conçu ses propres architectures : « Je bâtis des cabanes avec les copies abandonnées de mes films. Abandonnées parce qu’inutilisables en projection. Devenues des cabanes, maisons favorites du monde imaginaire ». (NDM)

 

Exposition du 15 octobre 2021 au 3 avril 2022.

**** Agnès Varda. Architextures et perspectives

 

L’exposition – réunissant des photographies inédites, un montage d’extraits de films et quatre maquettes des Cabanes d’Agnès Varda – explore les liens tissés par la célèbre réalisatrice avec l’architecture et les met en perspective avec l’œuvre du Facteur Cheval.

 " Après le succès en 2020 de Correspondances, premier volet de la trilogie Agnès Varda vu par 148.000 visiteurs, le Palais idéal présente jusqu’au 3 avril 2022 Architextures et perspectives, deuxième volet dévoilant un nouveau lien entre le facteur Cheval et la célèbre réalisatrice : l’architecture.

 

Ni Ferdinand Cheval, ni Agnès Varda ne sont architectes. Pourtant dès le début du projet, l’architecture s’est imposée comme un thème majeur reliant les deux créateurs. Quand le facteur Cheval construit son Palais idéal dans son potager, Agnès Varda construit ses cabanes. Non habitables, elles sont avant tout un geste artistique fort à partager avec le Monde. Ainsi, l’exposition présente, les quatre cabanes maquettes-oeuvres d’art conçues par Agnès Varda, ses Mini cabanes de Cinéma.

Ferdinand Cheval aussi, à sa manière, a conçu des maquettes. Sur la façade Ouest de son bâtiment trônent les reproductions miniatures du Temple Indou, Chalet Suisse, Maison Blanche, Maison Carré d’Alger, Château du Moyen-Age. Il s’agit d’une façon de représenter l’architecture, pour la garder en mémoire et la partager avec d’autres. Il en va de même avec l’œuvre photographique de Agnès Varda présentée dans l’exposition. Ces photographies inédites mettent en lumière son sens de la composition et son intérêt pour les textures qui viennent donner une autre dimension à cette notion d’architexture ; elles montrent aussi l’attachement de Agnès Varda pour les créateurs singuliers : des jardins de Bomarzo en Italie, aussi appelé « Le Parc des monstres », aux Watts Towers réalisées par Simon Rodia à Los Angeles.

 

Agnès Varda filmait au plus près des gens et des vies, avec une acuité, une intelligence fulgurante. Ainsi finalement, l’exposition semble délivrer un nouveau message : l’architecture ne vaut que par ceux qui l’habitent. Que ce soit La Terrasse du Corbusier à Marseille, les Sculptures Jeux de Pierre Székely à Clamart, le Palais idéal du facteur Cheval ou encore les cabanes de pécheurs sur la plage de Sète, ces lieux sont faits pour être traversés et vécus.

 

Exposition Jusqu’au 3 avril 2022