AGUAS CALIENTES 

ESPACE ASSOCIATIF : 

********************

AILLANT-SUR-THOLON :

ATELIER-GALERIE: 3 Route d'Auxerre, 89110 Aillant-sur-Tholon. Tél : 03.86.63.52.29. Jeudi/Dimanche. Ouvert le 15 août : 14h/19h.

********************

ALLAUCH :

ATELIER des CAVES du LOGIS-NEUF : 38 Avenue Leï Rima - Le Logis-Neuf - 13190 ALLAUCH. Tél. 06.10. 76.72.60. Mardi/Vendredi : 16h/18h.Weekends : 10h/12h.

********************

ARLES : 

GALERIE AUX DOCKS D'ARLES : 44 rue du Docteur Fantan, 13200 ARLES-SUR-RHONE. Tél : 06.24.25.88.79. Mardi/Dimanche : 11h/13h et 15h30/19h.

********************

AURIERE : 

LA PIE PARTY : 1 route du relais, 63210 Aurière

********************

AUXERRE : 

ABBAYE SAINT GERMAIN : Place Saint-Germain, 89000 Auxerre. Tél : 03 86 18 05 50 Tous les jours sauf mardi. // Jusqu'au 30 avril : 10h/12h et 14h/17h. // A partir du 2 mai : 10h/12h et 14h/18h.

********************

AUXERRE : 

MAISON DU COCHE D’EAU : place du coche d’eau 89000 Auxerre. TLJ. : 14h30/18h30.

********************

AUXERRE :

GALERIE MOUV'ART : 2 rue de l'Yonne, 89000 Auxerre. 

Mardi/Jeudi : 14h/19h. Vendredi/Dimanche : 10h/19h.

********************

AUXERRE : 

GALERIE-LIBRAIRIE IN SITU : 28/30 rue du Pont, 89000 Auxerre. Tél : 09.88.50.35.35. Mardi/Samedi : 11h/19h.

********************

AUXERRE : 

THEATRE : 54 rue Joubert, 89000 Auxerre. Tél : 03.86.72.24.24. Du samedi 7 septembre au vendredi 17 avril inclus :Mardi et vendredi de 13 h 30 à 18 h 30 // Mercredi et jeudi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 18 h 30 // Samedi de 10 h à 12 h et de 14 h à 17 h

Du mardi 21 avril au vendredi 23 juin : Mardi, jeudi et vendredi de 13 h 30 à 17 h //Mercredi de 9 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h

L’accueil du théâtre est fermé les jours fériés et du mardi 29 octobre au jeudi 31 octobre, du jeudi 19 décembre au samedi 4 janvier, du lundi 2 au dimanche 8 mars, le samedi 11 avril, du mardi 28 au jeudi 30 avril et du mardi 19 au vendredi 22 mai. 

********************

AVALLON : 

CAVE DE LA HALLE : 6 rue de la Halle, 89200 Avallon. Tél : 06.86.22.87.59. Mardi/vendredi : 9h30/12h30 et 15h/19h30. Samedi : 9h30/13h et 15h/1930.

********************

AVALLON :

GRENIER A SEL : 8 rue Bocquillot 89200 Avallon. Tél : 03.86.34.23.66. Mardi/Vendredi : 14h/18h30. Weekend : 10h/12h et 14h/18h30.

********************

AVIGNON :

GALERIE ABCD : 87 rue Joseph Vernet, 84000 Avignon. Tél : 06.22.57.28.67.

**** ALBERT BENAMOU et CHARLES DIEHL

 

********************

BLAIN : 

CHATEAU DE LA GROULAIE :  6 avenue Olivier de Clisson, 44130 Blain. Mardi, Jeudi et Vendredi : 14h/18h30. Mercredi : 15h/18h30. Samedi : 10h/12h et 15h/18h30. Dimanche et fériés : 10h/12h et 14h/18h30

 

********************

BROU : 

LE CAP : Jean-Pierre Faurie, Passage Bisson, 28160 Brou. Tél : 06.74.25.44.86.

********************

CABESTANY : 

GALERIE TOURNEMIRE : 14 allée du Mas Campanaud, 66330 Cabestany

**** CHRISTOPHE FASO : 

********************

CABRIERES D'AVIGNON :

GALERIE 22 : 267 route de Gordes, Coustellet (face au Musée de la Lavande), 84220 Cabrières d'Avignon. Tél : 04.90.71.85.06.

Nouvelles heures d'ouverture pour la période d'hiver : Mercredi, jeudi : 14H30/18H30 ; Vendredi, samedi et dimanche : 10H/13H et 14H30/18H30 ; Fermeture lundi et mardi

********************

 

CACOUNA : 

BIBLIOTHEQUE EMILE NELLIGAN : 435 rue du Couvent, Cacouna.

********************

CANNES : 

GALERIE MEKA NOVA : 16 rue des Halles, 06400 Cannes. Tél : 06.44.35.59.16. Mardi/Samedi : 9h/17h.

********************

CARQUEFOU :

MANOIR DES RENAUDIERES : Les Renaudières, Rue Auguste Fresnel, 44 Carquefou.Tél : 02.28.22.24.40.

********************

CERET :

LUMIERE D'ENCRE : 47 rue de la République, 66400 Céret. Tél : 06 09 46 15 62 . Mardi/Samedi :  10h/13h et de 14h30/18h30.

********************

CERET :

LE CAPLE : Place Pablo Picasso Céret.

********************

CHAMPAGNAC : 

LA PIERRE NOIRE : Ecole du Bois de Lempre, 15350 Champagnac. Tél : 06.42.30.49.41.

********************

CHARBUY : 

LA GRANGE A LILI : 4 rue du Côteau, 89 Charbuy. Tél : 07.78.52.83.79.TLJ. : 14h/18h.

********************

CHATEAUNEUF-DU-PAPE : 

CORPS ET AME GALLERY : 1 Place Jean Moulin, 84230 Châteauneuf-du-Pape.  Tél : 04 90 15 74 

********************

CHATEAUNEUF-VAL DE BARGIS : 

HALLE : Tél : 06.83.09.26.95. TLJ. : 15h/19h.

********************

CHATEL CENSOIR : 

COLLECTIF DU 4 :4 rue Vaulabelle, 89660 Châtel-Censoir. Tél : 06.48.45.61.18. Samedi et dimanche et les 14; 15, 16 juillet : 15h/19h.

********************

CHATEL CENSOIR :

LA LOGE : 3 rue Alfred de la Loge, 89660 Châtel-Censoir : Samedi et dimanche : 15h/19h.

********************

CHATILLON :

ESPACE ALIES GUINARD : 22 boulevard  de Vanves, 93320 Châtillon. Tél : 06.63.81.50.34.TLJ. Mercredi/Samedi ; 14h/19h30.

********************

CHATILLON-SUR-SEINE :

GALERIE D'ART ET D'OR : 13 rue de la Libération, 21400 Châtillon-sur-seine. Tél : 03.80.91.10. 04 ou 06.60.93.88.41. Lundi/Samedi : 9h30/18h.

**** JEANNE SAINT-CHERON ET RICHARD BROUARD  : Peintures et sculptures

 

Vernissage samedi 4 mai à 18h.

 

********************

CHECY : 

ESPACE GEORGE SAND : 45430 Chécy. Tél : 02.38.86.96.19. TLJ : 14h/19h

********************

CHEVILLY-LARUE : 

LAISON DES ARTS PLASTIQUES ROSA BONHEUR : 34 rue Henri Cretté. Tél : 01.56.34.08.37. Lundi, Mardi : 14h/19h. Mercredi/Vendredi : 14h/17h30. Samedi : 14h18h.

****  Laurence Nicola, Morgane Porcheron et Laurence De Leersnyder :

 

"Revoir demain"

" A travers plusieurs expositions, la Maison des arts plastiques s'est engagée sur de nombreuses questions d'actualité. La nature et l'environnement, le dérèglement climatique, la destruction du monde animal et végétal.

Le sujet repose ici sur la manière dont les artistes peuvent changer le processus de création, l'exposition questionne le futur, envoi le message du changement. Elle ambitionne d'amener le regard du spectateur sur le vivant, de confronter les rapports humains à la terre et la nécessité de la conserver, de montrer son importance. La nature et le vivant seront au centre de cette exposition collective, les artistes évoqueront à leur manière la beauté d'un monde réinventé où seul le message d'espoir subsiste dans le regard de celui qui se questionne" (NDLG)

 

Vernissage samedi 9 mars à 18h30.. 

********************

CIEURAC

CHATEAU DE HAUTE-SERRE : 46230 Cieurac.  Tél : 05.65.20.80.20.

********************

CLECY (Suisse normande) : 

KALBASS'ART CENTRE D'ART LA MENUISERIE : 8 rue André Hardy, 14570 Clécy. Tél : 06.41.80.73.14. Chaque weekend et lundi de Pentecôte : 14h/18h.

********************

CLERMONT-FERRAND : 

LA TOLERIE : Espace municipal d'Art contemporain : 10 rue de Bien-Assis, 63100 Clermont-Ferrand.  Tél : 06.52.92.28.56. Mercredi/Samedi : 14h/18h.

********************

CLERMONT-FERRAND :

GALERIE INEXTENSO : 12 rue de la Coifferie - 63000 - Clermont-Ferrand. 

Tél : 09.81.84.26.52.  Lundi/ Vendredi : 11h/ 18h.

********************

CLICHY-LA-GARENNE :

ATELIER OBLIK : 19 rue du docteur Émile Roux, 92110 Clichy la Garenne. T : 33 (0) 1 47 37 74 38. Dimanche 12 mars de 15h à 20h // Du 13 au 17 mars de 17h à 19h // Du 18 au 19 mars de 15h à 20h

********************

COLOMBES : 

GALERIE LUMIERES DE L'ART : 11 ter avenue Joffre, 92250 La Garenne Colombes. HORAIRES D'OUVERTURE : MARDI. 15H – 19H. MERCREDI. 10H30 – 12H30 / Après-midi sur rendez-vous JEUDI AU SAMEDI. 10H30 – 12h30 / 15H-19H. 

********************

CONDRIEU : 

CHAPELLE DE LA VISITATION : 1 rue de la Visitation, 69420 Condrieu 15H/19H

********************

CORBIGNY : 

ABBAYE : rue de la Madeleine, 58800 Corbigny. Tél : 03.86.20.22.78. TLJ jusqu'au 15 août 14h/18h. Après le 15 août : Mardi/dimanche : 14h/18h.

********************

CORBIGNY :

LES POIDS LOURDS : 5 rue des Forges, Corbigny. Tél : 06.12.91.03.06. Mardi/Samedi : 15h/19h.

********************

COURBEVOIE : 

ESPACE CARPEAUX : 15 boulevard Aristide Briand / 92400 Courbevoie. 

********************

DEAUVILLE : 

LES FRANCISCAINES : 145 bis Avenue de la République, 14800 Deauville. Tél : 02.6152.29.20. Mardi/Dimanche : 10h30/18h30.

********************

DECIZE :

SALLE OLGA OLBY : 2, rue Marguerite Monnot, -ancienne église du couvent des Minimes. TLJ. : 14 h.30-18 h.30.

********************

DIJON : 

GRANDE ORANGERIE JARDIN DE L'ARQUEBUSE : ". Ouvert tous les jours :  lundis, mardis, mercredis, jeudis et vendredis : 09h00/18h00. Samedis et dimanches :14h00/18h00

********************

DINAN : 

GALERIE LE GISANT : 1 rue de la Larderie, 22100 Dinan. Tél : 06.31.87.18.28. Jeudi, Vendredi : 15h/19h. Samedi : 10h/12h et 15h/19h.

**** REOUVERTURE 

Chers amis,

comme nous vous l'avons annoncé précédemment, le Gisant change d'adresse et prend ses marques au 1, rue de la Larderie à Dinan.

Nous serons très heureux de vous y retrouver, à l'occasion de sa réouverture officielle, vendredi 10 mai à partir de 18h, à laquelle vous êtes cordialement invités.

Bonne humeur requise !

 

Vous y retrouverez les peintures de Charles Pasino et d'Hélène Courtois-Redouté, et les sculptures d'Esther Seguin et de Bruno Pansart ainsi que les céramiques d'Armel Hédé.

 

ART'PERITIF : vendredi 10 mai à 15h.

********************

DINAN : 

SALLE SCHUMANN, 52 rue Louise Weiss, Dinan. Tél : 06.31.87.18.28. TLJ. : 14h/18h30.

********************

DINARD : 

ESPERLUETTE Boutique/Galerie Eco-responsable : 45 rue Maréchal Leclerc 35800 Dinard Vendredi/Samedi/Dimanche : 10h30/13h et 14h30/19h30.

********************

DINARD :

MANOIR DE LAVICOMTE : 6 avenue Georges Pian, Dinard.  Tél : 02.21.76.05.75. Mercredi/Dimanche : 10h30 – 12h30 et 14h00 – 19h00.

********************

DOL-DE-BRETAGNE :

ESPACE NOMINOE : Place de la cathédrale, 35120 Dol-de-Bretagne.Tél : 02.99.48.35.30. TLJ. : 10h/12h et 14h/18h.

********************

DOUARNENEZ : 

NULLE PART AILLEURS : 12 rue Duguay Trouin Douarnenez. Lundi/Vendredi : 8h/17h. 

********************

DRAGUIGNAN :

CHAPELLE DE L'OBSERVANCE : Place de l'Observance, 83300 Draguignan. Tél : 04.94.84.54.31. Horaires d'ouverture : De 10h à 18h du mardi au samedi du 1er juin au 31 août // De 10h à 17h du mardi au samedi du 1er septembre au 31 mai.

********************

DRAGUIGNAN : 

ESPACE CABOCH'ARTS : 9 rue de trans DRAGUIGNAN : Mardi/Samedi : 15h/18h30. Mercredi et Samedi : 10h/12h.

********************

EAUBONNE : 

GALERIE DE MEZIERES : 16 avenue de l'Europe, 95600 Eaubonne. Mardi/Dimanche : 15h/18h. Nocturne mardi jusqu'à 22h. 

********************

ELANCOURT :

GALERIE DE LA FERME DU MOUSSEAU : 23 route du Mesnil, 78190 Elancourt. Tél : 01.30.66.50.34. Mercredi et Dimanche : 14h/18h; Samedi : 14h/20h30.

********************

EPERNAY : 

MEDIATHEQUES SIMONE VEIL ET DANIEL RONDEAU : 1 rue du Professeur Langevin (03.26.53.37.80.) et 4 rue Gabriel Fauré(03.26.53.36.90)

********************

ESCAMPS : 

CHAPELLE D'AVIGNEAU : Escamps 89. Samedis, dimanches et fériés 15h/19h.

********************

FAREINS : 

COLLECTION DE LA PRAYE : 16 chemin du Gourlas, 01480 Fareins. Tél : 06.11.40.05.77. Samedi & dimanche de 15h à 19h. Les autres jours sur rendez-vous

********************

FLAMANVILLE :

XXIXe SALON

CHATEAU : Flamanville (Manche)

********************

FONTAINE-LES-DIJON : 

LA SOURCE : Galerie : 4 rue de la Source, 21121 Fontaine-les-Dijon. Tél : 03.80.58.13.03. Mercredi, Jeudi, Vendredi :  15h30/18h30. Samedi, Dimanche : 15h/18h30.

********************

FRESNES : 

ESPACE D'ART CHAILLOUX : 7 rue Louise Bourgeois, 94260  Fresnes Téléphone : 01 78 68 28 37. Mardi/Samedi : 14h/18h.

**** Flo Jaouen – Alexandre Petrovski Darmon- Jaky La Brune – Jean-Marc Trimouille - Marie Pernet – Vogel Apacheta : "Dilution" 

 

"Chez Flo Jaouen, une narration rigoureusement figurative requiert un processus d’implication du spectateur dans la lecture de l’œuvre. Pour Alexandre Petrovski Darmon, les corps humains, toujours lisibles, s’hybrident avec une végétation envahissante et nostalgique, tandis que, chez Jaky La Brune, ils se muent en animaux monstrueux, images des conflits internes de l’artiste. Chez Jean-Marc Trimouille, la réalité d’une nature luxuriante se dissout dans des formes qui évoquent les travaux des impressionnistes. Marie Pernet pousse encore plus loin ce travail d’abstraction en éliminant tout détail réaliste pour ne laisser subsister qu’une atmosphère générale chaleureuse et ludique. Enfin, Vogel Apacheta raconte des histoires à lectures multiples sans recourir au moindre élément figuratif immédiatement identifiable.

Les œuvres de Flo Jaouen s’inscrivent dans le courant de la Figuration narrative. Ses peintures ne se limitent cependant pas à figurer des postures ou des actions, à relater des histoires, mais attachent une grande importance à la représentation des états d’âme, de l’intériorité des personnages qu’elles mettent en scène. Elles se présentent ainsi comme des huis-clos, des surfaces-frontières, des zones de dialogue entre conscience et inconscience, entre repli sur soi et ouverture vers les autres, entre identité et altérite. Tout ceci au-delà d’une fausse naïveté, vite déjouée par le spectateur qui navigue entre familiarité et étrangeté, sans qu’aucun élément de la composition, pris isolément, n’ait un caractère dérangeant. C’est leur juxtaposition qui crée ces atmosphères où tout peut survenir. Ce n’est pas pour rien que les récentes peintures de Flo Jaouen portent pour titre Qu’est-ce qu’on attend ? L’artiste n’apporte pas de réponse à cette interrogation mais, par le biais de multiples tensions physiques et mentales, sollicite la curiosité et l’imagination du spectateur pour formuler la sienne. L’artiste revendique d’ailleurs ce processus d’implication de regardeur dans le décodage de l’œuvre : « Je souhaite que le spectateur se pose des questions, décrypte un message. »

Les grandes toiles d’Alexandre Petrovski Darmon figurent des personnages ou des paysages souvent empruntés à la peinture ancienne ou faisant référence à la mythologie ou à l’utopie d’une Arcadie définitivement perdue. Mais ces sujets sont défigurés par un traitement apparemment violent, certainement très gestuel, qui vise à en dissoudre les formes, au point, le plus souvent, de les rendre quasiment méconnaissables en première lecture. Le peintre considère que ses œuvres sont des pièges à regard, des camouflages, des labyrinthes dans lesquels le spectateur, au-delà d’une surprise initiale, est invité à se perdre. Son objectif avoué est de subvertir les modes habituels de la sensation visuelle de susciter une errance perceptive qui mène à ce qu’il désigne comme une décohérence de sa réalité. Il en résulte des univers en tension permanente entre des oppositions dialectiques apparemment irréconciliables : figuration-abstraction, ancien-moderne, antique-contemporain, réalité-fiction, réalisme-expressionnisme, présence-absence, vrai-faux, calme-agitation, cohérence-confusion, ordre-chaos, flou-précision, statique-dynamique, narration-affabulation… Et bien d’autres encore… Ces écartèlements sensoriels et cognitifs donnent une immense richesse à ses œuvres qui, selon ses propres mots, veulent « deviser de nouveaux simulacres qui viendront s’ajouter à la réalité du spectateur. »

Jaky La Brune, diplômée de l’École des Gobelins, a fait ses premières armes dans le monde de l’art underground. Elle découvre la peinture en réalisant des pochettes d’album. Elle définit son travail comme étant un exutoire vital qu’elle exprime par la peinture, la sculpture, la performance et la vidéo. Son inspiration plonge ses racines dans sa propre expérience de la vie, dans ses tourments et dans ses interrogations. On pourrait parler d’une forme d’auto-psychanalyse par le biais de ses productions plastiques. Ses thématiques de prédilection sont la violence du sexe, les déchirements de la passion amoureuse, les troubles de l’identité et, plus généralement, les émotions humaines, notamment les rapports plus ou moins inhibés de la douleur et de la sensualité. Les sujets convulsés et les couleurs criardes de ses toiles renvoient aux œuvres des artistes du groupe CoBrA, notamment à celles d’Asger Jorn. D’aucuns pourraient faire un parallèle avec les productions de l’art brut ou singulier des naïfs mais il n’en est rien. En effet, ses compositions, son registre chromatique et ses figurations d’anatomies déformées, malgré leurs excès, témoignent d’une connaissance approfondie de l’histoire de l’art, des primitifs à nos jours. On y retrouvera, d’ailleurs, des références religieuses, chamaniques ou littéraires... Plus du côté de Rabelais que de la comtesse de Ségur ! Jaky La Brune crée aussi des masques, des poupées, des sculptures, des costumes dont elle peut, à l’occasion, se revêtir. Dans ces œuvres, tout comme dans ses peintures, s’exprime un panthéisme rebelle et libertaire explorant un monde imaginaire toujours ouvert et prêt à absorber – à phagocyter, pourrait-on dire – tout ce qui s’en approche… Y compris le spectateur…

La peinture de Jean-Marc Trimouille, colorée, vibrante, vibrionnante, immersive, échappe aux classifications traditionnelles. On y reconnaît l’engage¬ment corporel de l’action painting étasunien avec son objectif d’une non-figuration radicale détachée du réel et, simultanément, une sorte de pulsion de représentation qui pourrait s’inscrire dans la descendance des Nymphéas de Monet. On peut, en effet, y voir des paysages mais leur identification à quelque chose du monde sensible reste illusoire, même si les titres des œuvres peuvent donner une piste ou, peut-être par jeu, nous égarer vers un ailleurs qui se situerait à l’intersection du geste créateur du peintre et de la quête de compréhension du spectateur. C’est dans ce rapport complexe entre l’artiste, son œuvre et son regardeur que se situe l’enjeu de la peinture de Jean-Marc Trimouille. Piège à regards, la toile est à la fois une manifestation – une épiphanie – d’une action fondatrice et un miroir réfléchissant les attentes, doutes, pulsions ou regrets d’un observateur qui doit, à son tour, mobiliser sa conscience, aiguiser son esprit, s’engager pour y pénétrer de plain-pied. Sur ce terrain de jeu, dénué de tout investissement autre que la peinture, ses envoûtements et sortilèges, tout le monde est gagnant… Et l’artiste de conclure : « Ce qui compte en définitive, ce n’est pas le rapport à l’intime, au social, au politique ou à quelque autre cible déterminant une posture critique de convenance ou de confort moral, c’est fondamentalement, toute scénarisation de soi étant superflue, de quoi l’être est fait dans son rapport à l’art. »

Ordonner le chaos à moins qu’il ne s’agisse de déranger l’ordre des choses, telle semble être la démarche de Marie Pernet. Ses peintures recherchent un état d’équilibre, que l’on imagine définitivement instable, entre des formes, des taches, des aplats, des signes, des graffitis à la bombe… le tout dans une joyeuse explosion de couleurs vives que ponctuent des motifs méticuleusement dessinés qui donnent de la profondeur aux compositions. Peinture, collage, écriture, dessin… les techniques se combinent, sans plan ni hiérarchie prédéfinis, pour proclamer haut et fort une liberté qui se joue des conventions plastiques et crée de nouveaux horizons, plus chimériques que factuels, plus mentaux que physiques. Impossible, dans cet univers tourbillonnant, de discerner ce qui relève de l’échelle du microscopique de celle du cosmique, de distinguer le bouillonnement embryonnaire de celui des galaxies, de séparer ce qui préexiste de tout temps de ce qui résulte des tensions inexorablement entropiques de l’univers, de différencier la gestualité expressive de l’artiste de la stabilité de son substrat qui, lui, semble immuable, solidement affirmé et ancré, de faire la part de l’imprévisible accident et du fermement réfléchi. Devant tant de paradoxes, le regardeur, désarçonné, ne peut rester indifférent. Il est inexorablement englouti dans un vortex dont il ne peut s’échapper indemne.

Vogel Apacheta est née à La Paz, en Bolivie, donc à 3 600 mètres d’altitude. Sa peinture, vivement colorée, joyeuse et animée doit évidemment à ces origines latino-américaines et à l’atmosphère quelque peu raréfiée des hauteurs andines. On y retrouve le chaud et le froid des couleurs de son enfance, entre soleil et glaciers, mais revus à l’aune d’une expression qui s’infléchit lors de sa rencontre avec les grands peintres occidentaux, découverts, autrement que par les reproductions dans des livres, assez tardivement dans sa formation, conclue en France, au Mans et à Berlin. L’artiste, qui aimait, dans son adolescence, se définir comme une mythomane, invente et raconte des histoires, mêlant réalité et imagination, dans lesquelles elle est partie prenante, voire le personnage principal. Il en résulte de grandes toiles libres, peintes au sol de son atelier, qui, comme chez Joan Mitchell, n’entrent dans aucune des classifications préétablies par les manuels – toujours simplistes – d’histoire de l’art. Elle n’est ni abstraite, ni figurative... Narrative, sans aucun doute, mais d’histoires dont elle seule connaît la trame et qu’elle ne nous livre que par bribes, par indices souvent indiscernables, laissant le regardeur construire ses propres scénarios, devenir mythomane à son tour… L’exercice peut, selon les propos de l’artiste, se muer en outil de découverte du monde, d’éprouver le réel de nos sociétés, de réfléchir à son avenir ou à sa non-existence, déclare-t-elle. Et d’ajouter : « Je suis curieuse de voir habiter l’individu dans son espace, son environnement avec ses perturbations du quotidien et ses mystères. Je pense qu’il y a une agitation poétique qui se crée entre les surfaces réelles et invisibles, ces espaces que l’on traverse sans s’en apercevoir, nous transformant et nous remplissant d’une mémoire. » (NDLG)

 

Vernissage jeudi 16 mai à 18h30.

Exposition du 16 mai au 20 juillet 2024.

********************

AMSTERDAM (Pays-Bas) :

GALERIE HAMER : Leliegracht 38, 1015 db Amsterdam. Tél : +31-20-62 67 394 Mardi/Samedi : 13h30/17h30. 

********************

ANVERS : 

MOONSTREET GALLERY : Manstraat 17, 2018 Anvers. Tél : +32 493 07 81 53. Mardi / Vendredi : 14h/17h30. Samedi : 14h/18h.

********************

BALE (Suisse)

GALERIE ART & CONTEXT 101 : 101 Rue Allschwiler,  4055 Bâle,  Suisse. Mercredi 16h/20h. Vendredi 17h/20h . Samedi 11h/15h 

********************

BRUXELLES (Belgique) : 

GALERIE ALMINE RECH : Abdijstraat20 rue de l'Abbaye. 1050 Bruxelles. Tél : +32 (o)2 648 56 84.

********************

BRUXELLES :

GALERIE BARONIAN XIPPAS : Rue Isidore Verheyden 2 et Rue de la Concorde 33. 1050 Bruxelles. Mardi/Samedi / 11H/18H.

********************

BRUXELLES : 

GARE DE WATERMAEL : 2 avenue des Taillis, 1170 Bruxelles. Mercredi/Jeudi et Dimanche : 14h/18h. Vendredi/Samedi  : 14h/21h. 

********************

BRUXELLES (Belgique) : 

BRUNO MATTHYS GALLERY : 34 avenue Jules de Trooz, 1150 Bruxelles.  Mardi/Vendredi : 14h/19h (20h jeudi). Samedi : 11h/19h.

********************

BRUXELLES : 

MODESTI PERDRIOLLE GALLERY : 27 rue Saint-Georges, Bruxelles.Wednesday to Friday from 2pm to 6pm. Saturday from 11am to 6pm

********************

BRUXELLES (Belgique)  :

MEESSEN DE CLERCQ : Abdijstr. 2a Rue de l' Abbaye, 1000 Brussels, Belgium

********************

BRUXELLES (Belgique)  :

GALERIE HERVE PERDRIOLLE : 337 avenue Luise, 1050 Bruxelles. Tél : +32 (0) 492 31 01 19.

********************

BRUXELLES :

GALERIE PARIS-BEIJING : Hôtel Winssinger | Brussels, 66, Rue de l’Hôtel des Monnaies, 1060 Brussels, Belgium.

********************

BRUXELLES (Belgique) :

GALERIE PASCAL POLAR : 108 chaussée de Charleroi, 1060 Bruxelles : tel: +32 (0)2 537 81 36. Mardi/Samedi : 14h/19h.

********************

BRUXELLES (Belgique)  : 

GALERIE TEMPLON : rye Veydt 13A 1060 Bruxelles. Mardi/Samedi : 11h/18h.

**** ABDOULAYE KONATÉ

 

" L’artiste malien Abdoulaye Konaté expose pour la toute première fois chez TEMPLON. La galerie bruxelloise accueille « L’Âme des signes », un ensemble inédit de huit œuvres en textile. Abdoulaye Konaté, dit « Le maître », est né en 1953 à Diré, Mali. Il compte aujourd’hui parmi les plus grandes figures de la scène contemporaine artistique africaine. Dès les années 1990, il troque toile et pinceaux pour un fil et une aiguille, faisant du tissu son matériau de prédilection. Alliant modernisme occidental et symbolisme africain, il combine des interrogations sociétales, du fanatisme religieux à la justice sociale, à une palette aussi complexe que chatoyante, qui est devenue sa signature au fil des ans. « L’âme des signes » déploie sur les cimaises de majestueuses toiles brodées à la main. Elles sont construites à partir de chutes de Bazin africain qu’il teinte puis réarrange en envoûtants dégradés, du rouge feu au bleu nuit, en passant par le vert émeraude ou encore le jaune or. « La nature constitue pour moi une source inépuisable d’inspiration chromatique » explique l’artiste, « un papillon, un oiseau, un caméléon, ou encore un ciel étoilé m’inspirent chaque jour de nouveaux pigments. » (NDLG)

 

Exposition du 24 avril au 20 juillet 2024. 

********************

CORDOUE (Espagne)

CHATEAU CAC : avenue Ramon Carcano (Parc du château) Cordoue.

********************