Jeanine RIVAIS

Critique d'art

**********

Domiciliée : 2 rue Traversière  

89560  COURSON LES CARRIERES.

Tel : 09.65.29.54.42. et 03.86.41.96.13.                 Portable : 06.20.87.72.49.

E-mail : jrivais89@orange.fr

Site consultable : http://jeaninerivais.fr

Site en activité : http://jeaninerivais.jimdo.com/   

 

*******************************

Formation enseignante.

S'intéresse depuis toujours à la poésie, aux arts plastiques, à la littérature.

  • 1972-1994 : Collaboration, aux côtés de Mirabelle Dors, Présidente et de Maurice Rapin Secrétaire général, à l'organisation du Salon de la JEUNE PEINTURE (Musée du Luxembourg, Paris) ; puis de FIGURATION CRITIQUE (en France, Musée du Luxembourg et Grand Palais Paris) (à l'étranger : U.S.A., Italie, Espagne, Belgique, Corée, U.R.S.S., etc.)
  • 1975-1977 : Secrétaire générale du Salon PEINDRE ET LE REEL, dont la vocation était de décentralisation des arts plastiques (Musées de Chartres, Poitiers, etc.)
  • Depuis 1999 : Secrétaire générale du Syndicat de la Critique Parisienne.
Grimoire impossible
Grimoire impossible

CRITIQUE D'ART :

· 1989-1992 : Collaboration aux Cahiers de la Peinture et aux Cahiers de la Poésie.

· 1992-1995 : Collaboration aux revues d'Art contemporain : Intelligentsia, Femme Artistes International.

· De 1992 à 2002 : Collaboration à Idéart.

· Depuis 1993 : Collaboration aux revues consacrées aux arts singuliers : Bulletin de l'Association Les Amis de François Ozenda, Gazogène, l'Amateur.

 Collaboration aux revues de poésie : Le Cri d'os. La Nouvelle Tour de feu, l'Arbre à paroles.

· Depuis 1995 : Collaboration à la Revue de la Critique Parisienne.

· De 2001à 2010 : Collaboration à Artension.

 

TEXTES CRITIQUES :

Art singulier : Textes ou entretiens dans les revues citées ci-dessus, et aussi : Sur l'œuvre de plasticiens dans divers catalogues de musées (Bègles (Gironde) ; La Halle-Saint-Pierre (Paris) ; Musée M'an Jeanne (Le Tremblay, Yonne) ; De Stadshof (Zwolle, Hollande). Le Printemps des Singuliers (Paris). Guadalajara (Espagne), Budapest (Hongrie), Allemagne, Brésil, Italie, etc.

 

Sur des festivals :

****Praz-sur-Arly (Haute-Savoie) : (2012. 2016.)

**** Roquevaire (Bouches-du-Rhône) : 1996. 

**** Banne (Ardèche) : Bann'Art Festival d'Art singulier Art d'Aujourd'hui :  2003. 2005. 2007. 2008. 2009. 2010. 2011. 2012. 2013. 2014. 2015. 2016). 

**** Bézu Saint-Eloi (Grand Baz'Art à Bézu 2009. 2010. 2011. 2012. 2013. 2014. Gisors (2015). 

**** Quai des singulières (Ile de Ré 2010).

**** Aubagne (13). (2014).

**** Saint-Amand Roche Savine (Festival international d'Art singulier 2011). Marsac (2012).

**** Villy-en-Auxois, Villeberny, Salmaise, Verrey-sous-Salmaise : (EVAsions de la Peinture): (2010. 2011. 2012. 2013. 2014. 2015. 2016.)

**** Montpellier (Singulièrement vôtre) : 2015.

**** Essertines-en-Donzy : 2016.

**** Han-sur-Lesse (Belgique) : 2016.

 

Art contemporain : Textes ou entretiens dans les revues évoquées ci-dessus.

"Le vieil arbre savait"
"Le vieil arbre savait"
  • Dans divers catalogues d'expositions : Paris, Cherbourg, Chantilly, Honfleur, Saint-Quentin, Lyon, Grenoble, Allonnes, La Rochelle, Homécourt, Bures-sur-Yvette, Les Ulis, Saint-Sauveur en Puisaye … Japon, Tahiti
  • Connaissance des Arts.
  • " Terres en Bourbonnais " : ouvrage accompagnant l’exposition éponyme à l’Hôtel du Département (Moulins, 13000).
  • " Une vie de bohêmes, Jean et Andrée Moiziart, peintres et chanteurs " (Edition Abbaye Auberive)

PUBLICATIONS :

*1988 : Je connais les fruits. Livre pour enfants : (Editions Belfond/Jeunesse).

*1997 : Importante participation au recueil Fresque d'écrivain, Jean L'Anselme aujourd'hui (Edition du Soleil Natal).

*1998 : Petite histoire des Arts singuliers (vue à travers celle du Bulletin de l'Association Les Amis de François Ozenda). La Lucarne ovale Editions.

*1999 : Saülo Mercader, un chef de file de l'Art contemporain : Guadalajara (Espagne. Texte en français, anglais et espagnol.

*2000 et 2001 : (Editions L'Amateur, d'Alain et Blanche-Marie Arnéodo).

                      : Michel Smolec

                       : Comment j'en suis venue à aimer l'Art singulier 

                       : Autour de l’idée d’entretien

                       : Michel Smolec et ses créations de terre

* 2007/2008    : Grimoires impossibles

                        : Et elle devint "notre" maison.

                       : Et maintenant ? (Editions L'Amateur, d'Alain et Blanche-Marie Arnéodo).

* 2011 : Et ce seront nos noces… singulières.

Club de lecture de La Critique parisienne
Club de lecture de La Critique parisienne

DEBATS, EXPOSITIONS ET CONFERENCES :

*1996 : Dans le cadre du festival de Roquevaire (Bouches-Du-Rhône.) : Débat sur le thème " Valeurs de l'Art singulier ".

*1997 : Conférence : "Petite histoire de l'Art singulier" : C.C.M.Y. Auxerre (Yonne) dans le cadre de l'exposition de Danielle Jacqui, Celle qui peint.

*1998 : Conférence : "Petite histoire de l'Art singulier" : U.D.A.C. Paris XXe, autour d'une exposition de 6 artistes hors-les-normes.  

               : Conférence : "Art brut, Art hors-les-normes, Artistes singuliers" : Galerie l'Art vivant à La Roche-sur-Yon (Vendée), autour d'une exposition de 8 artistes hors-les-normes.

*1999 : Conférence : "Art brut, Art hors-les-normes, Artistes naïfs " : Les Jardins de Bois-Guilbert (Seine-Maritime), autour de l'exposition de Louise Gattet (peintre naïve).

Présentation des oeuvres aux élèves à la IVe Biennale de Lyon
Présentation des oeuvres aux élèves à la IVe Biennale de Lyon

             : Conférence-débat : Praz-sur-Arly (Haute-Savoie) dans le cadre du festival. Conférence : " Art brut, Art hors-les-normes ".

*2000 : Festival Art et Déchirure, Rouen : "Histoire de l'Art singulier".

*2002 : Festival Art et Déchirure, Rouen : "Raymond Reynaud, ou quarante ans d'Art singulier : Venez dans mon musée, vous y verrez mes rêves".

             :  Kiwani Club d'Auxerre : "De l'Art brut à l'Art singulier".

*2003 : Musée de l'Art en marche de Hauterives (Drôme) : Intervention autour des films consacrés par Claude Place à des Créateurs d'Art brut (édités par FR3 Bourgogne).

               : Exposition d'Art singulier de Saint-Jean-aux-Bois (Oise) ; et conférence : "De l'Art brut à l'Art singulier".

*2003/2004 : Intervention autour des expositions de la Collection Cérès Franco d'Art contemporain  

                          : Conférence Maison des Jeunes Courdimanches Les Ulis (91) : "De l'Art brut à l'Art singulier".

                         : Conférence Auditorium d'Orsay (91) : "De l'Art brut à l'Art singulier"

                          : Centre culturel Jacques Prévert Les Ulis : Table ronde autour de Cérès Franco : "Résistance à l'Art officiel".

                          : Centre culturel André Malraux Le Kremlin-Bicêtre : "De l'Art brut à l'Art singulier".

*2005 : Conférence/débat : Dans le cadre de la Biennale d'Art hors-les-normes : MJC Mon Plaisir LYON."L'Art singulier" 

*2006 : Visioconférence dans le cadre de "Art et Art" : Université de Jussieu, sur le thème de "LA CRITIQUE D’ART" : Participation : "ART BRUT. ART SINGULIER".

*2007 : Participation (Grimoires impossibles) à l’exposition collective : "LES ETRANGES DE DECEMBRE" Espace Lucrèce Paris.

*2008 : Exposé auprès de scolaires (Les Vans, Ardèche) : "PETIT PIERRE ET SON MANEGE".  

           : Conférence "De l’Art brut à l’Art singulier" : LES VANS (07).  

           : Conférence : "De l’Art brut à l’Art singulier" : Orangerie de LA MOTHE SAINT-HERAY (Deux-Sèvres).

*2009  : Conférence : "De l’Art asilaire à l’Art hors-les-normes" : LEZIGNAN (11200).

*2010 : Conférence "De l’Art brut à l’Art singulier" : MUSEE DE SAINT-MARTIN EN RE (17630).

*2011 : Conférence "De l'Art asilaire à l'Art hors-les-normes : une petite histoire de l'Art singulier" : SAINT-AMAND ROCHE SAVINE (63890).

 

Présentation de l'Art singulier au Musée du Village, puis au Musée des Paysans, à Bucarest
Présentation de l'Art singulier au Musée du Village, puis au Musée des Paysans, à Bucarest

* 2012 : Conférence "De l’Art brut à l’Art singulier" : Chapelle de l'Observance, DRAGUIGNAN (83300).

               : Présentation de l'Art brut à l'Art singulier au "Salonul international de Arta naiva si outsider Art" au Musée du Village et Musée des Paysans, de Bucarest.

            : Interview par Marius Tita, Directeur de Radio Roumaine Internationale 1.

********************

Grimoire impossible
Grimoire impossible

CREATION DE LIVRES DE TERRE 

Sculpter dans la terre une sorte de biographie. Fixer les moments heureux de ma vie : au quotidien, avec mon compagnon ; rencontres d'amis ; visites d'ateliers d'artistes ; voyages ; réalisation avec des plasticiens, des poètes, etc. de feux traditionnels allumés dans notre " champ magique "…

Graver ces événements avec un outil comparable à celui de l'écriture courante : Ecrire dans la terre.

Jouer sur la forme et l'objet, en donnant à l'œuvre l'aspect d'un livre véritable. Ou en associant sur des formes banales (arbre, vase), plusieurs petits livres : Détourner la culture. Vulgariser la culture.

Grimoire impossible N° 1
Grimoire impossible N° 1

Jouer sur l'écriture, en la doublant par des appliques de petits personnages, éléments de lieux, etc. qui la recouvrent partiellement. Provoquer, par conséquent, une sorte de mystère, en empêchant le texte d'être lu dans sa continuité : d'où l'adjectif "impossible". Amener, ainsi, le spectateur à supputer, en fonction de son imaginaire, de sa subjectivité, des mots qu’il parvient à déchiffrer, la suite de l'aventure narrée : Ecrire une histoire particulière qui s'épanouisse dans la généralité.

Donner à l'ensemble le charme des vieux livres, en créant, prolongeant les accidents (déchirures, déformations…) des pages : d'où le titre "Grimoire".

"L'Arbre poète"
"L'Arbre poète"

Assumer ces imperfections en recollant les bris éventuels, comme le lecteur recolle les pages d'un vieux livre qu'il vient d'acheter. Donner vie et forme à la terre.

Jouer, jouer avec la terre !

                                            Jeanine Smolec-Rivais.

********************

QUELQUES PETITS MOTS DANS LE VASTE MONDE

*****

Dans mes relations -personnelles, entretiens, textes, festivals, etc.-, j’essaie toujours d’aller au plus profond des êtres ! Dans la ligne picturale "en marge" où j’ai choisi d’œuvrer, il me semble que nombre de points récurrents restent inexpliqués, nombre de motivations non élucidées, de profondeurs insondées, porteuses de vécu, de sens, de richesses… Je retrouve semblable plaisir et semblables interrogations dans la frange des créateurs que Raymond Perrot a naguère baptisés les "Médiocres flamboyants", ceux qui, avec des cœurs gros comme ça, modelant leur œuvre avec leur imaginaire, leur indépendance créatrice… sont les véritables tenants de l’Histoire de l’Art du début du XXIe siècle ; situés à des années-lumière du vide froid et conceptualisé de ce qu'est pour moi, trop souvent, l’Art dit "contemporain". Sans prétendre apporter la vérité absolue, j’ai la conviction profonde que ces éléments de ma démarche en sont des jalons importants. C’est pourquoi je cherche, je persévère, j’ajoute pierre sur pierre à l’édifice. Quel plus grand bonheur pourrais-je souhaiter ?

                                                           Jeanine Smolec-Rivais

A FEW WORDS IN THE WIDE WORLD

In my relations, - private, interviews, texts, festivals- I always try to go to the deepest part of people ! Along the marginal pictorial fringe I chose to work, it seems to me that a number of recurrent points remain unexplained, a number of motivations unresolved, depths unfathomed, bearers of real life, sense, riches… I find similar pleasure and similar questionings along the fringe of creators that, a short while ago, Raymond Perrot christened the "flashing unimportant", those who, with hearts big like that, shaping their works with their imaginations, their creative independence… are the genuine upholders of Art history of the beginning of the twenty-first century ; situated light years away from the cold and sophisticated void of what, is too often, for me, "contemporary" Art. Without pretending to bring absolute truth, I am deeply convinced that such elements of my reasoning are most important steps of it. That is why I prospect, I persevere, I add stone above stone to the edifice. What greater happiness could I wish ?

           Jeanine Smolec-Rivais