LAVAL : 

MUSEE DE LA PERRINE : 10 allée Adrien Bruneau, 53000 Laval. Tél : 02.43.49.47.83

Du 1er novembre au 28 février 8h-17h30

Du 1er mars au 31 mars 8h-18h30

Du 1er avril au 30 septembre 8h-19h30

Du 1er octobre au 31 octobre 8h-18h30

Du 15 Juin et le 15 Août 9h - 20h30

Samedis et Dimanches : ouverture 9h et fermeture en fonction du mois.

********************

LAVAL :

MUSEE D'ART NAÏF ET D'ARTS SINGULIERS : Place de la Trémoille, 53000 Laval. Tél : 02.53.74.12.30. Mardi/Samedi : 9h/12h et 13h30/18h.

********************

LA RICHARDAIS : 

MANOLI, MUSEE ET JARDIN DE SCULPTURES : 9 rue du Suet, 35780, La Richardais. Tél : 02.23.18.72.79.

*********************

LE THORONET :

ABBAYE / 83340 Le Thoronet ; Tél : 04.94.60.43.96. Ouvert tous les jours Du 1er octobre au 31 mars : 10h – 13h / 14h – 17h Du 1er avril au 30 septembre : 10h – 18h30. Dernier accès 30 minutes avant la fermeture Fermetures 1 er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.

**** ANNE ET PATRCIK POIRIER : "Anima mundi".

"Le Centre des monuments nationaux invite Anne et Patrick Poirier à présenter à l’abbaye du Thoronet jusqu’au 19 septembre 2021 l’exposition « Anima mundi », qui se place dans la continuité de leur œuvre habitée par la notion de fragilité et l’importance de la mémoire. À l’abbaye du Thoronet, chef-d’œuvre de l’architecture cistercienne, les deux artistes viennent réveiller le passé des lieux par le biais de travaux et d’installations faisant appel aux sens. S’inscrivant dans le parcours de visite, une quinzaine de créations inédites dialoguent avec le monument, son histoire et la fonction de ses espaces.

Passionnés d’architecture et d’histoire, Anne et Patrick Poirier ont une longue pratique artistique dans des édifices religieux, depuis celle dans la Chapelle de la Salpêtrière à Paris en 1983 jusqu’à leur exposition au Couvent de la Tourette à Evreux en 2013.

Leur intervention à l’abbaye du Thoronet donne l’occasion aux visiteurs de redécouvrir les vestiges de l’abbaye, où jadis la vie monacale était rythmée par la prière, le labeur, la lecture et la méditation dans le silence." (NDM)

 

Exposition jusqu'au 19 septembre 2021.

********************

LILLE : 

PALAIS DES BEAUX-ARTS DE LILLE : Place de la République 59000 Lille. Tél : 03.20.06.78.00. Lundi ; 14h/18h. Fermé le mardi.  Mercredi/Dimanche : 10h/18h.

********************

LYON : 

CHRD / CENTRE D'HISTOIRE DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION : Espace Berthelot. 14 avenue Berthelot, 6900 Lyon. Tél : 04.72.73.99.00. Mercredi/Dimanche 10h/18h. Féries fermés sauf le 11 novembre. 

********************

MANOSQUE : 

FONDATION CARZOU : SALLES DE LA RUE DES POTIERS : 7/9 boulevard Elémir Bourges, 04100 Manosque. Tél : 04.92.87.40.49. Mardi/Samedi : 10h/12h et 14h/18h.

********************

MONTBELIARD :

MUSEE DU CHATEAU DES DUCS DE WURTEMBERG : Cour du château, 25200 Montbéliard. Tél. : 03 81 99 22 61. TLJ sauf mardi : 10 h/12 h, 14 h/18 h. Fermeture exceptionnelle les 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier.

********************

MONTBRISON : 

MUSEE D'ALLARD : 13 RUE DE LA Préfecture, 42600 Montbrison. Tél : 04.77.96.39.15.. TLJ. sauf mardi. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

 

********************

MONTELIMAR :

 CHATEAU DES ADHEMAR : Centre d’art contemporain : 24 rue du château, 26 200 Montélimar. Courriel : chateau-adhemar@ladrome.fr. Tél. : 04 75 00 62 30

 Lundi/Dimanche :10h à 12h, et de 14h/18h.

********************

MONTOLIEU : 

LA COOPERATIVE-MUSEE CERES FRANCO : Route d'Alzonne, 11170 Montolieu. Tél : 04.68.24.80.80.  : du mardi au dimanche et les lundis fériés, de 10h à 12h30 et de 14h30 à 18h.

 

 

COLLECTION CERES FRANCO

De gauche à droite et de haut en bas : Timothy Archer, La proie pour l'ombre, 2015-Jacob Zekveld, sans titre, 1973-Alejandro Marcos, sans titre, 1971- Michel Smolec, Qui suis-je ?, 2010-Marie Jakobowicz, sans titre-Paulina Laks Eizirik, sans titre, 1988-Eric Bert, sans titre, 1974-Waldomiro de Deus, Buveurs de cachaça, 1984

**** LES VOLEURS DE FEU.

« L’art, c’est le plus court chemin de l’homme à l’homme », disait Malraux. A partir du mercredi 19 mai*, les amateurs d’art et les chercheurs d’émotions pourront reprendre le chemin de la découverte et de l’imaginaire dans les musées et autres lieux culturels. Le public et l’équipe de La Coopérative-Musée Cérès Franco attendaient ce jour avec impatience et c’est avec un grand bonheur que le mercredi 19 mai les portes du musée s’ouvriront, à nouveau, pour laisser passer un souffle de liberté apporté par la collection Cérès Franco.

Les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir l'exposition Les voleurs de feu du 19 mai au 31 octobre. Un voyage au pays des émotions et des couleurs grâce aux 450 œuvres généreusement et amoureusement mises en scène par la commissaire Dominique Polad-Hardouin, fille de Cérès Franco qui nous a quittés l'an dernier.

Un voyage, sans frontières et sans passeport, au gré de la créativité de 186 artistes internationaux que l’œil de Cérès a su capter. Les voleurs de feu, c’est aussi l’occasion unique de voir les différentes facettes de la collection, la richesse et la diversité des œuvres accumulées par Cérès Franco sur plus de quarante ans entre le début des années soixante et les années 2000.(NDM)

 

Exposition du 19 mai au 31 octobre 2021.

********************

MONTPELLIER : 

ATELIER-MUSEE D'ART BRUT : 1 rue Beau Séjour 34000 Montpellier / tel. : 04 67 79 62 22

Mail : contact@atelier-musee.com / Site web : www.atelier-musee.com / Facebook : L’Atelier Musée

Ouvert du mercredi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé les lundis, mardis et jours fériés

*********************

MONTPELLIER : 

FRANCE OCCITANIE : 4 rue Rambaud 34000 Montpellier. Tél : 04.99.74.20.35. Mari/Samedi : 14h/18h. Sauf fériés.

**** GREGORY FORSTNER : "Des fleus pour les audacieux".

« Bien que la représentation de la figure ait toujours été le catalyseur de mes « délits », il semblerait que le désœuvrement collectif ait fait en sorte d’éclater cette figure dans ma peinture. Comme si, privé d’un contexte social et d’une confrontation possible avec le spectateur, le désir même d’image et de figure, de miroir, s’était lui aussi naturellement dissipé. La conséquence de cet éclatement fut de recentrer mon désir dans le geste – et le geste dans mon désir. J’utilise souvent « Google images » afin de composer mes projets. Une main, une cigarette, une attitude, des tableaux de mes héros aussi, et récemment des fleurs. Il est fréquent qu’un détail, un personnage ou un élément secondaire ou décoratif d’une série de pièces se renouvelle comme sujet principal dans une série suivante - comme le metteur en scène avec ses comédiens et ses costumes, comme l’écrivain avec ses écrits : on coupe, on recompose, on recommence sous une lumière différente, on se pince et on voit ce qu’il se passe. Ces bouquets dont je m’inspire sont, dès le départ, de faux bouquets. Ce sont des fleurs en plastique, des stéréotypes de fleurs qu’internet prive d’odeur et de décrépitude. Ce sont les fleurs que Google imagine pour nous. Des natures jamais mortes (car jamais vivantes) et à jamais immobiles (« still life »). Des bouquets issus de l’inconscient collectif électronique. Je n’installe donc pas des fleurs fraîches devant moi dans un vase avec de l’eau, et je ne convoque directement ni Manet, ni Monet, ni Fantin-Latour, ni Gasiorowski, ni tous les autres, leur présence est dans la peinture même, dans la matière que je travaille, je n’ai pas besoin de leurs images, j’ai Google pour ça. Ainsi placées au sol en vrac, ces images de bouquets statiques sont mes points de départ. Pas une image en particulier pour un tableau mais toutes les images pour chacun des tableaux, en même temps : je ne choisis pas, j’en fais la somme. C’est à dire que je ne peins pas une fleur ou la transparence singulière d’un vase et de son eau, mais la possibilité de toutes les fleurs et de toutes les transparences. Le tableau réduisant l’ensemble des possibilités dans un objet singulier, je commence un autre tableau avec ce qu’il me reste des possibilités inexploitées du désir. De l’intérieur du vase, je peins des fleurs que je n’achète jamais et que d’ordinaire je ne regarde pas. Je tente d’en faire l’expérience d’un même geste, de l’intérieur comme de l’extérieur. J’accompagne ce que je vois comme le nageur ou le plongeur accompagne l’eau en nageant. » Gregory Forstner 

 

Exposition du 3 juin au 8 septembre 2021.

NOYERS SUR SEREIN :

MUSEE DES ARTS NAÏFS ET POPULAIRES : 25, rue de l'église, 89310 Noyers-sur-Serein.

Tél. : 03.86.82.89.09

** 1er octobre au 31 mai : Week-ends, jours fériés et vacances scolaires (toutes zones) de 14H30 à 18H. / Juin et Septembre TLJ. sauf mardi : 11H/12H30 et 14H/ 18H. Juillet et Août TLJ. sauf mardi :10H/ 18H30.

Fermeture hebdomadaire : le mardi / Fermeture annuelle : Janvier.

********************

PONT-AUDEMER : 

MUSEE ALFRED CANEL : 64, rue de la République. 27500 Pont-Audemer. Tél :06.81.22.16.87. De mai à septembre lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 14h à 18h // samedi, dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé le 1er mai.D'octobre à avril : mercredi, vendredi de 14h à 18h.samedi, dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.fermé le 25 décembre et le 1er janvier

********************

RENNES : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : 20 quai Emile Zola, 35000 Rennes. mardi au vendredi : 10h >17h. Samedi et Dimanche : 10h>18h. Fermé le lundi et les jours fériés.

********************

ROUEN : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : Esplanade Marcel Duchamp, 76000 Rouen. Tél : 02.35.71.28.40. Ouvert tous les jours de 10 h à 18h. Fermé les mardis, les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre.

**** SALAMMBÔ FUREUR ! PASSION ! ÉLÉPHANTS !

"À l’occasion du bicentenaire de la naissance de Gustave Flaubert en 2021, trois musées s’associent et proposent un parcours extraordinaire et transdisciplinaire - art, littérature, opéra, cinéma, bande dessinée, archéologie… - pour révéler la portée du roman Salammbô sur tous les arts, ainsi que son actualité et son héritage dans l’histoire de la Méditerranée.

« C’était à Mégara, faubourg de Carthage, dans les jardins d’Hamilcar ». La première phrase du roman de Gustave Flaubert, Salammbô, a été pour des générations de lecteurs l’élément déclencheur d’une expérience unique où les émotions étaient portées à leur paroxysme. L’attraction fatale entre Salammbô, prêtresse de Tanit et Mathô, chef des mercenaires révoltés, l’opulente Carthage et ses invincibles murailles, les éléphants incendiés et les lions crucifiés, tout dans ce roman stupéfiant est propice à enflammer les imaginaires.

Résolument transdisciplinaire, l’exposition se déroule en trois temps. On trouve d’abord les sources sur lesquelles Flaubert a pu s’appuyer, du mythe de Carthage tel qu’on le connaît à travers Didon ou l’histoire des guerres puniques, aux débuts de l’archéologie carthaginoise.

L’exposition explore ensuite l’immense postérité artistique du roman : la musique, l’opéra et le cinéma seront évoqués à travers les maquettes de décors, les costumes, les affiches et les copies restaurées des captations d’époque. L’édition populaire et ses séduisantes couvertures, l’imagerie publicitaire, qui convoquent un univers à la fois exotique et fatal, fait le lien avec notre époque où Salammbô semble renaître dans les imaginaires à travers l’immense travail de Philippe Druillet dans le domaine de la bande dessinée et du jeu vidéo.

Enfin, elle donne l’occasion d’aborder le développement des recherches archéologiques, des pionniers de l’archéologie punique jusqu’aux fouilles entreprises sous l’égide de l’Unesco et de faire ainsi écho aux questionnements actuels autour de l’archéologie carthaginoise.

En conclusion, le reportage du photographe tunisien Douraid Souissi sur la place de Salammbô dans l’espace public tunisien vient se joindre aux propos de l’universitaire Samia Kassab-Charfi sur l’héritage du roman dans la littérature tunisienne moderne et contemporaine.

 

 Une exposition itinérante en 3 étapes :

- du 23 avril au 19 septembre 2021 au Musée des Beaux-arts de Rouen

- du 20 octobre 2021 au 07 février 2022 au Mucem, Marseille

- printemps-été 2022 au Musée national du Bardo, Tunisie

 

********************

ROUEN : 

MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE : 198 rue Beauvoisine, 76000 Rouen. Horaires d'ouvertures générales : LUNDI : Fermé. MARDI/SAMEDI : de 13h30 à 17h30. DIMANCHE : de 14h à 18h00. Jours Fériés : Fermé  1ER JANVIER. LUNDI DE PÂQUES.  1ER MAI.  LUNDI DE PENTECÔTE.  1ER NOVEMBRE.  11 NOVEMBRE. 25 DÉCEMBRE.

La Ronde, rendez-vous annuel pour l’art contemporain dans les musées, revient du 11 juin au 20 septembre 2021 pour une nouvelle édition pleine de nouveautés !

 

Ce projet collaboratif entre les différents musées de la RMM se veut être un moment privilégié dans l’année qui permet à de nouveaux publics de découvrir de riches et passionnantes collections, mises en regard de propositions contemporaines, souvent inédites.

 

La Ronde a une vocation joyeuse : emporter le public dans le flux des propositions artistiques - d’une institution à l’autre -, sans autre boussole que celle de la curiosité, du plaisir vivifiant de la découverte.

 

La Ronde, c’est aussi l’éclectisme des propositions artistiques avec de plus en plus d’acteurs engagés dans l’exploration des limites disciplinaires.

 

À découvrir cette année : les travaux de Charlotte Salvanès à la Fabrique des Savoirs à Elbeuf, d’Aurélien David au Jardin des Plantes de Rouen, de Pusha Petrov au musée industriel de la Corderie Vallois, de Keen Souhlal au musée des Antiquités, de Kokou Ferdinand Makouvia au musée de la Céramique, de Ndary Lô au musée Le Secq les Tournelles et de Julie Tocqueville, Malala Andrialavidrazana, John Akomfrah, Patrick Carpentier et Keita Mori au musée des Beaux-Arts de Rouen.

 

dans les musées de la RMM du 11 juin au 20 septembre 2021

 

********************

ROUEN : 

MUSEE DE LA CERAMIQUE : 1 rue Faucon, 76000 Rouen. TLJ. sauf le mardi : 14h à 18h. Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 1 er et 11 novembre, 25 décembre

********************

ROUEN NOTRE DAME DE BONDEVILLE : 

MUSEE DE LA CORDERIE VALLOIS : 185 route de Dieppe, 76960  Notre-Dame-de Bondeville. Horaires : TLJ : 13h30/ 18h. Mise en fonctionnement des machines avec visites commentées à 14h, 15h, 16h et 17h. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre.

********************

ROCHECHOUART :

MUSEE DEPARTEMENTAL D'ART CONTEMPORAIN : Château, Place du Château. 87600 Rochechouart. Tél : 05.55.03.77.77. TLJ. sauf mardi : 10h/12h30 et 13h30/18h. Du 1er octobre au 15 décembre, TLJ. sauf le mardi : 10h/12h30 et 14h/17h. // Fermé du 15 décembre au 1er mars.

***** MICHELE CIACCIOFERA : Sans commencement et sans fin"

"Dans le cadre de son exposition à venir au château de Rochechouart, Michele Ciacciofera revient sur l’Histoire haut-viennoise avec son œuvre The Library of Encoded Time. A la fois des outils et des livres appartenant à cette bibliothèque, les briques deviennent des véritables archives où sont conservés les signes linguistiques, paralinguistiques et graphiques, ces formes archétypiques de la communication, appartenant à des systèmes codifiés qui demeurent indéchiffrés et qui ont permis d’articuler la quête identitaire de l’homme depuis les origines.

Michele Ciacciofera produit pour son exposition au musée de Rochechouart une nouvelle série de briques peintes aux langages anciens. Celles-ci sont issues de l’architecture d’une maison locale du XVIIIe siècle. Cette œuvre est réalisée en collaboration avec le CRAFT à Limoges.(NDM)

 

Exposition de Mars à Septembre 2021. 

********************

ROCHEFORT-EN-TERRE : 

NAIA MUSEUM : Parc du Château, 14rue du Château, 56220 Rochefort-en-Terre.  Pleine saison : vacances Printemps et Eté : Weekends et fériés : 10h30/18h30. Basse saison : Vacances automne, hiver : 14h/18h. Saison de Noël : 14h30/20h.

******************

RUEIL- MALMAISON:

MAISON DU PERE JOSEPH : 34 boulevard Richelieu, 92500 Rueil. Tél : 01.47.52.07.92. Lundi/Vendredi : 10h/20h. Samedi : 10h/18h.

********************

SAINT-ETIENNE METROPOLE :

MUSEE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN : Rue Fernand Léger, 42270 Saint-Priest-en-Jarez. Tél : 04.77.79.52.52. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

**** DEJA VU. LE DESIGN DANS NOTRE QUOTIDIEN : 

" Nous vivons et grandissons avec des objets... Des chaises à la cocotte, des ordinateurs aux verres, le design fait partie de notre quotidien, mais nous ne l’identifions pas toujours. Les pièces de design sont des miroirs de la société et des témoins de leur époque, à travers leur forme et leur matière. 

L’exposition met en valeur la capacité du design à agir et à réagir à un contexte en explorant leur création et leur raison d’être.

Cette exploration du design domestique débute dans la région stéphanoise et s’interroge sur les besoins de la France au sortir de la guerre, sur les réactions et réponses des créateurs. Les objets sont des indicateurs culturels et reflètent notre histoire. Ils révèlent l’évolution de notre société. 

L’exposition embarque le visiteur dans un parcours thématique qui évoque la ville future, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, puis le quotidien. Les intérieurs se peuplent d’objets facilitant la vie de tous les jours. Ils sont produits en masse par la société consumériste des Trente Glorieuses. Le design s’empare des innovations techniques. Il analyse l’évolution des besoins et des attitudes, pour répondre aux désirs d’une société en mutation. L’exposition rapproche ainsi le design de notre quotidien et décortique le contexte de l’avènement de cette discipline.

Un espace dédié aux processus de création clôt le parcours de visite : un laboratoire animé par les écoles et étudiants en art, design et architecture, transforme le musée en espace de production et d’expérimentation. Des ateliers s’organisent autour de nouveaux questionnements. Comment le confinement a-t-il bouleversé les usages de la société ? Comment créer de nouveaux espaces de partage et de travail ? Comment produire ? Autant de défis à relever pour préparer le monde de demain." (NDM)

 

Exposition jusqu'au 22 août 2021.

**** LIONEL SABATTE : "Eclosions"

Dans l’univers singulier de Lionel Sabatté, cohabitent un bestiaire sauvage et fantastique et des images mystérieuses faisant écho à une esthétique des origines. En empruntant au vocabulaire des sciences naturelles et aux intuitions de l’art pariétal - deux domaines qui le fascinent depuis l’enfance - l’artiste imprègne ses créations (peintures, dessins, sculptures, gravures) d’une dimension organique et tellurique, telle qu’elle a pu infuser dans ces premières visions de jeunesse sur les rivages volcaniques de l’île de la Réunion. Se laissant guidé par l’énergie de la matière, il crée des œuvres composites – alchimiques – dont les éléments constitutifs sont issus de la nature, en lien avec l’idée de mutation et d’évolution des espèces et du vivant.

 

Des silhouettes fragiles et inquiétantes miment d’étranges créatures sorties d’un monde légendaire. Elles ont la beauté d’un archaïsme immémorial mais évoquent aussi le profil mazouté d’oiseaux migrateurs ou la maigreur maladroite d’espèces en voie d’extinction. En leur sein, s’agrègent poussière, rognures d’ongles, peaux mortes, brindilles, cendres ou même du thé, résidus récoltés avec soin pour compléter des corps de bois, de ciment, de bronze ou de ferraille qui se métamorphosent alors en peuples de boucs, de cygnes, d’oiseaux ou de licornes. À l’instar de son grand-père taxidermiste, l’artiste sculpte et modèle, en tapissant d’une nouvelle peau ces êtres imaginaires. Par cet acte de récréation, il regénère un bestiaire démiurgique en réutilisant – recyclant – des éléments naturels, comme autant d’identités multiples reliées ensemble. Ce recyclage est aussi un retissage de nos liens sociaux qui interroge, dans une vision plus politique et économique, l’utilisation de nos ressources naturelles et notre devenir écologique.

Sur la toile ou sur la plaque de métal, l’huile ou l’acrylique chemine en flux spontanés et kaléidoscopiques, immergeant le regard dans ce qui peut s’apparenter à une lave en fusion ou une arborescence florale, nébuleuse vibrante ou micro-organismes embryonnaires. Ces explosions aux nuances mordorées – parfois oxydées - font apparaître des formes familières, paréidolies troublantes dont joue l’artiste depuis ses débuts. Elles subliment, par leur aspect de fond d’or, la beauté magique et sacrée de la nature.

 

L’art de Sabatté, en perpétuelle mutation, porte une réflexion profonde sur notre condition humaine et notre rapport au temps long, cyclique. En témoignent ses groupes sculptés de femmes et d’hommes et ses grands oiseaux migrateurs en bronze, émouvants dans leur esthétique de l’inachevé. De la même manière, ses sculptures de poussière, dont on ne sait si elles vont résister au temps, ou ses arbres morts refleuris artificiellement avec des feuillages de peaux mortes sont-ils des âmes survivantes d’un temps préhistorique ou des fragment éphémère d’un futur pressenti ?" (NDM)

Exposition du 17 septembre 2021 au 5 janvier 2022.

 

********************

SAINT-OUEN L'AUMONE  : 

ABBAYE DE MAUBUISSON : avenue Richard de Tour, 95310 Saint-Ouen-L'Aumône. Tél : 01.34.33.85.00. Horaires de l’exposition En semaine (sauf le mardi). de 13h à 18h. Le week-end et les jours fériés de 14h à 18h. Dernier accès à 17h30. Fermé le mardi, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai.

Horaires du parc : entre le 14 mars et le 14 septembre : Tous les jours de 7h à 21h Entre le 15 septembre et le 13 mars : de 8h à 18h30 . Parc fermé les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

********************

SAINT-FLORENTIN :

MUSEE EN FLORENTINOIS : Avenue du Général Leclerc 89600 Saint-FlorentinTLJ. sauf mardi et vendredi : 14h30/17h30.

********************

SAINT-PAUL DE VENCE : 

FONDATION MAEGHT : 623 Chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paul de-Vence.  Tél : 04.93.32.81.63. Réouverture de la Fondation Maeght  le 1ᵉʳ juillet.TLJ. : Septembre-Juin : 10h-18h. Juillet-Août : 10h-19h. Fermeture à 16h les 24 et 31 décembre. Dernière admission 1/2 heure avant la fermeture. Fermeture exceptionnelle possible.

Alberto, Giovanni, Augusto, Diego, Bruno
Alberto, Giovanni, Augusto, Diego, Bruno

**** LES GIACOMETTI : UNE FAMILLE DE CREATEURS"

"Pour l’été 2021, du 3 juillet au 14 novembre, la Fondation Maeght proposera un événement unique avec l’exposition « Les Giacometti : une famille de créateurs » qui mettra en lumière cette famille d’artistes originaire du village suisse de Stampa. Autour d’Alberto Giacometti, le plus connu de la famille pour ses sculptures emblématiques, les visiteurs pourront découvrir le travail de son père Giovanni, de son cousin Augusto, tous deux acteurs majeurs de la peinture suisse du début du XXe siècle, mais aussi de ses deux frères, Diego son cadet, sculpteur et designer et Bruno, le plus jeune, architecte marquant de l’architecture suisse d’après-guerre. Cette exposition offrira une vision originale de cette dynastie artistique.

L’exposition « Les Giacometti : une famille de créateurs » réalisée par Peter Knapp, commissaire de l’exposition, propose de découvrir les talents et les influences artistiques de chacun dans leurs domaines de prédilection : la peinture, la sculpture, le design et l’architecture.

Réunis pour la première fois en France, les Giacometti incarnent cinq artistes aux parcours différents mais entremêlés. Cette exposition originale permet de découvrir la famille culturelle qui fit Alberto Giacometti et la place de cette famille dans l’art comme des liens qui unissaient ses cinq membres. L’exposition évoque leur relation intime à leur village natal, Stampa, devenu aujourd’hui un lieu incontournable de l’histoire de l’art moderne dans le canton des Grisons en Suisse.

 

Les sculptures majeures et dessins d’Alberto Giacometti appartenant à la collection de la Fondation Maeght, seront accompagnés par un ensemble de peintures, films, photographies d’archives et objets provenant des collections de musées comme le Bündner Kunstmuseum de Chur (Suisse), le MASI à Lugano (Suisse), le Kunstmuseum de Bâle (Suisse) et la Fondation Giacometti (France), le Musée d’Orsay (France).

 

Exposition du 3 juillet au 14 novembre 2021.

 

********************

SAINT-ROMAIN-AU-MONT-D'OR :

LA DEMEURE DU CHAOS : 17 Rue de la République 69270 Saint-Romain-au-Mont-d'Or. Tél : 04 72 42 17 42. ouvert le samedi, dimanche et jours fériés .Passage à l'heure d'été le week-end de Pâques et nouveaux horaires d'été : (avril à septembre) 14h30 à 18h30 

********************

SAINT-SEVER EN MOUSTIER :

LES NOUVEAUX TROUBADOURS : LE MUSEE DES ARTS BUISSONNIERS :12370 Saint Sever du Moustier. Tél : 05 65 99 97 97.

**** Paul Amar, Babahoum, Anselme Boix-Vives, Benjamin Bonjour, Didier Boulestier, Charles Boussion, Gérard Cambon, Chaix, Patrick Chapelière, Darédo, Didier Estival, Anaïs Eychenne, Yanieb Fabre, Christine Fayon, Daniel Gonçalves, Martha Grünenwaldt, Stanislas Holas, Jaber, François Jauvion, Salim Karami, Alain Kieffer, Joël Lorand, Cecilia Markova,,Mohammad, Mina Mond, Bruno Montpied, Marion Oster, Frantisek Pecka, Luboš Plný, Hisenali Ramezani, Bernadette Touilleux, Germain Van der Steen, Pépé Vignes, Scottie Wilson, Anna Zemánková, …

 

"En 2021, vive le pouvoir des fleurs ! Après le grand succès de l’exposition "Du bic dans le buisson" en 2019, organisée autour d’une technique, le Musée propose une exposition imaginée autour d’une thématique forte. L’année compte sur les fleurs pour mettre un peu de couleur sur nos murs. La présence de la flore et du végétal dans l’art est réelle et prolifique. Ces fleurs et plantes, tantôt joyeux, printanières, menaçantes, imposantes, irréelles ou mystifiées formeront le fil conducteur de l’exposition thématique d’été "Des fleurs dans le Buisson", imaginée par Pol Lemétais, directeur du Musée. Car ces éléments traversent l’oeuvre de bon nombre d’artistes.

Ce sera l’occasion de redécouvrir des classiques de l’Art brut (comme Paul Amar) mais aussi de nombreux artistes singuliers contemporains. Au total, le travail de plus de 30 artistes est à découvrir !

Peintures, dessins, collages, sculptures, installations… La fleur sera l’occasion de multiplier les formats et les techniques pour en présenter un panel étonnant. La fleur nous fera aussi traverser les époques du début du XXe siècle à aujourd’hui, et à traverses les frontières, avec des oeuvres de France, de Belgique, des Etats-Unis, de Pologne, d’Afrique…

Si bien que si changer les femmes et les hommes avec des géraniums s’avère difficile, fleurir votre été avec cette exposition paraît certain !

 

VOIR AUSSI : 

AMAR PAUL : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : N° 68 d'OCTOBRE 1998 DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA : "VOUS AVEZ DIT : “COQUILLAGES ?”  Ou LES THEATRES BAROQUES de PAUL AMAR"3 Et  http://jeaninerivais.jimdo.com/ RUBRIQUE RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE.

BOIX-VIVES ANSELME (1889-1969) : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "HOMMAGE POSTHUME A ANSELME BOIX-VIVES" : Et ; N° 68 d'OCTOBRE 1998 DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA :  Et ART SINGULIER : http://jeaninerivais.fr 

CAMBON GERARD : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "LES GUIMBARDES DE GERARD CAMBON" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ ART CONTEMPORAIN

DAREDO : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "DAREDO ET SES POUPEES" : FESTIVALS http://jeaninerivais.jimdo.com/ SINGULIEREMENT VOTRE MONTPELLIER 2015

FAYON CHRISTINE : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : FESTIVALS : http://jeaninerivais.jimdo.com/ APACOP MARSAC 2012. Et : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : FESTIVALS : 6e BIENNALE DE SAINT-ETIENNE 2018

GRÜNENWALDT MARTHA : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "LE MONDE FEERIQUE DE MARTHA GRÜNENWALDT" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique Art brut

JABER : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : RETOUR SUR LE PRINTEMPS DES SINGULIERS 2003. http://jeaninerivais.jimdo.com/ TEXTE ART BRUT

KIEFFER ALAIN : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : FESTIVAL CERAMIQUES INSOLITES, SAINT-GALMIER 2005. ENTRETIEN "CERAMIQUES INSOLITES :  Festivals SAINT-GALMIER 2006, http://jeaninerivais.jimdo.com/

Et Texte de Jeanine Rivais : "LE MONDE ENTRE DEUX ZOOS D'ALAIN KIEFFER, SCULPTEUR". http://jeaninerivais.jimdo.com/ART SINGULIER. Et ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : FESTIVALS. RETOUR SUR BANNE 2003

LORAND JOËL : Texte Critique parisienne N°43. TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "POESIE ET FANTASMES DANS L'ŒUVRE DE JOËL LORAND, PEINTRE" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ ART SINGULIER. Retour sur le Printemps des Singuliers 2003

MOND MINA : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : " LES EX-VOTO DE MINA MOND" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ FESTIVALS : BIZ'ART FESTIVAL : HAN-SUR-LESSE 2017. Pages des Nouveaux

MONTPIED BRUNO : TEXTE DE JEANINE RIVAIS :  "BRUNO MONTPIED ET L'ART DE LA DERAISON" : N° 61 du BILLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA Rubrique FONTENOY VOUS AVEZ DIT SINGULIERS , . Et http://jeaninerivais.jimdo.com/ TEXTE Art singulier.

OSTER MARION dite LUCRECE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "MARION HANNA, AUX PRECIEUX BIJOUX" :  Et http://jeaninerivais.jimdo.com/ART CONTEMPORAIN

 

Exposition du 16 juillet au 18 septembre 2021

 

********************

SAINTE-CROIX : 

ANCIEN MONASTERE DE SAINTE-CROIX : 54 Place de l'Eglise-Temple, 26150 Sainte-Croix.Tél : 04.75.21.22.06. Mardi/Samedi : 10h/17h.

 

********************

SETE :

CENTRE REGIONAL D'ART CONTEMPORAIN /SETE : 26 quai Aspirant Herber, 34200 Sète. Tel : 04 67 74 94 37. TLJ. : 12h30/19h. Fermé le mardi. Week-end : 14h/19h.

Entrée libre. Visites commentées à 16h, le samedi et le dimanche. Visites dialoguées, gratuites, sur rendez-vous

 Fermeture de fin d'année : Le Centre d'art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018, les 24 et 31 décembre 2017 le centre fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures

********************

SOTTEVILLE-LES-ROUEN : 

MUSEE ART ET DECHIRURE D'ART SINGULIER : Centre hospitalier du Rouvray. 4 rue Paul Eluard, 76300 Sotteville-les-Rouen. Tél : 06.60.05.11.78.Samedi et Dimanche : 15h/18h.

 

QUELQUES NOUVELLES DU MUSÉE...

Le musée Art et Déchirure d'Art Singulier est fermé depuis le 14/03/20.

Nous pensons que la réouverture pourrait intervenir  en octobre après que nous aurons réinstallé une nouvelle exposition. Bien entendu vous en serez informés et nous espérons pouvoir compter sur votre fidélité ! Joël Delaunay - José Sagit

********************

TOULON : 

HOTEL DES ARTS  : 236 Boulevard Général Leclerc, 83000 Toulon. Tél : 04 94 91 69 18. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermé les lundis et 1er janvier / 1er mai / 25 décembre. Entrée libre.

********************

TOULOUSE : 

LES ABATTOIRS, MUSEE-FRAC OCCITANIE :  76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse

Tél  : 05 34 51 10 60. Mercredi/Dimanche : 12h/18h. Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires). 

**** La Déconniatrie : Art, exil et psychiatrie autour de François Tosquelles.

Les artistes exposés : Karel Appel, Benjamin Arneval, Antonin Artaud, Paul Balvet, Raphaël Barontini, Roger Bernat, Jeanne Bonnafe, Lucien Bonnafe, Mohamed Bourouissa, Brassaï, Georges Canguilhem, Georgette Chadourne, Jean Combier, Frédéric Delanglade, Fernand Deligny, Eugène Deslaw, Jean Dubuffet, Maxime Dubuisson, Paul Eluard, Frantz Fanon, Jean Fautrier, Gaston Ferdiere, Auguste Forestier, Joséphine Guattari, Aimable Jayet, Yayoi Kusama, Maurizio Lazzarato, Léon Marguerit, Agnès Martin, Agnès Masson, Jacques Matarasso, Angela Melitopoulos, Henri Michaux, Myriam Mihindou, Joan Miro, Roméo Mivekannin, François Pain, Jean Paulhan, Perejaume, Josep Ponti, Hans Prinzhorn, Marcel Reja, Bernard Requichot, Roa, Mario Ruspoli, Enrique Sales, Francisco Saura, Léon Schwarz-Abrys, Marguerite Sirvins, Nancy Spero, François Tosquelles, Helena Tosquelles, Tristan Tzara, Romain Vigouroux, Gérard Vuillamy

" À partir du parcours du docteur catalan François Tosquelles, cette exposition d’envergure internationale - rassemblant plus de 100 œuvres - questionne les rapports entre art, exil et psychiatrie, et la notion de création dans le contexte de l’exclusion, de l’enfermement ou de l’hospitalisation.

À l’automne 2021, les Abattoirs, Musée - Frac Occitanie Toulouse présentent une exposition inédite dévoilant une histoire méconnue qui a fait date dans la psychiatrie au 20ème siècle et ses liens nouveaux avec l’art brut et l’art moderne. Elle prend pour point de départ le parcours du psychiatre catalan François Tosquelles (1912-1994).

 Elle s’écrit sur les chemins de l’exil, ceux de la Retirada espagnole, puis de la Seconde Guerre mondiale, et présente le rôle que ce médecin a tenu dans l’hôpital psychiatrique de Saint-Alban-sur-Limagnole, en Lozère, au milieu des patients. Elle rend ainsi hommage à ses héritages artistiques et intellectuels encore forts aujourd’hui. Les Abattoirs accueillent la première étape de ce projet d’envergure internationale, qui rassemble plus de 100 œuvres, aussi bien d’art moderne que celles créées par les patients dans l’hôpital, ainsi que des films inédits, des livres, des archives, des photographies et un volet d’art contemporain.

 "Ce qui caractérise la psychanalyse, c’est qu’il faut l’inventer. L’individu ne se rappelle de rien. On l’autorise à déconner. On lui dit : ‘’Déconne, déconne mon petit ! Ça s’appelle associer. Ici personne ne te juge, tu peux déconner à ton aise.’’ Moi, la psychiatrie, je l’appelle la déconniatrie. Mais, pendant que le patient déconne, qu’est-ce que je fais ? Dans le silence ou en intervenant – mais surtout dans le silence –, je déconne à mon tour."

Cette exposition suit la vie et l’œuvre de l’incroyable docteur François Tosquelles qui a fui avec 500 000 réfugiés espagnols la victoire franquiste après trois années de guerre. Après son passage dans le camp d’internement de Septfonds, le psychiatre s’installe pendant l’Occupation à Saint-Alban-sur-Limagnole. Dans l’hôpital où il travaille, il fait alors émerger de nouvelles pratiques de soin basées sur le collectif, le travail et la création artistique par les patients dont le travail sera notamment collectionné par Jean Dubuffet sous l’appellation d’art brut. Durant cette période, l’hôpital de François Tosquelles et Lucien Bonnafé reçoit les artistes et écrivains, notamment surréalistes, en exil ; on y retrouve par exemple Nusch et Paul Éluard et Tristan Tzara, qui sont frappés par le lieu et ses habitants. Dans l’après-guerre se mettent en place les fondements d’une psychiatrie désaliénante, dite de secteur, portée par des activités communes comme le cinéma, les clubs et les journaux dont le fameux journal interne Trait d’union. Des psychiatres d’avant-garde y travaillent, comme Frantz Fanon, écrivain et penseur martiniquais de la décolonisation. Le rôle des femmes dans cette expérience inédite et collective se révèle également majeur (Agnès Masson, Marguerite Sirvins, etc.).

 À partir du parcours de François Tosquelles, fil rouge de l’exposition, sont questionnés les rapports entre art, exil et psychiatrie, et la notion de création dans le contexte de l’exclusion, de l’enfermement ou de l’hospitalisation. Il s’agit donc de conjuguer une histoire de l’art moderne à une histoire de l’art brut et de l’art contemporain, ainsi qu’à celle de la psychiatrie et du décolonialisme.

 À travers La Déconniatrie : art, exil et psychiatrie autour de François Tosquelles, c’est l’engagement des Abattoirs à l’égard des différentes formes de l’exil et de l’ "autre" perçu comme indésirable, étranger, malade, impropre à la vie en société, qui est présenté. Avec cette proposition, l’institution poursuit ses recherches entamées de longue date sur la création en exil (Picasso et l’exil. Une histoire de l’art espagnol en résistance ; Je suis né étranger), sur le postcolonialisme, et le statut de l’œuvre d’art, dans la continuité de l’étude et des accrochages de la collection Daniel Cordier. L’apport culturel des exilés espagnols et l’histoire de l’art régionale et en campagne, se retrouvent à l’origine d’un nouveau projet.

 Ce projet réunit quatre institutions de trois pays et circulera en 2022 au Centre de Cultura Contemporània de Barcelone et au Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofía à Madrid et en 2023 à l’American Folk Art Museum à New York. (NDM)

 

Exposition du 14 octobre 2021 au 6 mars 2022.

 

********************

TOULOUSE :

MSR : MUSEE SAINT-RAYMOND, MUSEE DES ANTIQUES : 1, Place Saint-Sernins, 31000 Toulouse. Tél : 05.61.22.31.44. TLJ. : 10h/18h et juin/Septembre : jusqu'à 19 heures.

UN NOUVEAU DANS LE PARCOURS PERMANENT

Le deuxième étage intègre aujourd'hui une section consacrée à la Toulouse des rois wisigoths. Vous y retrouverez certains objets qui avaient été présentés dans l'exposition Wisigoths. Rois de Toulouse ainsi que l'application permettant de découvrir en détails le site funéraire de Seysses.

Très bientôt, vous pourrez y regarder une vidéo présentant une reconstitution 3D du quartier goth réalisée dans le cadre d'un mécénat de compétences avec la société Capgemini Engineering.

Si les Wisigoths vous passionnent, n'oubliez pas que vous pouvez :

• visiter de manière virtuelle l'exposition organisée en 2020 ;

• acquérir le catalogue ou le livret de l'exposition ;

• visionner deux conférences proposées par Jean-Luc Bourdartchouk, archéologue à l'Inrap et commissaire de l'exposition Wisigoths. Rois de Toulouse.

********************

TOURS :

CHATEAU DE TOURS : 25 Avenue André Malraux, 37000 Tours . Tél : 02 47 61 02 95 Mardi/Vendredi 14h/18 h - Week-end 14h15/18h.

Mardi/Dimanche : !4h/14h.

**** XAVIER CHANIOUX : "Boolean operations"

 

Vernissage jeudi 22 juillet à 18h30.

Exposition jusqu'au 19 septembre 2021.

 

********************

VALLAURIS :

MUSEE NATIONAL PICASSO : Place de la Libération, 06220Vallauris. Tél : 04.93.64.71.83. TLJ. sauf mardi et 1er mai : 10h/12h15 et 14h/17h.

********************

VEZELAY : 

MUSEE ZERVOS : rue Saint-Étienne 89450 Vézelay. Tél. 03 86 32 39 26

Ouverture du 15 mars au 15 novembre : 10 h/18 h  (dernières entrées à 17 h 20).TLJ. sauf le mardi (juillet et août: tous les jours). 

********************

VICQ-SUR-BREUILH :

MUSEE ET JARDINS CECILE SABOURDY : Le Presbytère. rue Chavaud - 87260 Vicq-sur-Breuilh. Tél : 05 55 00 67 73. Mardi/Samedi :  10h/12h et 14h/18h. Dimanche: 14h/18h.

********************

VILLENEUVE D'ASCQ :

LaM : Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut : 1 allée du Musée, 59650 Villeneuve d’Ascq. www.musee-lam.fr T. : +33 (0)3 20 19 68 68. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermeture les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

**** GUILLERMO KUITCA : "Dénouement".

 

Exposition jusqu'au 26 septembre 2021.

 

**** GIORGIO GRIFFA : "Merveilles de l'inconnu".

 

Exposition jusqu'au 28 novembre 2021.

 

**** LAURE POUVOST : "Deep see blue surrounding you".

 

Exposition jusqu'au 3 octobre 2021

 

**** LES SECRETS DE MODIGLIANI.

 

Exposition jusqu'au 20 février 2022.

 

********************

VITRY-SUR-SEINE :

MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne : Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine. Tél. : 01 43 91 64 20. TLJ. sauf le lundi. : Mardi/Vendredi : 10h/18h. / Samedi et Dimanche : 12h/19h. Clôture des caisses 30 minutes avant la fermeture du musée. Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Le jardin Ouvert tous les jours sauf le lundi : Mardi/Vendredi : 9h/18h. Week-end : 9h/19h.

********************