LAVAL : 

MUSEE DE LA PERRINE : 10 allée Adrien Bruneau, 53000 Laval. Tél : 02.43.49.47.83

Du 1er novembre au 28 février 8h-17h30

Du 1er mars au 31 mars 8h-18h30

Du 1er avril au 30 septembre 8h-19h30

Du 1er octobre au 31 octobre 8h-18h30

Du 15 Juin et le 15 Août 9h - 20h30

Samedis et Dimanches : ouverture 9h et fermeture en fonction du mois.

********************

LAVAL :

MUSEE D'ART NAÏF ET D'ARTS SINGULIERS : Place de la Trémoille, 53000 Laval. Tél : 02.53.74.12.30. Mardi/Samedi : 9h/12h et 13h30/18h.

********************

LA RICHARDAIS : 

MANOLI, MUSEE ET JARDIN DE SCULPTURES : 9 rue du Suet, 35780, La Richardais. Tél : 02.23.18.72.79.

Réouverture officielle du Musée mercredi 20 mai, à partir de 14h. 

VOTRE VISITE A PARTIR DU 20 MAI 2020

CONFORMEMENT AUX REGLES SANITAIRES EN VIGUEUR, LE MUSÉE ROUVRE SES PORTES.

Afin que vous profitiez de votre visite, l'équipe a pris toutes les dispositions nécessaires pour vous accueillir dans les meilleures conditions possibles. Nous avons donc adapté de nouveaux rendez-vous, détaillés ci-dessous. Les réservations se font par téléphone ou par mail à l'adresse du musée museemanoli@manoli.org

Aux horaires d'ouverture habituels (fermé le mardi):

- Le musée sur rendez-vous tous les matins entre 10h-12h, du lundi au vendredi. Sauf le mardi (fermé)

Sur réservation, dans la limite de la jauge réglementaire (10 personnes)

Visites libres ou commentées (sur demande. Durée 40 min. environ)

- Visites libres. Lundi, mercredi, jeudi, vendredi et le week-end entre 14h-18h.

Dans la limite de la jauge réglementaire (10 personnes)

A partir du 10 juin:

- Visites gourmandes, sur rendez-vous tous les week-ends de 16h à 17h.

Sur réservation, dans la limite de la jauge réglementaire (10 personnes)

Visite commentée suivie d'un moment d'échanges autour de rafraîchissements et de produits régionaux.

- Ateliers créatifs, sur rendez-vous de 14h30-16h.

A partir de 6 personnes, dans la limite de la jauge réglementaire (10 personnes).

Réservations et renseignements ici

 

*********************

LE THORONET :

ABBAYE / 83340 Le Thoronet ; Tél : 04.94.60.43.96. Ouvert tous les jours Du 1er octobre au 31 mars : 10h – 13h / 14h – 17h Du 1er avril au 30 septembre : 10h – 18h30. Dernier accès 30 minutes avant la fermeture Fermetures 1 er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.

****ANNE ET PATRICK POIRIER : "Anima mundi" : Installations.

« Notre projet offre au visiteur de ce haut lieu d’architecture et de spiritualité un certain nombre de travaux et d’installations disséminés à l’extérieur et à l’intérieur de l’abbaye. Nous voulons ces interventions discrètes, sans ostentation ni démesure, respectueuse de ce lieu d’âme et de mémoire. Elles font appel à la fois aux sens – ouïe, vue odorat -, à la mémoire ainsi qu’à l’esprit du visiteur, et s’inspirent du genius loci ».

Conçues spécialement pour l’abbaye du Thoronet, la quinzaine d’œuvres proposées par Anne et Patrick Poirier dessineront un parcours subtil entre réminiscence, évocation et métaphore, qui accompagne le visiteur dans sa découverte de l’abbaye cistercienne. Le public évoluera entre espaces intérieurs et extérieurs, en commençant par le chemin piétonnier qui mène à l’ancienne porterie, le long duquel le visiteur sera accueilli par l’œuvre La voix des vents, faite des légers tintements de clochettes en bronze éparses et suspendues aux arbres. Cette installation, qui se répète dans l’enceinte de l’abbaye, puise sa source dans les souvenirs de voyages du couple au Népal où « la tradition bouddhique attribue à ces sons le pouvoir d’éloigner les démons et de remercier les dieux ». Le visiteur retrouvera, à l’entrée de l’abbatiale, ces tintements, émanant d’une multitude de clochettes accrochées dans le micocoulier. Aléatoires dans leur occurrence et intensité, leurs échos qui varient selon la puissance des éléments, créent un espace sonore, une frontière invisible avec le monde extérieur. (NDM)

Exposition du 20 mai au 27 septembre 2020.

********************

LYON : 

CHRD / CENTRE D'HISTOIRE DE LA RESISTANCE ET DE LA DEPORTATION : Espace Berthelot. 14 avenue Berthelot, 6900 Lyon. Tél : 04.72.73.99.00. Mercredi/Dimanche 10h/18h. Féries fermés sauf le 11 novembre. 

**** UNE ETRANGE DEFAITE ? 

Exposition conçue par le CHRD de Lyon, sous la responsabilité de sa directrice Isabelle Doré-Rivé, Une Étrange défaite ? a bénéficié du soutien d’un comité scientifique composé de Gilles Vergnon (commissaire, agrégé et docteur en histoire, maître de conférences habilité en histoire contemporaine à Science-Po Lyon), de Stefan Martens (Institut historique allemand de Paris - DHIP), de Philip Nord (Princeton University), d'Yves Santamaria (Maître de conférences émérite à Sciences-Po Grenoble), et d'Olivier Wieviorka (Spécialiste de la Seconde Guerre mondiale, professeur à l’École normale supérieure de Cachan). 

" Il y a 80 ans, le 18 juin 1940...

Jetant entre 8 et 10 millions de civils sur les routes et déclenchant une crise de régime, les six semaines qui allèrent du 10 mai au 25 juin 1940 précipitèrent une défaite militaire qui fut, et reste encore, largement perçue comme étant  « inéluctable » face à la puissance de feu de l’Allemagne nazie. Mais que savons-nous vraiment des mois de mai et juin 1940 ? Cette défaite ne fut-elle pas plutôt une « étrange victoire » allemande selon le terme de Gilles Vergnon, historien et commissaire d'Une étrange défaite ?, une exposition dont le titre fait directement écho, avec un point d’interrogation, à l'ouvrage de référence de l’historien Marc Bloch (1886-1944) ? 

Depuis plus d’une vingtaine d’années, de nombreux colloques et travaux d’historiens sont venus remettre en cause une vision tronquée de l’histoire fondant les thèses de l’inéluctabilité de la victoire allemande en 1940. Une vision historique à l’origine d’une mémoire collective reconstituée, faussée et empêchée, pour partie encore inconsciemment influencée par la propagande collaborationniste qui suivit. Une mémoire collective à la base de représentations erronées, tels qu’en témoignent les piètres soldats de la série de films de La 7ème Compagnie (1973-1977)." (NDM)

Exposition du 23 septembre 2020 au 21 mars 2021

********************

MANOSQUE : 

FONDATION CARZOU : SALLES DE LA RUE DES POTIERS : 7/9 boulevard Elémir Bourges, 04100 Manosque. Tél : 04.92.87.40.49. Mardi/Samedi : 10h/12h et 14h/18h.

********************

MONTBELIARD :

MUSEE DU CHATEAU DES DUCS DE WURTEMBERG : Cour du château, 25200 Montbéliard. Tél. : 03 81 99 22 61. TLJ sauf mardi : 10 h/12 h, 14 h/18 h. Fermeture exceptionnelle les 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier.

********************

MONTBRISON : 

MUSEE D'ALLARD : 13 RUE DE LA Préfecture, 42600 Montbrison. Tél : 04.77.96.39.15.. TLJ. sauf mardi. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.

 

********************

MONTELIMAR :

 CHATEAU DES ADHEMAR : Centre d’art contemporain : 24 rue du château, 26 200 Montélimar. Courriel : chateau-adhemar@ladrome.fr. Tél. : 04 75 00 62 30

 Lundi/Dimanche :10h à 12h, et de 14h/18h.

********************

MONTOLIEU : 

LA COOPERATIVE-MUSEE CERES FRANCO : Route d'Alzonne, 11170 Montolieu. Tél : 04.68.24.80.80.Mardi/Dimanche : 14h/19h.

COLLECTION CERES FRANCO

Mesures d'accueil en usage.

**** "Les Voleurs de feu"  : En cette année de la donation, la commissaire de l'exposition Dominique Polad-Hardouin a souhaité rendre compte intégralement de la collection Cérès Franco, exceptionnelle par son ampleur et sa profusion, sa qualité et son foisonnement.

 

********************

MONTPELLIER : 

ATELIER-MUSEE D'ART BRUT : 1 rue Beau Séjour 34000 Montpellier / tel. : 04 67 79 62 22

Mail : contact@atelier-musee.com / Site web : www.atelier-musee.com / Facebook : L’Atelier Musée

Ouvert du mercredi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé les lundis, mardis et jours fériés

REOUVERTURE FIN JUIN 2020

Cliquez sur le lien https://youtu.be/9YKYcECmUHw et découvrez le film dédié.

 

*********************

NOYERS SUR SEREIN :

MUSEE DES ARTS NAÏFS ET POPULAIRES : 25, rue de l'église, 89310 Noyers-sur-Serein.

Tél. : 03.86.82.89.09

** 1er octobre au 31 mai : Week-ends, jours fériés et vacances scolaires (toutes zones) de 14H30 à 18H. / Juin et Septembre TLJ. sauf mardi : 11H/12H30 et 14H/ 18H. Juillet et Août TLJ. sauf mardi :10H/ 18H30.

Fermeture hebdomadaire : le mardi / Fermeture annuelle : Janvier.

********************

PONT-AUDEMER : 

MUSEE ALFRED CANEL : 64, rue de la République. 27500 Pont-Audemer. Tél :06.81.22.16.87. De mai à septembre lundi, mercredi, jeudi, vendredi de 14h à 18h // samedi, dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h. Fermé le 1er mai.D'octobre à avril : mercredi, vendredi de 14h à 18h.samedi, dimanche de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.fermé le 25 décembre et le 1er janvier

********************

ROUEN : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : Esplanade Marcel Duchamp, 76000 Rouen. Tél : 02.35.71.28.40. Ouvert tous les jours de 10 h à 18h. Fermé les mardis, les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre.

**** FRANCOIS DEPEAUX, l'homme aux 600 tableaux : Temps fort du festival Normandie impressionniste.

"François Depeaux L’homme aux 600 tableaux. Pour la quatrième édition du festival Normandie Impressionniste qui prend effet sur l'ensemble du territoire normand, le Musée des Beaux-arts de Rouen propose une exposition d'envergure et totalement inédite, qui permettra outre de découvrir des œuvres exceptionnelles provenant des plus grands musées comme de collections privées, de faire revivre, sur le mode de la narration, la passion dévorante d’un des plus grands collectionneurs de son temps, l’aventure artistique, économique et humaine d'un entrepreneur aussi audacieux qu’avisé. "François Depeaux. L'homme aux 600 tableaux" se propose en effet d'explorer la vie d’une figure centrale pour le mouvement impressionniste : le magnat du charbon François Depeaux (1853-1920). Acheteur compulsif, cet industriel rouennais a possédé près de 600 tableaux et dessins, comptant jusqu’à 55 Sisley, 20 Monet, mais aussi des chefs-d’œuvre de Renoir, Toulouse-Lautrec, Pissarro...Collectionneur visionnaire, recherchant la proximité des artistes, il est le premier à acquérir une toile de la série des "Cathédrale" qu’il voit naître sous le pinceau de Monet en 1892-1893 et sera le propriétaire d’œuvres insignes telles que "En été" de Renoir(National galerie, Berlin),ou encore "la Rue Saint-Denis, fête du 30juin 1878" de Monet (Musée des Beaux-arts, Rouen).Soutien sans faille des artistes de son temps, il accompagne le mouvement impressionniste de ses débuts à son triomphe, et assure son entrée dans les collections publiques en dotant dès 1909 sa ville d’une collection alors unique en province. Une donation de cinquante toiles de Monet, Sisley, Pissarro, Renoir, Lebourg... qui marque à la fois son apothéose et sa chute. Affaibli par un divorce épique, Depeaux se replie sur un empire que la Première Guerre mondiale va mettre à mal. Sur le mode de la narration, cette exposition inédite fera revivre l’aventure artistique, économique et humaine de ce capitaine d’industrie, philanthrope et collectionneur aussi audacieux qu’avisé. Des prêts exceptionnels issus des plus grands musées mais aussi de provenance privée permettront de restituer de façon éphémère cette immense collection désormais dispersée dans le monde entier. Cette exposition sera également l’occasion de faire découvrir au public la personnalité de François Depeaux, qui outre son activité de négociant-armateur entre Rouen, Paris, et Swansea (au Pays de Galles), fut fortement investi dans la vie culturelle rouennaise. Il était aussi un ami parfois intime des artistes qu’il a soutenus tout au long de sa vie, comme Monet, Pissarro et Sisley. Il fut enfin le protecteur d’un certain nombre de peintres, notamment d’Albert Lebourg, Joseph Delattre et Robert Pinchon, trois grands maîtres de l’« École de Rouen », dont il fut l’un des plus ardents défenseurs, comme en témoignent les expositions qu’il organisa à Paris, à Rouen et au Pays de Galles pour promouvoir cette école régionale. Les deux importantes donations qu’il fit, l’une au musée des Beaux-arts de Rouen en 1909, l'autre à la Glynn Vivian Art Gallery de Swansea en 1911, ont également contribué à la reconnaissance de l’École de Rouen en faisant entrer des œuvres de peintres normands dans des collections publiques, et ce très tôt dans le siècle. Si la personnalité de François Depeaux a déjà fait l’objet d’études, aucune exposition ne lui a jamais été consacrée. Il s’agit donc, dans la lignée des travaux pionniers d’Anne Distel sur l’Impressionnisme et ses collectionneurs, de l’évènement qu’avait constitué « Paul Durand-Ruel » au musée du Luxembourg en 2014-2015, et de l’intérêt actuel pour les personnalités à l’origine de la constitution de grandes collections, de rendre à Depeaux sa place dans l’histoire du  mouvement impressionniste, comme l’un de ses grands collectionneurs et l’un de ses donateurs les plus précoces, après Gustave Caillebotte (acceptation du legs par l’État en 1896)et Etienne Moreau-Nélaton (dont le premier legs date de 1906). L’exposition sera accompagnée d’un catalogue dans lequel le visiteur retrouvera toutes les œuvres présentes dans l’exposition, un catalogue raisonné de l’immense collection de François Depeaux mais aussi plusieurs essais permettant de mettre en lumière l’implication du collectionneur pour la ville de Rouen, sa place au sein des grands collectionneurs impressionnistes ou encore ses relations avec le marchand Paul Durand-Ruel ou des artistes comme Claude Monet et Alfred Sisley.

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

**** ANTONIN PERSONNAZ : "La vie en couleurs : photographies impressionnistes"

 

" Antonin Personnaz (1854-1936) qui fut, comme François Depeaux, l’un des plus importants collectionneurs de l’impressionnisme est moins connu pour avoir été un membre actif, dès 1896, de la Société française de photographie. Il fut l’un des premiers adeptes de l’autochrome inventé par les Frères Lumière. L’œuvre photographique de Personnaz, entre rivières, campagnes, femmes à l’ombrelle et coquelicots, … se veut le miroir de tout un vocabulaire impressionniste. (NDM)

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

**** LUCIEN-JULES LEMAITRE : "Par les rues de Rouen" : peintures.

"Cette exposition est la première monographie consacrée à Léon-Jules Lemaître (1850-1905), l’un des peintres les plus représentatifs de l’École de Rouen, personnalité centrale pour la diffusion de l’impressionnisme en Normandie. Elle réunit pour la première fois un ensemble très significatif des diverses périodes du peintre, avec des œuvres provenant de collections publiques et privées. (NDM)

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

********************

ROUEN : 

MUSEUM D'HISTOIRE NATURELLE : 198 rue Beauvoisine, 76000 Rouen. Horaires d'ouvertures générales : LUNDI : Fermé. MARDI/SAMEDI : de 13h30 à 17h30. DIMANCHE : de 14h à 18h00. Jours Fériés : Fermé  1ER JANVIER. LUNDI DE PÂQUES.  1ER MAI.  LUNDI DE PENTECÔTE.  1ER NOVEMBRE.  11 NOVEMBRE. 25 DÉCEMBRE.

**** L'herbier secret de Giverny. Monet et Hoschedé en botanistes

" Cette exposition inédite présente de véritables planches d’herbier récoltées à Giverny par Claude Monet et Jean-Pierre Hoschedé, son beau-fils. En partant de ces spécimens, et en les confrontant aux œuvres peintes par Monet et Blanche Hoschedé-Monet, elle entend mettre en évidence le microcosme savant qui entoure les deux artistes, témoignant ainsi d’une compréhension poussée du règne végétal qui éclaire d’un jour nouveau la peinture. (NDM).

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

********************

ROUEN : 

MUSEE DE LA CERAMIQUE : 1 rue Faucon, 76000 Rouen. TLJ. sauf le mardi : 14h à 18h. Fermeture les 1er janvier, 1er mai, 1 er et 11 novembre, 25 décembre

**** Camille Moreau-Nélaton, une femme céramiste au temps des impressionnistes

 

"Peintre et céramiste, contemporaine de la génération des Monet et Renoir, Camille Moreau-Nélaton (1840-1897) est une artiste amateure évoluant dans un milieu lettré et féru d'arts. Ses recherches sur le traitement du décor, des émaux, et de la couleur confèrent à ses réalisations en terre un style personnel, fortement teinté de japonisme. L’exposition qui lui est consacrée réunit des pièces de collections publiques et privées, et met en perspective le statut de la femme artiste au XIXe siècle". (NDM)

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

********************

ROUEN NOTRE DAME DE BONDEVILLE : 

MUSEE DE LA CORDERIE VALLOIS : 185 route de Dieppe, 76960  Notre-Dame-de Bondeville. Horaires : TLJ : 13h30/ 18h. Mise en fonctionnement des machines avec visites commentées à 14h, 15h, 16h et 17h. Fermé les 1er janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre et 25 décembre.

**** Crinolines et chapeaux. La mode au temps des impressionnistes

 

" Souhaitant rendre compte du cadre de vie « moderne » de leurs modèles, les peintres impressionnistes apportent un grand soin à la représentation des différentes tenues. Grâce à une exceptionnelle collection de robes et tenues des années 1860-1880, l’exposition propose une déambulation au temps des impressionnistes. Gravures de mode, journaux et reproductions des plus grandes toiles des peintres impressionnistes entrent en dialogue avec ce vestiaire haut en couleur. (NDM)

Exposition du 11 juillet au 15 novembre 2020.

 

********************

ROCHECHOUART :

MUSEE DEPARTEMENTAL D'ART CONTEMPORAIN : Château, Place du Château. 87600 Rochechouart. Tél : 05.55.03.77.77. TLJ. sauf mardi : 10h/12h30 et 13h30/18h. Du 1er octobre au 15 décembre, TLJ. sauf le mardi : 10h/12h30 et 14h/17h. // Fermé du 15 décembre au 1er mars.

**** MICHAEL MANNING : "Ephemera".

Pour ce troisième chapitre du projet EPHEMERA le musée invite l’artiste américain basé à Los Angeles, Michael Manning (né en 1985) pour une carte blanche. En réponse à notre éphéméride partagé, l’artiste propose une série de huit dessins en noir et blanc, à imprimer et à continuer. L’artiste emploie le dessin dans ses œuvres vidéo et numériques, en surimpression sur des fonds photographiques ou filmiques. Le trait vient alors par-dessus l’image et propose un chemin à travers celle-ci. Souvent labyrinthiques les méandres tracés par Manning révèlent une nouvelle grille de lecture de l’image et constituent les fondements de son style et de sa technique plastique.

 

Produit spécifiquement pour ce projet, les dessins entremêlent les formes géométriques, les trames, et les textures et nous invite à entrer dans l’univers de cet artiste qui explore le champ pictural par ordinateur.(NDM)

Exposition jusqu'au 31 juillet 2020.

**** LA PETITE EXPO JALACAS  

Durant la période estivale le musée d’art contemporain de la Haute-Vienne présente La Petite Expo de Jolacas, une extension de la rétrospective de Joëlle de La Casinière spécialement consacrée au jeune public.

Cette exposition, créée à partir d’une vingtaine d’œuvres originales, investit l’espace pédagogique du musée et propose un accrochage spécialement adapté aux enfants. La Petite Expo de Jolacas, construite par associations sensibles et esthétiques, propose plusieurs entrées dans le travail de l’artiste, des tablotins écrits, aux partitions musicales aux compositions purement graphiques et enluminées.

Située au cœur du musée, ce projet sera également support d'un atelier en accès libre aux horaires d’ouverture du musée. L’atelier permettra d’explorer la relation du texte et de l’image propre au travail de l’artiste, ainsi que la technique du collage et de l’enluminure. Les enfants et leurs familles sont invités à naviguer entre La Petite Expo de Jolacas et l’atelier pour créer leurs propres compositions.(NDM)

 

Mercredi 8 juillet : atelier gratuit et accompagné avec le service des publics entre 14h et 18h sur inscription. Nombre de places limitées : contact.musee-public@haute-vienne.fr

 

Exposition du lundi 6 juillet au lundi 31 août (dessiner et participer à l’imaginaire de Jolacas !

********************

ROCHEFORT-EN-TERRE : 

NAIA MUSEUM : Parc du Château, 14rue du Château, 56220 Rochefort-en-Terre.  Pleine saison : vacances Printemps et Eté : Weekends et fériés : 10h30/18h30. Basse saison : Vacances automne, hiver : 14h/18h. Saison de Noël : 14h30/20h.

******************

SAINT-ETIENNE METROPOLE :

MUSEE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN : Rue Fernand Léger, 42270 Saint-Priest-en-Jarez. Tél : 04.77.79.52.52. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

********************

SAINT-OUEN L'AUMONE  : 

ABBAYE DE MAUBUISSON : avenue Richard de Tour, 95310 Saint-Ouen-L'Aumône. Tél : 01.34.33.85.00. Horaires de l’exposition En semaine (sauf le mardi). de 13h à 18h. Le week-end et les jours fériés de 14h à 18h. Dernier accès à 17h30. Fermé le mardi, le 25 décembre, le 1er janvier et le 1er mai.

Horaires du parc : entre le 14 mars et le 14 septembre : Tous les jours de 7h à 21h Entre le 15 septembre et le 13 mars : de 8h à 18h30 . Parc fermé les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

**** CHARLOTTE CHARBONNEL : "Géoscopia".

" Charlotte Charbonnel est une artiste intéressée par l’énergie contenue dans la matière. Elle sonde notre environnement pour en faire surgir, entre autres, les forces naturelles et nous en faire ressentir les flux. À l’écoute du monde, elle a exploré et transmis la vibration acoustique des lieux où elle a été invitée à exposer. Ainsi choisit-elle de nous faire écouter les « chants de la terre » de l’abbaye de Maubuisson en puisant dans ses sous-sols. Par l’entremise d’un savant appareillage, le dispositif qui les capte en amplifie la résonance et permet également leur circulation dans l’espace d’exposition. D’autres dispositifs placés à l’extérieur de l’abbaye prélèvent également les énergies contenues dans l’atmosphère qui s’unissent à ces vibrations souterraines.

Charlotte Charbonnel transpose ces énergies mêlées en une trajectoire sensorielle, des éléments visuels et sonores qui se déploient depuis la salle du parloir jusqu’aux anciennes latrines. Les installations imaginées par Charlotte Charbonnel sont souvent les instruments d’une description poétique du monde. Elles se situent au carrefour d’une recherche scientifique et d’une contemplation par immersion. Liées à une fonction de captation et de répartition de flux invisibles, les œuvres de l’artiste se caractérisent par leurs formes épurées. Ses installations évoquent des outils d’enregistrement scientifique ou l’anatomie sophistiquée d’instruments de musique. Réalisées à l’appui de recherches préalables, elles sont souvent produites avec la collaboration de scientifiques ou de spécialistes. Au-delà de leurs qualités esthétiques, les matériaux qui les composent – verre, cuivre, terre cuite, quartz et métal – sont d’abord choisis pour leurs qualités physiques de conduction et de résonance.

Disposés autour du large pilier central de la salle du parloir, des bols en terre cuite, quartz et laiton ouvrent le chant de la terre de l’abbaye. Ils vibrent et s’entrechoquent, comme joués par les ondes puisées des sous-sols et les énergies prélevées de l’atmosphère. Le dispositif qui les capte en amplifie la résonance et permet également leur circulation dans l’espace d’exposition. Propagées dans le couloir emprunté par les moniales pour un « passage aux champs », ces ondes activent ensuite un pendule imposant. Son mécanisme entraîne lui-même une rangée d’épingles en un mouvement de flux et de reflux. Le nombre stupéfiant d’épingles consigné dans un livre de comptes de l’abbaye datant du 18e siècle a inspiré cette machine à l’artiste. Sa pulsation mécanique peut évoquer la stricte répartition des tâches des moniales, la structure de leur emploi du temps alternant activités domestiques et spirituelles, d’après un rythme propre à l’écosystème en vase clos de l’abbaye. Dans la grande salle des religieuses, ces mêmes ondes à nouveau recueillies sont réparties et canalisées dans un instrument formé de trois longues cannes, suspendu au plafond. Produisant des souffles le traversant, elles font osciller l’instrument. Ces cannes mobiles, tournées vers le sol, rendent visible cette respiration en dessinant des tracés aléatoires et éphémère dans le sable qui le recouvre.

Le courant électrique accumulé tout au long de ce déplacement de flux magnétiques, comme poussé jusqu’à l’antichambre jouxtant les latrines, produit un phénomène ténu de lumière, proche de l’éclair ou de l’aurore boréale. Pour la dernière station d’une transformation en chaîne menée depuis l’entrée de l’abbaye, Charlotte Charbonnel nous abandonne à l’obscurité des latrines en une plongée ultime, et comme originelle, dans le chant tellurique des lieux. Elle nous fait ainsi progressivement remonter à la source sonore brute qu’elle n’aura cessé de conduire, de moduler et de nous faire traverser, à l’appui des qualités architecturales de l’abbaye devenue caisse de résonance d’un « chant de la terre » qui la supporte." (NDM)

Exposition du 17 mai au 4 octobre 2020.

********************

SAINT-FLORENTIN :

MUSEE EN FLORENTINOIS : Avenue du Général Leclerc 89600 Saint-FlorentinTLJ. sauf mardi et vendredi : 14h30/17h30.

********************

SAINT-PAUL DE VENCE : 

FONDATION MAEGHT : 623 Chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paul de-Vence.  Tél : 04.93.32.81.63. Réouverture de la Fondation Maeght  le 1ᵉʳ juillet.TLJ. : Septembre-Juin : 10h-18h. Juillet-Août : 10h-19h. Fermeture à 16h les 24 et 31 décembre. Dernière admission 1/2 heure avant la fermeture. Fermeture exceptionnelle possible.

**** JACQUES MONORY : Peintures.

"  la Fondation Maeght propose la première exposition monographique de Jacques Monory, depuis sa disparition en 2018 et lui rend ainsi hommage. Intitulée simplement « Jacques Monory », l’exposition présente soixante ans de carrière et revisite l’œuvre de cette figure majeure de la Figuration Narrative, constamment tendu par la modernité et par la singularité de ce bleu qui l’a rendu célèbre. Organisée par Laurence d’Ist, commissaire de l’exposition, cette traversée se fait le long d’un parcours non chronologique, mais qui tente de faire jouer à plein, d’une salle à une autre, les échos et les écarts de cette œuvre singulière qu’il est temps de revisiter.

 De tous les peintres dits de la Figuration Narrative, Monory aura sans doute été le seul à être pleinement narratif. Parfois hyperréalistes, les scènes énigmatiques qu’il peint et qu’il juxtapose forment comme le journal de bord hanté d’un peintre qui chaque jour s’interroge sur la réalité du monde. Le bleu qui l’a rendu célèbre, qu’il soit monochrome, ou qu’il accueille d’autres couleurs du spectre, est la couleur de ce doute. Il agit comme un voile onirique et comme une mise à distance.

Empruntant au cinéma – et notamment aux thrillers des années cinquante – comme à la photographie et à l’imagerie, les peintures de Monory, fréquemment de grand format et qui incluent aussi souvent des objets, forment comme une sorte de manège accéléré, avec parfois des stases presque extatiques : y alternent ou s’y combinent des paysages urbains et de grandes étendues de nature, des visions romantiques et des images dramatiques venant de l’actualité ou de l’Histoire contemporaine. Un pessimisme fondamental, teinté d’humour grinçant, y coexiste avec une fascination pour le vide.

Monory ne donne pas de leçon, il s’interroge et nous interroge : comment vivre dans un monde violent, déraisonnable, illogique, surprenant et souvent faux ? Sa peinture, qui se fait l’écho d’une modernité dont il conjure la violence en lui donnant libre cours nous revient aujourd’hui en pleine face, comme un très long métrage dont on aimerait pouvoir isoler chaque plan tout en se laissant emporter par la puissance d’un montage impitoyable." (NDM)

 Exposition du 18 mars au 22 novembre 2020.

 

**** LES GIACOMETTI

"L’exposition « Les Giacometti » met à l’honneur une famille d’artistes. Son commissaire Peter Knapp propose de découvrir le talent et l’originalité des Giacometti : Alberto, mondialement connu, son père Giovanni, son cousin Augusto, et ses deux frères Diego et Bruno. Qu’ils soient peintres, sculpteurs ou architecte, ils ont marqué l’art du XXe siècle.

Réunis pour la première fois en France, les Giacometti incarnent cinq artistes aux parcours différents mais entremêlés. Cette exposition originale permet de découvrir de quelle famille culturelle vient Alberto Giacometti, le plus célèbre auprès du grand public. Elle témoigne de la place de cette famille dans l’art comme des liens que ces cinq membres tissèrent entre eux. L’exposition évoque aussi leur relation intime à leur village natal, Stampa, dans le canton des Grisons en Suisse, devenu aujourd’hui un lieu incontournable de l’histoire de l’art moderne.

Autour d’une trentaine de sculptures majeures et de dessins appartenant à sa collection, complétés par un ensemble de peintures, de films, de photographies d’archives et d’objets, la Fondation Maeght met en lumière l'histoire extraordinaire et unique de ces cinq artistes issus de la même famille : Giovanni Giacometti, peintre (1868-1933), ses trois fils, Alberto Giacometti, peintre, dessinateur et sculpteur (1901-1966); Diego Giacometti, sculpteur et designer (1902-1985), Bruno Giacometti, architecte (1907-2012) et enfin leur cousin Augusto Giacometti, peintre (1877-1947).

 

Exposition du 27 juin au 22 novembre 2020.

********************

SAINT-ROMAIN-AU-MONT-D'OR :

LA DEMEURE DU CHAOS : 17 Rue de la République 69270 Saint-Romain-au-Mont-d'Or. Tél : 04 72 42 17 42. ouvert le samedi, dimanche et jours fériés .Passage à l'heure d'été le week-end de Pâques et nouveaux horaires d'été : (avril à septembre) 14h30 à 18h30 

ADDENDUM (désolé) : Expo "Le Jour d'Après" en préparation sur notre nouveau site en live de la Demeure du Chaos & Visite Virtuelle 360 HD

Pendant le confinement, on n'est pas restés les bras ballants, ni les deux pieds dans le même sabot... :-) Depuis un an, nous préparons le site qui va enfin permettre de visiter tous les espaces possibles et inimaginables, permis et interdits (pour raisons de sécurité) de la Demeure du Chaos en 360 degrés. Ce site aura aussi des vidéos en live pour voir les performances et autres démesures made in Demeure du Chaos ! Sans oublier des webcams temps réel. Faites passer le message !

Grâce à notre petite équipe surmotivée (clin d'oeil spécial à Brice !) on lance officiellement aujourd'hui le nouveau site :

https://www.demeureduchaos.com/

n'oubliez pas de prendre la visite virtuelle :

https://www.demeureduchaos.com/visite-virtuelle-360/

vous pouvez aussi découvrir dans votre fauteuil, le portrait peint du Dr Raoult à la Demeure du Chaos sur Flickr qui inaugure l'expo "Le Jour d'Après"

https://www.flickr.com/photos/home_of_chaos/49731138432/

et surtout : RESTEZ CHEZ VOUS !

le Musée d’Art Contemporain l’Organe gérant La Demeure du Chaos est fermé ;-) Nous préparons déjà notre exposition "Le Jour d'Après" qui démarrera dès le déconfinement ; soyons honnêtes ! Personne ne connaît la date ni en France ni en Europe ni dans le monde ; mais ne soyons pas en mode panique, chaque jour sur notre nouveau site, vous aurez les oeuvres, sculptures, installations et autres medium, en ligne, en temps réel. Avec en bonus du live !

********************

SAINT-SEVER EN MOUSTIER :

LES NOUVEAUX TROUBADOURS : LE MUSEE DES ARTS BUISSONNIERS :12370 Saint Sever du Moustier. Tél : 05 65 99 97 97.

********************

SAINTE-CROIX : 

ANCIEN MONASTERE DE SAINTE-CROIX : 54 Place de l'Eglise-Temple, 26150 Sainte-Croix.Tél : 04.75.21.22.06. Mardi/Samedi : 10h/17h.

 

**** JACQUES CADET : Peintures.

"Jacques Cadet s’est formé dans les académies prestigieuses Julian et André Lhote, notamment auprès d’Henri Goetz. Non figurative dans les années 80, sa peinture se peuple de visages au début des années 90, inspirée de textes littéraires et bibliques.

« Le Livre de Jonas » évoque en dix-huit acryliques sur papier ce personnage emblématique de la Bible qui médita trois jours dans le ventre d’une baleine. Cette narration est accompagnée de façon théâtrale par un texte en cinq actes de l’écrivaine Corine Robet.

Les dix-sept pastels de « Prier avec Abraham » trouvent un écho dans la poésie d’un texte de Corine Robet, évoquant le dilemme du patriarche : quitter sa terre ou rester près de ses proches." (NDM)

 

Exposition du 25 juillet au 13 août 2020.

********************

SETE :

CENTRE REGIONAL D'ART CONTEMPORAIN /SETE : 26 quai Aspirant Herber, 34200 Sète. Tel : 04 67 74 94 37. TLJ. : 12h30/19h. Fermé le mardi. Week-end : 14h/19h.

Entrée libre. Visites commentées à 16h, le samedi et le dimanche. Visites dialoguées, gratuites, sur rendez-vous

 Fermeture de fin d'année : Le Centre d'art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018, les 24 et 31 décembre 2017 le centre fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures

********************

SOTTEVILLE-LES-ROUEN : 

MUSEE ART ET DECHIRURE D'ART SINGULIER : Centre hospitalier du Rouvray. 4 rue Paul Eluard, 76300 Sotteville-les-Rouen. Tél : 06.60.05.11.78.Samedi et Dimanche : 15h/18h.

 

QUELQUES NOUVELLES DU MUSÉE...

Le musée Art et Déchirure d'Art Singulier est fermé depuis le 14/03/20.

Nous pensons que la réouverture pourrait intervenir  en octobre après que nous aurons réinstallé une nouvelle exposition. Bien entendu vous en serez informés et nous espérons pouvoir compter sur votre fidélité ! Joël Delaunay - José Sagit

********************

TOULON : 

HOTEL DES ARTS  : 236 Boulevard Général Leclerc, 83000 Toulon. Tél : 04 94 91 69 18. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermé les lundis et 1er janvier / 1er mai / 25 décembre. Entrée libre.

********************

TOULOUSE : 

LES ABATTOIRS, MUSEE-FRAC OCCITANIE :  76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse

Tél  : 05 34 51 10 60. Mercredi/Dimanche : 12h/18h. Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires). Reprise des nocturnes le jeudi 5 octobre 2017.

********************

TOULOUSE :

MSR : MUSEE SAINT-RAYMOND, MUSEE DES ANTIQUES : 1, Place Saint-Sernins, 31000 Toulouse. Tél : 05.61.22.31.44. TLJ. : 10h/18h et juin/Septembre : jusqu'à 19 heures.

**** "WISIGOTHS. ROIS DE TOULOUSE" 

" Le 1600e anniversaire de l’installation des Wisigoths à Toulouse est une belle occasion pour le musée Saint-Raymond, musée d’Archéologie de Toulouse, de présenter au public une part de son histoire qu’il méconnaît bien souvent, en centrant le propos de cette exposition sur la capitale Tolosa et son territoire au Ve siècle.

Plus de 250 objets, dont près de 200 prêtés par 35 institutions françaises et européennes (Ukraine, Pologne, Autriche, Romanie, Moldavie...) sont répartis dans le parcours de visite. Deux visites sonores complètent le parcours. La première, à écouter en famille, est une saga qui permet de plonger dans l’histoire des Wisigoths en suivant le périple d’un ensemble de personnages, de la Pologne jusqu’au royaume de Toulouse. La seconde, destinée aux amateurs de ton décalé, permet de découvrir certains objets exposés avec humour. Des vidéos et des dispositifs ludiques et numériques enrichissent également." (NDM) l’expérience de visite." (NDM).

Exposition du 27 février au 27 septembre 2020.

********************

TOURS :

CHATEAU DE TOURS : 25 Avenue André Malraux, 37000 Tours . Tél : 02 47 61 02 95 Mardi/Vendredi 14h/18 h - Week-end 14h15/18h.

****CARRASCO : "L'Art est amour" : Sculptures

Vernissage le 12 mars  à 18h30.

Exposition du 13 mars au 19 juillet 2020.

 

********************

VALLAURIS :

MUSEE NATIONAL PICASSO : Place de la Libération, 06220Vallauris. Tél : 04.93.64.71.83. TLJ. sauf mardi et 1er mai : 10h/12h15 et 14h/17h.

********************

VEZELAY : 

MUSEE ZERVOS : rue Saint-Étienne 89450 Vézelay. Tél. 03 86 32 39 26

Ouverture du 15 mars au 15 novembre : 10 h/18 h  (dernières entrées à 17 h 20).TLJ. sauf le mardi (juillet et août: tous les jours). 

********************

VICQ-SUR-BREUILH :

MUSEE ET JARDINS CECILE SABOURDY : Le Presbytère. rue Chavaud - 87260 Vicq-sur-Breuilh. Tél : 05 55 00 67 73. Mardi/Samedi :  10h/12h et 14h/18h. Dimanche: 14h/18h.

********************

VILLENEUVE D'ASCQ :

LaM : Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut : 1 allée du Musée, 59650 Villeneuve d’Ascq. www.musee-lam.fr T. : +33 (0)3 20 19 68 68. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermeture les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

Réouverture du LaM en deux temps à partir du 2 juin 2020 ! 

Dès aujourd'hui, mardi 2 juin, le parc de sculptures rouvre du mardi au dimanche de 9 h à 18 h.

À partir du mardi 9 juin, c’est le musée qui rouvrira ses portes au public

avec une jauge limitée (le pré-achat de billet en ligne est vivement conseillé).

Les salles d’art moderne ouvrent dès le 9 juin, les salles d’art brut ne seront,

quant à elles, accessibles qu’à compter de la mi-juin.

Dans la série « bonnes nouvelles » :

l’exposition William Kentridge. Un poème qui n’est pas le nôtre

est prolongée jusqu’au 13 décembre 2020 !

 

En résumé, jusqu’au 30 août 2020 :

> Ouverture du parc, dans le respect des gestes barrières et des préconisations gouvernementales

(pas de rassemblement de plus de 10 pers. et distanciation physique d’un mètre minimum),

à partir du mardi 2 juin de 9 h à 18 h, du mardi au dimanche

> À partir du mardi 9 juin, ouverture du musée du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h

 

Afin de vous protéger, ainsi que votre entourage, les gestes barrières

préconisés par Santé publique France sont en application au sein du musée.

Pour préparer votre visite, nous vous invitons à consulter nos informations et conseils

> à destination des visiteurs individuels

> à destination des groupes préconstitués

 

*** WILLIAM KENTRIDGE : "Un poème qui n'est pas le nôtre".

"Le LaM accueille la première grande rétrospective en France de l'une des figures majeures de la scène artistique internationale : William Kentridge.

Né à Johannesburg en 1955, dans une famille d’avocats intimement liée à la lutte contre l’Apartheid, William Kentridge fait corps avec le continent africain. Ses œuvres, morceaux de poésie et manifestes politiques, suscitent de puissantes émotions par leur caractère universel et sensible. Elles invitent également à découvrir l'imaginaire d'un homme qui explore avec une grande aisance tous les médiums : dessin, gravure, sculpture, tapisserie, film d'animation, performance, installation vidéo...

Un voyage spectaculaire à travers une œuvre d’art totale, foisonnante et envoûtante.

Tandis que cette exposition exceptionnelle se prépare, profitez du mois de janvier pour (re)découvrir les trésors de la collection permanente d’art moderne et prolonger votre visite en passant par les salles d’art brut, dont le nouvel accrochage vous réserve de belles surprises ! (NDM)

« L’artiste visuel parmi les plus recherchés et admirés de notre époque » Art Press

« Un art du conte qui croit, encore, aux délicieux jaillissements poétiques » Télérama

« Une critique de l’oppression et des inégalités » Les Inrocks

« Un jaillissement ininterrompu de trouvailles » Le Monde

Rêver, encore et toujours

« Une éclaircie et un peu de couleur dans un ciel gris, c’est ce dont nous avons tous besoin depuis quelques jours ».

Ces mots, nous les avions publiés mi-mars sur les réseaux sociaux du musée,

juste après l’annonce de la fermeture du LaM conformément aux mesures gouvernementales.

Ils sont aujourd’hui toujours d’actualité et, plus que jamais, il nous tient à cœur de rester en lien avec vous

et de poursuivre notre mission, différemment, mais coûte que coûte.

Rester en lien, pendant cette période inédite, c’est faire en sorte de continuer à vous faire découvrir des œuvres, des artistes, des mouvements…, c’est échanger avec vous des idées, des connaissances, des envies, un peu de légèreté,

et vous émouvoir, encore et toujours, parce qu’il est important de rêver aujourd’hui pour imaginer demain.

Pendant tout le temps du confinement, nous vous donnons donc rendez-vous sur les réseaux sociaux du musée

pour partager avec vous des idées d’activités à réaliser en famille - les « Tutos » du LaM -,

des commentaires d’œuvres - les « Focus » et les « Pépites » -, des jeux et des quizz, des temps d’échange avec les conservateurs du musée… Et sur le site www.musee-lam.fr, nos ressources en ligne restent évidemment disponibles :

redécouvrez-y les œuvres de la collection, explorez l’univers étonnant des habitants paysagistes, 

 

approfondissez vos connaissances avec les dossiers pédagogiques… 

Parce que nous avons besoin de construire ensemble, vos retours, commentaires et contributions

sont plus que jamais précieux : partagez-les avec nous !

Cette période de bouleversements profonds nous a également obligés à repenser notre programmation

et, bonne nouvelle : nous pouvons d’ores et déjà vous annoncer que l’exposition 

William Kentridge. Un poème qui n’est pas le nôtre sera prolongée jusque mi-décembre 2020.

L’occasion de rêver, encore.

 

 Exposition prolongée jusqu'au 13décembre 2020.

**** À découvrir également au LaM cet été : l'accrochage d'une sélection d'oeuvres

de la comédienne Anouk Grinberg en dialogue avec le fonds d'art brut du musée

et les photographies de Marie-Noëlle Boutin

réalisées avec les habitants du quartier des Oliveaux à Loos.

 

La collection permanente, le parc de sculptures, le Café du LaM et la librairie-boutique vous accueillent eux aussi à bras ouverts, à l'instar de la Femme aux bras écartés de Pablo Picasso  qui attend avec impatience de vous retrouver dans le parc du musée !

 

 

********************

VITRY-SUR-SEINE :

MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne : Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine. Tél. : 01 43 91 64 20. TLJ. sauf le lundi. : Mardi/Vendredi : 10h/18h. / Samedi et Dimanche : 12h/19h. Clôture des caisses 30 minutes avant la fermeture du musée. Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Le jardin Ouvert tous les jours sauf le lundi : Mardi/Vendredi : 9h/18h. Week-end : 9h/19h.

********************