ABU DHABI : 

MUSEE DU LOUVRE : 

LE LOUVRE ABU DHABI ouvrira le 11 novembre 2017.

          " Abu Dhabi, 6 Septembre 2017 : Le Louvre Abu Dhabi ouvrira ses portes au public le 11 novembre 2017. Il s’agit du premier musée du monde arabe conçu comme un musée universel, ayant vocation à refléter l’histoire commune de l’humanité à travers différentes cultures et civilisations. Un programme de festivités publiques, comprenant des représentations de spectacles vivants, de danse, de concerts, projections, conférences et événements, donnés par des artistes contemporains et classiques de renom, accompagnera cet événement. Situé à Abu Dhabi, la capitale des Émirats Arabes Unis (EAU), le bâtiment a été conçu par l’architecte français Jean Nouvel, lauréat du prix Pritzker, comme une ville-musée (médina) recouverte d’un vaste dôme argenté. Les visiteurs pourront déambuler dans les espaces de promenade surplombant la mer, et sous le dôme de 180 mètres de diamètre composé de près de 8 000 étoiles en métal entrelacées pour former un savant dessin géométrique. Les rayons du soleil traversant le dôme créent un effet saisissant de « pluie de lumière », inspiré des palmeraies des oasis des Emirats Arabes Unis. Le musée présentera sa riche collection d’œuvres d’art ainsi que des prêts des plus grands musées français. La collection couvre tous les pans de la création artistique des origines de l’art à nos jours, depuis la Préhistoire aux commandes faites à des artistes contemporains. Le musée offre une présentation muséographique inédite mettant en lumière les thèmes universels et les influences communes entre les civilisations. Cette approche distingue le musée de la plupart des institutions muséales dont le parcours propose un classement par styles ou civilisations. Le Louvre Abu Dhabi comprend, en plus des galeries permanentes, un espace d’exposition temporaire, un musée des enfants, un auditorium, un restaurant, une boutique et un café." 

          Le Louvre Abu Dhabi est l’un des éléments clefs de la stratégie culturelle d’Abou Dhabi, qui protège un héritage riche et encourage la créativité. L’investissement dans un écosystème culturel dynamique est au cœur de notre politique de diversification économique et du développement d’une société moderne et active. Le Louvre Abu Dhabi est un pilier de notre société et une inspiration pour la nouvelle génération de leaders culturels qui contribuent à la dynamique et à la tolérance de notre nation. » (NDM)

*********************

AIGLE (Suisse)

CHATEAU D'AIGLE. MUSEE DE LA VIGNE ET DU VIN : Place du Château , 1860 Aigle. Tél. +41 (0)24 466 21 30.

Janvier à mars, novembre & décembre : Mardi/Dimanche, 10h/16h // Avril à juin, septembre & octobre : Mardi/Dimanche, 10h/18h // Juillet & Août : TLJ. : 10h/18h

********************

AMSTERDAM :

EYE : IJ promenade 1, 1031 KT Amsterdam, the Netherlands (street address) P.O. Box 37767, 1030 BJ Amsterdam, the Netherlands (postal address). Tél : 31 (0) 20 5891 1400. TLJ. : 10h/18h.

********************

BERRIEDALE TASMANIE (Australie) : 

 

WHAT      The Museum of Everything

WHERE     Museum of Old and New Art [MAP] 

                           655 Main Rd, Berriedale 

                           Tasmania 7011, Australia

WHEN      Saturday 10th June 2017, from 12:00 and all day long

**** - ACM                 - William Edmondson   - Gertrude Morgan - Les Barbus Müller   - Guo Fengyi          - Martín Ramírez  - Morton Bartlett     - Hans-Joerg Georgi   - Émile Ratier - Ion Bîrlădeanu      - Willem van Genk     - André Robillard - Calvin & Ruby Black - Richard Greaves     - Nicolò Scaratella - Emery Blagdon       - Georgiana Houghton  - Hans Schärer - James Castle        - Hector Hyppolite    - Judith Scott - Nek Chand Saini     - Bodys Isek Kingelez - William Scott - Felipe Consalvos    - Alfred Jensen       - Tomoyuki Shinki - Alan Constable      - Anderson Johnson    - Bill Traylor - Aloïse Corbaz       - Karl Junker         - George Widener - Henry Darger        - Hilma af Klint      - Scottie Wilson - Charles Dellschau   - Paul Laffoley       - Adolf Wölfli - Hiroyuki Doi        - Augustin Lesage     - Anna Zemánková - Sam Doyle           - Alexander Lobanov   - Carlo Zinelli - Uncle Pete Drgac    - Georges Liautaud    - Aloys Zötl

VOIR AUSSI : 

ROBILLARD ANDRE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "ANDRE ROBILLARD, SES FUSEES ET SES FUSILS ou COMMENT UNE ŒUVRE PEUT BOUTER UN CREATEUR HORS DE CHEZ LUI…" Site : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART brut.

CE TEXTE A ETE PUBLIE DANS LE N° 73 TOME 1 DE MARS 2003 DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA.

Vernissage le 10 juin à midi (heure locale)

Exposition du 10 juin 2017 au 2 avril 2018.

********************

BILBAO (Espagne) :

MUSEE GUGGENHEIM BILBAO : Avenida Abandoibarra, 2 48009 Bilbao Teléfono: 944 35 90 00 Email: informacion@guggenheim-bilbao.es

**** XXe ANNIVERSAIRE : L'Art change tout.

"20 ANNÉES DE SUCCÈS ET DE RÉALISATIONS.

En 2017, le Musée Guggenheim Bilbao célèbre son 20ème anniversaire, deux décennies après l’ouverture de ses portes au public le 19 octobre 1997. À l’époque, le projet qui faisait partie d’un ambitieux plan de régénération urbaine et économique conçu six ans auparavant, devenait ainsi réalité grâce au pari visionnaire des institutions basques, qui avaient su voir dans les plans d’expansion de la Fondation Solomon R. Guggenheim, la meilleure façon d’articuler cette volonté de régénération. Dès sa conception même, le Musée Guggenheim Bilbao fut un projet exceptionnel, tant par son originalité que par sa vocation internationale et son ambition artistique et pédagogique. Un projet exceptionnel La mise en œuvre du concept original du musée s’articulait autours de plusieurs facteurs. En premier lieu, le fait d’appartenir à une constellation internationale de musées sous la prestigieuse marque « Guggenheim » était la garantie de pouvoir partager ressources et expertises, de consolider des alliances et de collaborer à l’organisation et à la présentation de grandes expositions en partenariat avec les plus importants musées au monde : Centre Georges Pompidou (Paris), Fondation Beyeler (Bâle), Royal Academy of Arts (Londres), Tate (Londres), Victoria and Albert Museum (Londres), Réunion des Musées Nationaux-Grand Palais (Paris), San Francisco Museum of Modern Art, Los Angeles County Museum of Art ou Whitney Museum of American Art (New York), aux cotés, bien sûr, du soutien du Musée Guggenheim (New York) et de la Collection Peggy Guggenheim (Venise). Par ailleurs, l’originalité du musée est liée à l’impulsion culturelle et artistique qu’il a apporté en intégrant l’art à la vie quotidienne des habitants de Bilbao et de sa région. En témoigne l’apparition de nouvelles institutions culturelles comme Azkuna Zentroa, BilbaoArte, le Musée maritime de la Ria de Bilbao, le centre de culture contemporaine Tabakalera de Saint-Sébastien, le Musée Artium de Vitoria. De plus, en contribuant à renforcer les institutions préexistantes à Bilbao comme le Musée des beaux-arts, le Museo de Reproducciones Artísticas ou la Salle Rekalde, le Musée Guggenheim a induit la création et la dynamisation d’une véritable offre culturelle pour la ville, ses habitants, les artistes et les visiteurs. Une collection à l’image de l’ambition artistique du musée Dès l’origine, l’une des grandes ambitions du Musée a été de bâtir une collection qui lui soit propre, dotée d’une approche et d’une identité originales, à même de pouvoir servir de complément aux fonds de la Fondation Guggenheim. Chronologiquement centrée sur l’art de la seconde moitié du XXe siècle jusqu’à nos jours, cette collection compte actuellement 130 œuvres de 74 artistes. (Extrait)  (NDM)

**** DAVID HOCKNEY : "82 portraits et une nature morte"

"Le Musée Guggenheim Bilbao présente David Hockney : 82 portraits et 1 nature morte, une exposition qui réunit un ensemble unique - étonnant, réjouissant et touchant - du grand peintre britannique. 

Avec cette remarquable série, David Hockney donne à voir son univers  intime, ses proches, ses amis, leurs enfants, constituant ainsi une remarquable galerie de portraits sur celles et ceux qui ont croisé son chemin au fil des ans, constituant de fait un vaste panorama du Los Angeles artistique de notre époque. 

En 2012, le Musée Guggenheim Bilbao présentait déjà une monumentale exposition de paysages, David Hockney : Une vision plus large. La même année, l'artiste quittait son Yorkshire natal pour retourner à Los Angeles. Retrouvant avec le portrait le goût de la contemplation paisible, il exécuta, dès l'été 2013, le premier de ce qui finira par devenir une série de plus de 90 tableaux ; 82 d'entre eux sont présentés dans le cadre de l'exposition. 

Hockney conçoit ces portraits comme un unique corpus artistique. L'exposition s'articule ainsi autour d'un parcours quasi chronologique qui permet de réaliser une autre étude psychologique : celle de l'artiste lui-même. Son état émotionnel semble s'alléger au fur et à mesure que la série progresse, en même temps que s'affirme conviction sur le format, le médium et le mode opératoire. Toutes les toiles sont de même taille et montrent le modèle assis sur la même chaise, sur le même fond d'un bleu intense, sous la même lumière, vive et transparente, du sud de la Californie. Elles toutes ont été peintes durant le même laps de temps : trois jours.

Parmi les modèles, tous choisis parmi ses amis, ses parents et ses connaissances, se trouvent des collaborateurs de l'atelier, d'autres artistes comme John Baldessari, des conservateurs et des galeristes comme Larry Gagosian. 

"Les célébrités sont faites pour la photographie", affirme David Hockney. "Moi, je ne dépeins pas de célébrités tandis que la photographie, oui. Mes célébrités à moi sont mes amis." Chaque portrait est ainsi le fruit d'une intense observation et se transforme ainsi en analyse psychologique.

Grâce à la virtuosité de l'artiste, l'uniformité des éléments de chaque toile accentue les différences entre les différents modèles et laisse leur personnalité surgir avec une chaleureuse immédiateté. Avec cette série, à une époque de prolifération de selfies et de portraits photographiques sur les réseaux sociaux, Hockney réexamine le rôle du portrait peint dans une installation intense et enveloppante. La note divergente, l'unique nature morte, est le résultat de l'absence, un jour, de l'un des modèles. Désireux de peindre, l'artiste s'est emparé de ce qu'il avait sous la main, à savoir une sélection de fruits et de légumes, pour réaliser son portrait". (NDM)

Exposition du 10 novembre 2017 au 2 février 2018.

**** L'ART ET L'ESPACE

"Avec L'art et l'espace, le Musée Guggenheim Bilbao présente une exposition inspirée de la collaboration nouée en 1969 entre le sculpteur basque Eduardo Chillida et le philosophe allemand Martin Heidegger, qui s'était concrétisée par la publication d'un livre d'artiste au titre éponyme. Actualisant et développant les concepts qui irriguent ce dialogue entre Heidegger et Chillida – le lieu, la présence des choses, la relation entre l'art et la science – l'exposition rassemble plus d'une centaine d'œuvres d'artistes internationaux et constitue une relecture de l'histoire de l'abstraction sur les six dernières décennies. 


Dans le cadre du programme du Musée Guggenheim Bilbao en cette année de son XXe anniversaire, L'art et l'espace vise par ailleurs à rendre hommage à l'extraordinaire capacité du bâtiment de Frank Gehry à susciter des dialogues uniques entre ses espaces monumentaux et des œuvres centrales de l'art moderne et contemporain. Partant d'œuvres clefs de la Collection du Musée Guggenheim Bilbao, auxquelles s'ajoute une sélection de pièces du réseau de musées Guggenheim et d'importantes collections internationales, l'exposition se conçoit comme une célébration du lieu et de l'architecture à travers l'art. 


Suivant la pensée d'Heidegger dans L'art et l'espace, l'exposition envisage les différentes manières par lesquelles l'œuvre d'art "s'approprie de l'espace" et comment l'espace "traverse l'œuvre d'art". À partir de ces prémisses, elle se propose d'analyser ce dialogue entre espace et volume, en explorant les connexions et les conversations silencieuses entre les œuvres d'art et les forces qui les structurent – pesanteur, lumière, équilibre –, mais aussi entre la création plastique et la réflexion philosophique. Historiquement et géographiquement complexe, ce dialogue va au-delà du contexte occidental et transcende les disciplines pour resurgir constamment dans les pratiques contemporaines.

L'art et l'espaces s'accompagne de la publication d'un catalogue richement illustré, comprenant les contributions - textes et documents – d'artistes : Peter Halley, Marcius Galan, Agnieszka Kurant, Asier Mendizabal, Bruce Nauman, Damián Ortega, Sergio Prego, Alyson Shotz, Lee Ufan et Zarina, ainsi que la philosophe et écrivaine Sara Nadal-Melsió ainsi que ceux du commissaire de l'exposition, Manuel Cirauqui." (NDM)

Exposition du 5 décembre 2017 au 15 avril 2018

 

********************

BRUXELLES (Belgique) : 

MUSEE D'ART FANTASTIQUE : Rue Américaine, N° 7, 1060 Bruxelles. TLJ. sauf lundi et mardi : 14h/17h. Dernière entrée : 16h30.

Tous les week-end de décembre + du 23 décembre au 7 janvier (fermé les 25 décembre et 1er janvier)

**** CHASSE AU TRESOR.

Tous les week-end du mois de décembre et du 23 décembre au 7 janvier (fermé les 25 décembre et 1er janvier), le Musée d'Art Fantastique accueillera la nouvelle mouture de l'animation la Chasse au trésor. De 14h à 17h venez relever le défit et tentez de résoudre une série d'énigmes qui vous mènera peut-être au trésor tant convoité. Une animation 100 % ludique pour les jeunes flibustiers et leurs familles. A noter qu'une version comprenant l'accès au train aventure sera également disponible. (NDM)

 

********************

BRUXELLES (Belgique)

KARL WALDMANN MUSEUM : 108 Chemin de Charleroi, 1060 Bruxelles. Tél : 00.32.2.538.41.08.

********************

EINHAROD (Israël) : 

MUSEE EIN HAROD : Kibbutz Ein Harod Ihud, En Harod, Israël. Téléphone :+972 4-648-6083

********************

GENEVE :

ONU PALAIS DES NATIONS : Bâtiment E Porte 40 Mezzanine 2e étage.

(et Galerie Jacob Paris)

**** AUSTRALIE LA DEFENSE DES OCEANS : L'ART DES GHOSTNETS.

Exposition du 4 au 22 septembre.

Puis

Exposition du 8 novembre 2017 au 12 janvier 2018

UNIVERSITE DE GENEVE.

 

********************

HAARLEM (Pays-Bas) :

FRANS HALS MUSEUM : Groot Heiligland 62, Haarlem. Téléphone 00 31 [0]23 511 57 75. Mardi/Samedi : 11h/17h.

Dimanche et jours fériés : 12h/ 17h.

********************

FRANCFORT-SUR-LE-MAIN :

MMK MUSEUM FÜR MODERN KUNST : Domstraße 10, 60311 Frankfurt am Main, Allemagne. Tél : +49 69 21230447. TLJ. : 10h/18h.

********************

 

GENEVE (Suisse) :

PALAIS DES NATIONS : Mezzanine, Bâtiment E, Porte 10 : 8/14 Avenue de la Paix, Genève 10.

********************

LA HAYE  (Pays-Bas) : 

GEMEENTEMUSEUM Stadhouderslaan 41, 2517 HV La Haye, Pays-Bas

+31 70 338 1111

********************

LAUSANNE :

COLLECTION D'ART BRUT : Avenue Bergières 11, 1004 Lausanne, Suisse. Tél : +41 21 315 25 70. Mardi/Dimanche : 11h/18h

y compris les jours fériés, ainsi que les lundis de Pâques, de Pentecôte et du Jeûne. Fermé les 24 et 25 décembre, ainsi que le 1er janvier. Ouvert le lundi en juillet et août. Premier samedi du mois, entrée gratuite.

Visites commentées gratuite (entrée du musée payante) : Durée 60 min.

Le samedi 29 novembre à 11h

Le samedi 17 janvier à 14h

Le samedi 21 mars à 14h

Les 17 janvier et 21 mars, les visites publiques sont organisées en même temps que les ateliers jeune public.

********************

LIEGE : 

MAD MUSEE : THEATRE : Place du 20 Août, 16. 4000 Liège. Mardi/Samedi : 12h/18h. + dimanche et soirs de représentation

********************

LONDRES (Royaume Uni) :

NATIONAL GALLERY : Trafalgar Square, Londres WC2, Angleterre, Tél : 442077472885

Horaires et ouverture : Ouverture : 10h - 18h (21h le vendredi)

Aile Sainsbury. Entrée payante

********************

LONDRES (Angleterre) :

ROYAL ACADEMY OF ARTS : Burlington House, Picadilly, Londres W1J OBD ; Tél. +44 20 7300 8000 ou www.royalacademy.org.uk. Galeries Sackler

********************

LONDRES (Angleterre)

TATE BRITAIN : Adresse : Millbank, London SW1P 4RG, Royaume-Uni. Téléphone :+44 20 7887 8888

Horaires d'ouverture :10h/18h.

THE EY EXHIBITION: DES IMPRESSIONNISTES À LONDRES, ARTISTES FRANÇAIS EN EXIL (1870-1904)

 

La guerre franco-prussienne de 1870 fut à l’origine d’une vague d’émigration d’artistes français outre-Manche parmi lesquels Claude Monet, Camille Pissarro, Alfred Sisley, James Tissot. Les influences que Londres et la société britannique eurent alors sur leur travail, l’apparition d’un microcosme d’exilés ayant favorisé rencontres et soutiens, l’influence de certains de ces artistes sur l’enseignement artistique outre-Manche ainsi que la permanence de sujets liés à la capitale britannique sont parmi les thèmes de The EY Exhibition : "Impressionists in London, French Artists in Exile" (1870-1904). De novembre 2017 à avril 2018, cette exposition réunit une sélection de 100 œuvres clefs et le plus vaste ensemble de Vues du Parlement de Claude Monet 3depuis 1973 en Grande-Bretagne.

The EY Exhibition: "Impressionists in London, French Artists in Exile" (1870-1904) vise en premier lieu à révéler le regard que les artistes français en exil portèrent sur les codes de la société et de la culture britanniques, notablement différents de la « culture de café » du Paris et de la France de l’époque. D’évocatrices représentations de scènes de parcs - telle que Kew Green de Pissarro (1892) - figurent à ce titre dans l’exposition. Elles offrent l’illustration d’une atmosphère différente de celle des jardins publics parisiens où marcher sur les pelouses était interdit. Des scènes de régates par Alfred Sisley et James Tissot témoignent également de la façon dont les traditions et les usages britanniques suscitèrent l’intérêt des artistes impressionnistes.

Durant leurs séjours à Londres, certains artistes récréèrent un microcosme de nationaux dans lequel des personnalités de premier plan les aidèrent à développer leurs carrières et leur apportèrent soutien financier. L’exposition se penche notamment sur le rôle de mentor que joua Charles-François Daubigny à l’égard de Claude Monet et révèle le rôle essentiel du chanteur d’opéra et mécène Jean-Baptiste Faure, dont des œuvres

de sa collection personnelle – Molesey Weir, Hampton Court, Morning 1874 – sont présentes dans l’exposition. Celle-ci consacre par ailleurs un focus au marchand d’art Paul Durand-Ruel. En effet, ce fut à Londres en 1870- 71 que le grand marchand des Impressionnistes fit pour la première fois la rencontre de Monet et de Pissarro. Durand-Ruel devait par la suite au cours de sa carrière acquérir plus de 5.000 œuvres impressionnistes, ce qui, de l’aveu même de Monet permit à ces artistes de ne pas mourir de faim. Par ailleurs, les séjours de Jean-Baptiste Carpeaux à Londres, organisés dans le but de rester proche de son grand mécène, l’ex-empereur Napoléon III, sont également rappelés au sein de l’exposition.

Une partie de l'exposition est également consacrée au rôle méconnu que certains artistes français eurent sur l’enseignement des beaux-arts en Grande-Bretagne. Peintre et graveur, professeur à la Slade School de Londres de 1876 à 1893, Alphonse Legros eut une influence notable sur l’enseignement de l’art en Grande-Bretagne. Celle-ci fut notamment décisive sur la représentation de la vie paysanne comme en témoigne The Tinker, une toile de 1874. Legros présenta aussi ses mécènes, Constantine Alexander Ionides et George Howard, 9ème comte de Carlisle, au sculpteur Aimé-Jules Dalou qui, avec Edouard Lantéri, autre sculpteur en exil, influencèrent fortement l’enseignement du modelé en Grande-Bretagne.

La dernière et plus importante partie de l’exposition est consacrée à la Tamise. Elle présente notamment la plus grande réunion de représentations du parlement de Londres depuis 1973. De telles vues de la Tamise etde Londres devinrent un thème récurrent pour les artistes français. Une sélection de toiles d’André Derain sur le même sujet, exécutées des décennies plus tard en réponse directe à celles de Claude Monet, en démontre ainsi la permanence. L’exposition se conclut avec L’Entente Cordiale de Monet qui marqua le point culminant du projet artistique entamé par le peintre en 1870. (NDM)

Exposition du 2 Novembre 2017 au 29 Avril 2018.

**** RACHEL WHITEREAD : Sculptures monumentales.

Exposition du 12 septembre 2017 au 21 janvier 2018.

 

 

********************

LONDRES :

TATE MODERN : Bankside, Londres, SE1 9TG. TLJ : 10h/18het jusqu’à 22h les vendredis et samedis. Tél : 44(0)20 7887 888. Site : www.tate.org.uk

**** L'ETOILE ROUGE DE LA RUSSIE : Une révolution de la culture visuelle de 1905 à 1955.

Centenaire de la Révolution.

Exposition jusqu'au 18 février 2018.

 

********************

MONACO :

GRIMALDI FORUM : 10, avenue Princesse Grace - MC 98000 Monaco. Tel : + 377 9999 3000. TLJ. : 10h/20h. Nocturne le jeudi jusqu’à 22h.

Visites commentées les jeudis et dimanches à 14h30 et 16h30.

********************

PHILADELPHIE (USA) :

PHILADELPHIA MUSEUM OF ART : 2600 Benjamin Franklin Parkway / 26th Street

********************

SAINT-YVES (Cornouaille, Angleterre) :

TATE SAINT YVES : Porthmeor Beach, St Ives, Cornwall, TR26 1TG

Mars/Octobre : Lundi/Dimanche : 10h/17h20.

Novembre/Février : Mardi/Dimanche : 10h/16h20. 

OUVERTURE LE 14 OCTOBRE 2017

**** REBECCA WARREN : "Tout ce que le ciel permet" : Sculptures.

Exposition jusqu'au 7 janvier 2018.

 

********************

SCHAERBEEK :

MAISON DES ARTS : 147 chaussée de Haecht à 1030 Schaerbeek. Semaine : 10h/17h. Samedis 19 et 26 juillet : 14h/18h.

********************

SCHAERBECK (Belgique) :

MUSEE D’ART SPONTANE : 27 rue de la Constitution. 1030 Schaerbeek. Tél. : +32 (0) 2 426 84 04 ou +32 (0) 2 426 84 04 Mardi/Samedi : 13h/ 17h.

Vernissage Samedi 9 décembre de 15h à 17h.

Exposition du 9 décembre 2017 au 7 janvier 2018

********************

VENISE (Italie) : 

PALAZZO VENIER DEI LEONI DORSODURO : 701 30123 Venise. Tél ! (Guggenheim) : (39) 041 2405 415.


********************

VIENNE (Autriche) :

ALBERTINA : Albertinaplatz 1 1010 Vienne. Tél : +43 (0)1 534 83-0. TLJ : 10h/18h. Mercredi : 10h/21h.

********************

ZURICH (Confédération helvétique) :

KUNSTHAUS :Heimplatz 1, CH-8001 Zurich. Tél :+41 (0)44 253 84 84. Vendredi-Dimanche-Mardi : 10h/18h. Mercredi-Jeudi : 10h/20h. Fériés : Pâques du 18 au 21 avril et 1er mai : 10h/18h.

********************