PARIS : 

BNF : BIBLIOTHEQUE NATIONALE DE FRANCE : Quai François Mauriac, 75706 Paris. Tél : 01.53.79.59.59. Mardi/Samedi : 10h/19h. Dimanche :  13h/19h (fermeture des caisses à 18h) Fermé le lundi et les jours fériés : 31 décembre et 1er janvier / dimanche de Pâques /1er et 8 mai / jeudi de l'Ascension / dimanche de Pentecôte / 14 juillet / 15 août / 1er et 11 novembre / 24 et 25 décembre. Fermeture annuelle des sites parisiens (François-Mitterrand, Richelieu et Louvois, Bibliothèque de l'Arsenal et Bibliothèque-musée de l'Opéra) : du 1er au 10 septembre 2017 inclus.

********************

PARIS : 

CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : 1 rue Cabanis, 75014 Paris. Mercredi/Dimanche : 14h/19h.

********************

PARIS :

CENTRE POMPIDOU : 4 rue Aubry le Boucher, 75004 Paris. Tél : 01.44.78.12.33

Accès : 111, rue Saint-Martin, 75004 Paris Code : 37 A 94 Escaliers C, sur la gauche dans la cour,

Horaires : Tous les jours, sauf le mardi et le 1er mai. Musée et Expositions : 11h/21h (fermeture des caisses à 20h).

Les expositions de la galerie 1 et 2 bénéficient d'ouvertures en nocturne le jeudi jusqu'à 23h

Atelier Brancusi : 14h à 18h, du mercredi au lundi

Bpi : du lundi au vendredi (sauf mardis) de 12h à 22h, week-end de 11h à 22h

********************

PARIS : 

CITE INTERNATIONALE DES ARTS : Lily Robert / 18 rue de l'Hôtel de ville, 75004 Paris. Tél : 01.43.70.03.01.Mercredi/Samedi sauf fériés : 14h/19h.

**** AGF Hydra, Josefin Arnell, Margaret Haines, Petros Moris, Quentin Placzek + Mélanie Pastor, Maya Rochat, Fabio Santacroce, Ilya Smirnov, Viktor Timofeev : "Sumer show 2019"

Vernissage le 4 juillet à 19h.

Exposition du 4 au 27 juillet et du 16 au 31 août 2019.

 

PARIS :

GALERIES NATIONALES DU GRAND PALAIS :1 Avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Tél : 01 44 13 17 30.

Mercredi/Samedi : 10h/22h, llundi et dimanche : 10h/20h. Fermeture le mardi et le 25 décembre.

Vacances de la Toussaint du 19 octobre au 2 novembre : tous les jours (sauf le mardi) de 10h à 22h. vacances de Noël du 21 décembre au 4 janvier : tous les jours (sauf mardi) de 9h à 22h.

 Renseignements : Tél : +33 (0)1 44 13 17 17 (serveur vocal)

Des visites guidées de l’exposition (90 minutes) et des ateliers pour enfants (2h en tout avec une visite spéciale) sont aussi organisés.

Métro : Franklin-Roosevelt ou Champs-Elysées-Clemenceau

Bus : lignes 28, 32, 42, 72, 73, 80, 83, 93

Stations Vélib' n° 8029 et 8001

Galerie Sud Est  entrée porte H 

********************

PARIS :

HALLE SAINT-PIERRE : 2, rue Ronsard - 75018 Paris. Tél. : 33 (0) 1 42 58 72 89.

Attention nouveaux horaires à partir de septembre 2011 : le lundi ouvert de 13h à 18h.

jusqu’à cette date : ouvert tous les jours du lundi au dimanche de 10h à 18h. Fermeture billetterie à 17h30

Expositions temporaires : 7,50€, tarif réduit 6€.

En août : ouverture de 12h à 18h, fermé le weekend.

Fermetures annuelles : 25 décembre, 1er janvier. 1er mai, 14 juillet et 15 août.

********************

PARIS : 

INSTITUT DU MONDE ARABE : 1, rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Tél : 01.40.51.38.38. Mardi/vendredi  : 10h-18h. Samedi/Dimanche : 10h/19h. L'IMA est annuellement fermé le 1er mai.

********************

PARIS :

INSTITUT METAPSYCHIQUE INTERNATIONAL : 11 rue Louise Weiss, 75013 Paris.

**** L’AU-DELÀ INCARNÉ MÉDIUMNITÉ, ART ET MÉTAPSYCHIQUE

" « Le paranormal, nous n’y croyons pas. Nous l’étudions. » Telle est la devise de l’Institut Métapsychique International (IMI), auquel l’Espace Art Absolument consacre son exposition estivale. L’Institut, qui célèbre cette année son centenaire, mène une étude scientifique des phénomènes parapsychiques. Prémonitions, télékinésie, clairvoyance, télépathie… Ces manifestations insolites y sont abordées par des méthodes quantitatives (statistiques) et des expérimentations en laboratoire, à l’aide de systèmes comme la détection par rayons infrarouges ou les générateurs de nombres aléatoires.

Présentant autant une série de dessins réalisés sous l’impulsion d’expériences transcendantales que des appareils de mesure – également dignes d’intérêt sur le plan plastique –, l’exposition aborde la médiumnité sous deux angles distincts. Il s’agit d’abord de son apport en tant qu’expérience esthétique, avec une vingtaine de dessins aux visages nébuleux et aux lignes sinueuses réalisés par Fernand Desmoulin pendant sa période médiumnique de 1900 à 1903. Un versant scientifique s’inscrit en complément, avec notamment des plaques de protocole expérimental ou des moulages de mains en plâtre, coulés à partir d’apparitions à forme humaine dans une matière ecto- plasmique – la paraffine fondue.

Pensée avec le docteur en psychologie expérimentale et président de l’IMI Mario Varvoglis, l’exposition entend faire mieux connaître cette approche rationalisée des expériences transcendantales. Elle rappelle combien certains phénomènes dits « surnaturels » restent déconcertants pour la science institutionnelle.

L’événement donne pour la première fois un aperçu du patrimoine de l’IMI dans son ensemble, hors ses murs." (NDM)

Exposition du 2 juillet au 3 août 2019.

********************

PARIS : 

MAISON DE VICTOR HUGO : 6 place des Vosges, 75004 Paris. Tél : : 01 42 72 10 16. Mardi/Dimanche, et certains jours fériés (14 juillet et le 15 août) : 10h/18h. • 17h40 : dernière entrée. Fermé tous les lundis, ainsi que le 1er janvier, le 1er mai et le 25 décembre.

********************

PARIS : 

MUSEE D'ART ET D'HISTOIRE DE L'HOPITAL SAINTE-ANNE(MAHHSA) : 1 rue Cabanis, 75014 Paris. Tél :01.45.65.85.41. Mercredi/Dimanche : 14h/19h.

*********************

PARIS : 

MUSEE D'ART ET D'HISTOIRE DU JUDAÏSME : 71, rue du Temple - 75003 Paris

Le musée est ouvert du mardi au vendredi : 11 h/18 h et le samedi et dimanche : 10  h/18 h. Nocturne des expositions le mercredi jusqu’à 21 h et le samedi, dimanche et jours fériés jusqu’à 19 h.

**** ELENA RUBINSTEIN : "L'aventure de la beauté".

 

"Pour la première fois en France, le mahJ consacre une exposition à Helena Rubinstein (1872-1965). Plus de trois cents documents, objets, vêtements, photos, gravures, ouvrages, peintures, sculptures, tapisseries – et notamment des œuvres de Marc Chagall, Michel Kikoïne, Sarah Lipska, Louis¬ Marcoussis, Elie Nadelman ou Maurice Utrillo, provenant de sa célèbre collection personnelle – retracent le parcours de ¬celle que Jean ¬Cocteau nommait « l’impératrice de la beauté ».

Née à Cracovie à la fin du XIXe siècle, dans une modeste famille juive orthodoxe, Helena Rubinstein, fondatrice d’un empire auquel elle a donné son nom, a ¬réinventé la culture de la beauté en l’adaptant à la modernité. Visionnaire, elle met la science au service de la cosmétique dès la création de son premier institut, à Melbourne, en 1902. En précurseure, elle montre aux femmes comment prendre soin d’elles, attentive à ce que la beauté, « ce ¬nouveau pouvoir », accompagne leur émancipation.

Femme d’avant-garde, Helena Rubinstein collectionne très tôt les arts premiers et la peinture, pose pour Raoul ¬Dufy, Salvador Dalí ou Marie Laurencin, s’habille chez les plus grands couturiers de son temps – Poiret, Balenciaga, Chanel, Dior –, vit entre New York, Londres et Paris, qu’elle affectionne particulièrement. C’est là que voit le jour sa grande et éclectique collection d’art, qui va des peintres de ¬l’École de Paris à Pablo Picasso, de Fernand Léger à George Braque. C’est aussi à Paris que naît son amitié pour de nombreux artistes dont elle devient le mécène attentionné.

Passionnée d’architecture et d’arts décoratifs, elle est aussi la commanditaire de salons de beauté et d’immeubles à des architectes du mouvement moderne.

« Helena Rubinstein. L’aventure de la beauté » relate les étapes de¬ la vie de cette femme d’exception dans les villes qui ont compté pour elle : Cracovie, Vienne, Melbourne, Londres, Paris, New York et Tel-Aviv.

Une première version de cette exposition a été présentée au Jüdisches Museum de Vienne (18 octobre 2017 - 06 mai 2018) : la conception en a été assurée par Iris Meder, commissaire, et¬ Danielle Spera, directrice du Jüdisches Museum de Vienne." (NDM)

Exposition du 20 mars au 25 août 2019.

**** ADOLFO KAMINSKI : "faussaire et photographe".

Vernissage le 22 mai de 16h à 21h.

Exposition du 23 mai au 8 décembre 2019.

 

**** MANUSCRITS HEBREUX D'ITALIE : Dans les collections de la Bnf.

" S’échelonnant sur près de quatre siècles, de la fin du ¬Moyen Âge à la Renaissance, cet ensemble provient de régions et¬ de-communautés diverses, à l’image du judaïsme, implanté dans la péninsule depuis l’époque antique et renouvelé au cours des siècles par l’arrivée de nouveaux groupes venus du¬ nord et du pourtour méditerranéen, dans un pays très morcelé politiquement et ¬géographiquement, où les juifs ont ¬pu échapper aux expulsions médiévales.

D’une grande diversité – bibles, livres de prières, ouvrages philosophiques d’auteurs juifs ou musulmans traduits de l’arabe, traités scientifiques, contrats de mariage… –, ces ¬manuscrits illustrent l’exceptionnelle richesse de la production italienne à cette période.

Si certains rituels de prières ont été conçus pour un usage communautaire, nombre d’œuvres ont été commandées par des particuliers, le développement de l’enluminure italienne s’expliquant largement par l’existence d’une classe de commanditaires aisés.

Alors que le décor des manuscrits les plus anciens est essentiellement marqué par une tradition médiévale non figurative (premiers mots décorés comme des lettrines, jeu sur la disposition des blocs de textes, micrographies…), le¬ développement des illustrations, de la vignette au frontispice, témoigne de l’intégration économique et culturelle des juifs italiens, qui n’hésitaient pas à faire enluminer leurs manuscrits selon les canons artistiques du temps." (NDM)

Exposition jusqu'au 22 septembre 2019.

********************

PARIS :

MUSEE DU LOUVRE :

 36 Rue du Louvre, 75001 Paris. Tél : 01 40 20 58 24 Métro Palais-Royal.

TLJ. : 9h/18h, sauf mardi et fériés suivants : 1er janvier, 1er mai et 25 décembre. La fermeture des salles commence à 17h30.
Nocturnes jusqu'à 22h mercredi et vendredi (fermeture des salles à partir de 21h30). 
Gratuit le premier dimanche de chaque mois (hors exposition du hall Napoléon).
L'accès par la Pyramide et par la Galerie du Carrousel est ouvert de 9h à 22h, sauf le mardi.
Le passage Richelieu est ouvert de 9h à 18h, sauf le mardi.

Hall Napoléon

**** Royaumes oubliés De l’empire hittite aux Araméens

 L’exposition invite à redécouvrir les sites mythiques de ces civilisations oubliées en retraçant l’histoire des États néo-hittites et araméens.

Exposition jusqu’au lundi 12 août 2019.

 

********************

PARIS :

MUSEE DU LUXEMBOURG : 19 rue de Vaugirard, 75006 Paris. Vendredi/Lundi : 9h/22h. Mardi/Jeudi : 10h/20h

 

********************

PARIS :

MUSEE DU QUAI BRANLY : 37 QUAI BRANLY, 75007PARID. TEL : 01.56.61.70.00. TLJ. SAUF LUNDIS, 25 DECEMBRE ET 1ER MAI. 

HORAIRES : Lundi, mercredi, dimanche : 11h/19h// Jeudi, vendredi, samedi : 11h/21h.

EXCEPTIONS : VACANCES SCOLAIRES : 11H/19H  : LUNDI 8, 15, 22 ET29 FEVRIER. ET LUNDI 4, 11, 18 ET 25 AVRIL 2016. //NUIT DES MUSEES : SAMEDI 21 MAI, DE 18H A MINUIT // WEEK-END DES 10 ANS DU MUSEE : DU SAMEDI 25 JUIN A 11H AU 26 JUIN A 19H // JEUDIS 24 ET 31 DECEMBRE : FERMETURE A 18H. // GROUPES : ENTREE 9H30.

********************

PARIS :

MUSEE PICASSO : Hôtel Salé, 5 rue de Thorigny, 75003 Paris.Tel. +33 1 42 71 25 21

Mardi/Vendredi : 11h30/18h. Samedi et dimanche : 9h30/18h. Nocturne mensuelle : le 3e vendredi du mois, jusqu’à 21 h.

********************

PARIS :

MUSEE SINGER-POLIGNAC, CENTRE D'ETUDE DE L'EXPRESSION

CENTRE HOSPITALIER SAINTE-ANNE : 1, rue Cabanis 75014 Paris Tél. : 01 45 89 21 51. Mercredi /Dimanche : 14 h/19 h, nocturnes les jeudis jusqu’à 21 h

********************

ARLES : 

HOTEL DES ARTS  : 34 rue du Docteur Fanton, 13200 Arles. Tél : 04.90.96.76.06.

********************

AUBUSSON :

CITE INTERNATIONALE DE LA TAPISSERIE : Rue des Arts, BP 89. 23200 Aubusson. Tél : 09.72.48.15.64. 

De septembre à décembre et de février à juin : Mercredi /Lundi. Fermeture hebdomadaire le mardi.

9h30/12h et 14h/18h 

En juillet et août :  Mercredi/Lundi : 10h-18h  . Fermeture hebdomadaire le mardi matin.

 

 **** « Le Mur et l’Espace, Séismes dans la tapisserie aux biennales internationales de Lausanne 1962-1969 »

-

Centre culturel et artistique Jean Lurçat, Aubusson

 

 "La Cité internationale de la tapisserie à Aubusson s'associe avec la Fondation Toms Pauli de Lausanne pour proposer une exposition internationale consacrée aux débuts des Biennales de Lausanne dans les années 1960, qui provoquèrent un "séisme" dans l’art de la tapisserie et son histoire mondiale.

 

En effet, en sept ans, entre 1962 et 1969, le paysage mondial de la tapisserie se métamorphosa et tous ses concepts, fondements, règles, usages et techniques furent radicalement remis en cause par les  Biennales de la tapisserie de Lausanne.

 

Une trentaine d'œuvres phares de cette période sont exceptionnellement présentées pendant tout l’été 2019 au Centre culturel et artistique Jean-Lurçat d'Aubusson, un espace parfaitement conçu pour la tapisserie monumentale.

Parmi les œuvres murales françaises, le public y découvrira Lurçat et ses amis peintres-cartonniers (Prassinos, Tourlière) à leur apogée, ainsi que des grands peintres ayant collaboré avec les manufactures nationales (Picasso, Matisse, Delaunay, Estève).

Il pourra apprécier la diversité de la production européenne et américaine avec d’autres tapisseries de lisse signées cette fois par Somville, Rousseau-Vermette, Yoors,  Scholten.

Un coup de projecteur est ici également donné sur les artistes polonais qui marquèrent les esprits (Abakanowicz, Owidzka, Sadley), ainsi que les premières créations tridimensionnelles (Giauque, Jobin, Abakanowicz, Daquin, Lindgren)." (NDM)

Exposition du 29 juin au 6 octobre 2019

**** « L’œuvre tissée de Clément Cogitore : Ghost_Horseman_of_the_Apocalypse.jpg », lauréat du Prix Marcel Duchamp 2018 :

 

L'artiste plasticien et réalisateur Clément Cogitore s'est investi pendant de longs mois pour la production d’une œuvre en tapisserie d’Aubusson. À partir de son travail d’agrandissement de captures d’écran, il s’est penché sur les relations entre image numérique et tapisserie, et a entrepris un vaste chantier en collaboration avec la Cité internationale de la tapisserie, allant d’une création de maquette à la mise au point d’un carton, jusqu’au tissage par l’Atelier A2, dirigé par France-Odile Perrin-Crinière.

 

La tapisserie Ghost_Horseman_of_the_Apocalypse.jpg, résolument contemporaine, adaptée d'une de ses créations élaborée à partir de plusieurs captures d'écran d'images de l’actualité de 2011, lors de la révolution égyptienne et des émeutes de la place de Tahir, est révélée au public pendant l’été 2019, au travers d’un accrochage conçu par l’artiste dans les espaces du théâtre d’Aubusson." (NDM)

Exposition du 30 juin au 24 août 2019.

**** La Maison Pinton

-

Église du château de Felletin

 

"Pour l'exposition estivale que la Cité internationale de la tapisserie organise chaque année au sein de l'Église du Château de Felletin (village "berceau de la tapisserie", à quelques kilomètres d'Aubusson),ce sont les Ateliers Pinton qui seront mis à l'honneur. L'exposition "La Maison Pinton" présentera au public plus de 30 tapisseries et des oeuvres graphiques issues tant des collections de la Cité internationale de la tapisserie que du Fonds des Ateliers Pinton.

 

Figurant parmi les plus dynamiques manufactures de tapisserie en activité dans la région d’Aubusson-Felletin, les Ateliers Pinton, établis à Felletin, ont toujours été à la pointe de la création contemporaine de leur temps. Cette entreprise familiale constitue aujourd’hui l’un des noms de la tapisserie d’Aubusson les plus connus dans le monde, ses artisans lissiers travaillant à la fois pour les prescripteurs de l’univers du luxe et de la décoration et en collaboration avec les acteurs de l’art contemporain.

 

L’exposition "La Maison Pinton" retrace plus de 150 ans de collaboration entre les ateliers de tissage traditionnel de la manufacture et de grands artistes, des oeuvres graphiques et maquettes issues des archives des ateliers du XIXe siècle, aux créations contemporaines signées Jean-Michel Othoniel, Marc Couturier, Benjamin Hochart, en passant par les plus grands artistes du XXe siècle : Robert Delaunay, Jean Arp, Alexandre Calder, Victor Vasarely..." (NDM)

Exposition du 15 mai au 28 octobre 2019

********************

AUVERS-SUR-OISE : 

MAISON DU DOCTEUR GACHET : 78 rue Gachet, 95 430 Auvers-sur-Oise. Tél : 01 30 36 81. 

**** quatre artistes contemporains, Marie Rancillac, Aligna, William Amor et Franck Rouilly : "Maisons, joies du Val D'Oise".

"La maison du Docteur Gachet célèbre la joie, celle, universellement partagée, de vivre au jardin. L’exposition « Jardins, joies du Val d'Oise » s’intéresse à l’une des thématiques centrales du mouvement impressionniste, l’exaltation du bonheur, et réunit un ensemble d’œuvres historiques et contemporaines. Photographies, cartes postales, archives, sculptures et installations enchanteront la Maison du docteur et son jardin. L’exposition accueillera par ailleurs les œuvres de quatre artistes contemporains, Marie Rancillac, Aligna, William Amor et Franck Rouilly, invités à dialoguer avec l’histoire de ce lieu de vie et d’inspiration.

Urbains ou campagnards, réguliers ou sauvages, modestes ou remarquables, les parcs et les jardins sont l’un des atouts les plus séduisants du département du Val d’Oise. Lieu incontournable de l’histoire de l’art, la Maison du Docteur Gachet est un pont entre les arts et les siècles. Elle propose chaque année une programmation d’expositions où dialoguent artistes d’hier et d’aujourd’hui. Sur les murs de la maison, des planches d’herbier rappellent les propriétés médicinales de nombreuses plantes du jardin du Docteur Gachet. Elles côtoieront des portraits de jardinières et jardiniers et de lieux emblématiques du Val d’Oise saisis par l’objectif de Peter Knapp, Yann Monel ou Hélène Ruffenach, et des photographies de familles de toutes les époques mélangeant les repères temporels.

 Quatre artistes contemporains invités. Réunis autour du thème central de la nature, le plasticien Aligna, l’ennoblisseur matière William Amor, la céramiste Marie Rancillac et le sculpteur Franck Rouilly investiront la maison et le jardin, tous inspirés du monde végétal. Aligna s’approprie et transforme le moindre rebus de notre société de consommation : bidons, panneaux, déchets, ..., tout est collecté, découpé, assemblé pour devenir arbre, plante ou parterre. William Amor métamorphorse les matériaux responsables de la pollution plastique en œuvres florales, alliant art et impact environnemental. Marie Rancillac magnifie les rondeurs, les galbes et les couleurs des fruits et des légumes et Franck Rouilly met en scène d’étranges animaux inspirés de formes infantines. Tous modèlent, accumulent, assemblent pour retrouver une grâce propre à la nature.

L'exposition « Jardins, joies du Val d'Oise » est soutenue par le Comité Régional du Tourisme Paris Ile-de-France. Elle s’inscrit dans la dynamique du livre « 50 parcs et jardins dans le Val d’Oise » édité à la fin de l’année 2018 à l’occasion des 50 ans du département. Loin d’en être une exacte déclinaison, elle en reprend certaines lignes de force mais s’en émancipe en toute liberté.

Propriété du Conseil départemental du Val d’Oise depuis 1996, la Maison du Docteur Gachet est inscrite, avec son jardin, à l’Inventaire supplémentaire des monuments historiques. Le ministère de la Culture lui a décerné le label « Maison des illustres » en décembre 2017.

Au cœur du village pittoresque d’Auvers-sur-Oise à une trentaine de kilomètres de Paris, fréquentée autrefois par de nombreux peintres parmi lesquels Paul Cézanne, Camille Pissarro, et Vincent Van Gogh, la Maison du Docteur Gachet replonge le visiteur dans cette époque de création féconde. La « maison de campagne » acquise en 1872 par le Docteur Gachet a ouvert ses portes au public en 2003, après restauration, à l’occasion du 150e anniversaire de la naissance de Van Gogh.

Conforme à l’image qu’en a donnée Paul Cézanne dans « La Maison du Docteur Gachet à Auvers » en 1873, conservé au Musée d’Orsay à Paris, la maison blanche à trois niveaux, coiffée d’un toit en tuiles plates regarde plein sud la vallée de l’Oise.

À travers ses expositions, la Maison du Docteur Gachet fait revivre la figure du médecin généreux et curieux, grand amateur d’art de son temps, artiste et ami des impressionnistes, passionné par les mystères de la psyché humaine. Dans l’intimité des petites pièces de cette haute bâtisse, la subtile scénographie est presque imperceptible. Un piano droit, un coffre sculpté, un chevalet, des pots de pigments, une presse à bras et, sur les murs, quelques citations de Van Gogh amorcent un dialogue fragile avec le passé. Les terrasses du jardin offrent une échappée vers les toits rouges du village. Des tilleuls ombragent la cour, un atelier s'enfonce dans la falaise, une cavité ouvre sur un cirque aux parois tapissées de lierre. Dans le portrait du « Docteur Paul Gachet » peint par Vincent Van Gogh en 1890, la fleur de digitale que tient le médecin évoque la pharmacopée de l’homéopathie, à laquelle il s’intéressait et qui a guidé la restauration du jardin, où poussent l’aconit et la belladone, le cassis et la grande chélidoine, à côté du chrysanthème et du dahlia chers à Cézanne, de la marguerite, du souci et de l’heuchère, ou « désespoir du peintre »." (NDM)

Exposition du 23 mars au 8 septembre 2019.

********************

BEDARIEUX : 

ESPACE D'ART CONTEMPORAIN : Maison des Arts - Espace Henri Pujol  19 avenue de l'Abbé Tarroux - 34600 Bédarieux. Mardi : 14h/18h, Mercredi : 9h/12h et 14h/18h. Jeudi : 9h30/12h et Vendredi et Samedi : 9h30/12h et 14h/18h. 

**** Olivier BERNEX : "Au vif de la couleur" : Peintures.

"L'ESPACE D'ART CONTEMPORAIN  va accueillir OLIVIER BERNEX . Cet artiste vit et travaille à Allauch près de Marseille . La peinture de Olivier Bernex est puissante comme un tourbillon d'ou jaillit la lumière et les couleurs qui viennent avec frénésie inonder les toiles .... Un univers poétique prend forme et alors réalités et mystères nous interpellent ... un artiste à découvrir."Jean Claude Lissieu

Vernissage le vendredi 28 juin à 18h30.

Exposition du 28 juin au 28 septembre 2019.

 

********************

BEGLES :

MUSEE DE LA CREATION FRANCHE : 58, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 33130 BEGLES. Tél : 05-56-85-81-73. Horaires d’hiver : Novembre – Février : 14h – 18h // Horaires d’été : Mars – Octobre : 15h – 19h

**** VANINA DESANGES : Peintures.

"« Vanina Desanges, depuis plusieurs années, s’entête à peindre des visages, encore des visages, toujours des visages aux mêmes formes allongées. Parfois elle en accole plusieurs sur la même toile, mais ils ne se regardent pas, ils sont côte à côte. Vanina s’essaye, de temps en temps, si on le lui demande, à d’autres formes, mais elle en revient immanquablement au visage. Que nous racontent ces visages, qui ne nous dévisagent pas toujours, ces yeux où nous pouvons nous perdre, les paysages si variés contenus dans ces fronts, dans ces joues ? Ces visages qui s’exposent, sont-ils juste une excuse, un alibi, un support pour sa peinture ? »Francesca Mosca, Présidente d’Empreintes & Arts

Née en Algérie pendant la guerre, Vanina Desanges a séjourné durant sa jeunesse dans de nombreux pays aux situations instables. De ces expériences, resteront un sentiment de peur. Elle se met à peindre très tôt, essentiellement à l’huile. Des drames familiaux la plongeront dans une longue et sombre parenthèse, occasionnant de nombreuses hospitalisations. Cependant, elle continue à peindre jusqu’à ce qu’interdiction lui en soit faite. Retrouvant la liberté de créer à sa sortie d’hôpital, Vanina Desanges se consacre à la peinture à l’huile, au pastel gras et à la gravure. Cette nouvelle exposition au musée de la Création Franche est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ses travaux, essentiellement des portraits." (NDM)

Vanina Desanges vit à Paris.

 

**** DIMITRI PIETQUIN : Peintures

"« Rien ne prédisposait Dimitri Pietquin à la peinture artistique. Devenu un jour adulte sans s’en apercevoir, contraint de quitter son institution scolaire, c’est un peu par hasard et par dépit qu’il se mit à fréquenter l’atelier Art Graphique de La Maisonnée. Son objectif à lui se trouvait bien éloigné du monde de l’art, devenir un « mec », de ceux qui s’occupent de bagnoles et de combats. Triste, sans doute, il confiait ses états d’âmes à des cahiers qu’il emplissait de mots étranges, pour nous incompréhensibles. »La Maisonnée

Dimitri Pietquin est présenté pour la première fois au musée de la Création Franche en 2014 lors de l’exposition collective internationale Visions et Créations Dissidentes. Ce belge va débuter la création en cachette, il remplit alors des carnets entiers d’une écriture toute personnelle dont il est le seul à détenir la clé. Il compose au pastel à l’huile et au stylo des dessins où s’entremêlent écriture et sujet figuratif. Récemment, son travail a sensiblement évolué. L’exposition qui lui est consacrée au musée de la Création Franche met cette évolution en perspective." (NDM)

Vernissage, le vendredi 7 juin à 18h.

Exposition du 7 juin au 1er septembre 2019.

**** ART BRUT ET APPARENTES : "30 ans de Création franche"

"Renouvellement de l’accrochage des salles d’exposition consacrées au fonds de collection avec pour fil conducteur : 30 ans de Création Franche !

1989, ouverture du site de la Création Franche à l’initiative de Noël Mamère, maire de Bègles et de Gérard Sendrey ; 1996, le site de la Création Franche devient musée municipal ;

2017, le musée est reconnu équipement d’intérêt métropolitain ; le bâtiment devient propriété de Bordeaux métropole, le fonctionnement reste à la Ville ;

2019, le musée de la Création Franche a trente ans.

Pour célébrer cet anniversaire le musée de la Création Franche donne une série de rendez-vous1 et inaugure la nouvelle exposition des œuvres du fonds de collection « Art brut et apparentés, 30 ans de Création Franche » le vendredi 7 juin à partir de 18h. Cette exposition, qui occupe les salles 7 à 11 du musée, met en lumière la richesse de la collection dans un parcours chronologique.

30 ans de Création Franche, c’est évoquer la relation entre le musée, les créateurs et ses partenaires. C’est montrer la fidélité de nombre d’entre eux, l‘inscription du musée dans un du large réseau international avec lequel le musée entretient une relation au long cours, régulière et fructueuse. 30 ans Création Franche c’est aussi montrer la grande diversité du travail des créateurs, supports, matériaux, techniques et leur inventivité foisonnante. 30 ans de Création Franche c’est enfin rappeler l’importance du musée béglais dans l’histoire de l’art brut et de ses apparentés en France, accompagner la vitalité de cette forme de création qui trouve chaque jour un écho et un public grandissant." (NDM)

23 nationalités // Vidéos // 139 créateurs // 150 œuvres environ.

Vernissage, le vendredi 7 juin à 18h.

Exposition du 7 juin 2019 au 5 janvier 2020.

L'ÉDITO

Voilà l'été !

Tout le monde dehors ! Enfilez vos tongs et partez à l'assaut des  terrasses, jardins et parcs publics pour profiter des rayons de soleil. A la Création Franche, nous pensons à vous ! *

Notre programmation d'été met l'accent sur la réappropriation du parc du musée par l'implantation de nouvelles sculptures. Six nouvelles œuvres viennent compléter très prochainement l'ensemble existant. Lever de rideau le vendredi 28 juin avec un premier rendez-vous : "A la hache".

Ces événements font aussi écho à la Saison culturelle Liberté ! qui débute en juin : 2 mois de programmation, plus de 100 projets, 25 expositions et 10 parcours. Pour l'occasion, le musée propose 5 rendez-vous qui mettent en lumière les partenariats qu'il a noués et les initiatives de saison : la participation au "Week end de l'art contemporain #2", une projection en plein air avec Bordeaux Rock, une sieste musicale avec le Rocher de Palmer … 

Tous ces événements  font partis de la programmation* anniversaire du musée : 30 ans de Création Franche ça se fête ! 

**** JEAN-PHILIPPE SARTOU : Jean-Philippe Sarthou, dont les sculptures en taille directe sur bois ont été présentées au musée de la Création Franche durant l’hiver 2018, créera une nouvelle sculpture de grand format dans le parc du musée. Il inaugure ainsi une série d’événements en lien avec la Saison Liberté !. Ce rendez-vous fait aussi écho à la réappropriation du parc du musée par l’implantation de nouvelles sculptures. En plus de celle créée par Jean-Philippe Sarthou le 28 juin prochain, ce ne sont pas moins de six sculptures qui viendront habiter les lieux et tenir compagnie aux œuvres de Gaston Mouly, Jean-Jacques Popille, Louis Chabaud, Jean Rosset … installées depuis la création du musée.

En soirée, Cristian Tyas et Loris Estival proposeront une performance musicale à la guitare et au piano préparés. Popularisé par John Cage, le Piano préparé est une technique de jeu étendue de l’instrument qui consiste à modifier la nature même des sonorités du piano (hauteur des notes, durée, timbre...) en appliquant directement sur les cordes divers matériaux (papier, objets métalliques, pièces de bois ou de plastique, verre...). Cette technique de jeu s’est depuis développer sur nombre d’instruments tels que la guitare. Le résultat ? Une performance musicale inédite où les instruments sont révélés sous un nouveau jour.

A ne pas manquer ! (NDM)

********************

BOURGES : 

CENTRE D'ART TRANSPALETTE : 26 route de la Chapelle, 18000 Bourges. Tél : 02.48.50.38.61. Mercredi/Samedi : 14h/19h.

**** NOËL DOLLA et DELPHINE TROUCHE : Peintures.

Si Noël Dolla et Delphine Trouche appartiennent à des générations différentes, les deux artistes ont en commun une pratique libre et radicale de la peinture.

 Être dissident.e. c’est faire un choix politique, celui de se démarquer d’une doctrine, d’un dogme ou d’une idéologie. C’est le bien, le caractère qui réunit et définit les œuvres de Noël Dolla (né en 1945, vit et travaille à Nice) et de Delphine Trouche (née en 1982, vit et travaille à Paris). Les deux artistes partagent le goût de l’insaisissable. Ils.elles créent des œuvres situées vis-à-vis de leurs histoires, de leurs expériences et de leurs engagements respectifs. Parce qu’ils.elles réinventent constamment leurs approches de la peinture et de l’espace – quitte à nous troubler à chaque fois – Noël Dolla et Delphine Trouche résistent à une conformation des idées et des formes, pour lui préférer la désobéissance et l’insolence.

Noël Dolla, figure emblématique du mouvement Supports/Surfaces revisite l’histoire de la peinture ou plus largement de l’histoire de l’art puisque sa pensée plastique et ses gestes puisent aussi bien dans les répertoires de la sculpture, de l’architecture et de l’installation.

Sur le papier et sur les murs, Delphine Trouche pense à la fois la peinture et l’espace dans lequel elle s’inscrit physiquement. Elle articule des références issues de la culture populaire (la musique pop, le karaoké, le volleyball, l’esthétique kitsch), de l’histoire de la peinture et d’une réflexion portée sur les cultures queer. Ses dernières œuvres sont d’ailleurs marquées par sa lecture des écrits radicaux de Monique Wittig (théoricienne et militante féministe). (NDM)

Exposition du 28 juin au 14 septembre 2019.

********************

 BROU : 

MONASTERE ROYAL :63 boulevard de Brou, 01000  Brou. Tél : 04.74.22.83.83. TLJ. sauf fériés : 9h/12h et 14h/17h. 

*********************

CAEN : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : Le Château, 14000 Caen. Tél : 02.31.30.47.60. TLJ. sauf mardi :  9h30/18h. 

Fermé le 1er janvier, dimanche de Pâques, 1er mai, Ascension, 1er novembre et 25 décembre.

********************

CARCASSONNE : 

MUSEE DES BEAUX-ARTS : 15 Boulevard Camille Pelletan, 11000 Carcassonne. Tél: 04.68.77.73.71 TLJ. sauf fériés : 10h/12h et 14h/18h.septembre / 15 juin : mardi/Samedi et 1er dimanche du mois : 14h30/17h30. // 15juin/24 septembre : TLJ. : 10h/18h.

********************

CENTRES : 

CHATEAU DE TAURINES : 12120 Centrès.

**** Susan Janow, Dwight Mackintosh, Dan Miller, Donald Mitchell, Tony Pedemonte, William Scott, William Tyler et George Wilson : dessins, peintures et sculptures.

**** Pierre Amourette, Sylvain Corentin, Joël Lorand, François Montchâtre, Jery Rusczczynski et Pépé Vignes.

**** MINA MOND : Peintures..

Le château de Taurines accueille cette fois un centre d’art américain (Creative Growth Art Center), une artiste mystique française (Mina Mond) et la collection du Musée des Arts Buissonniers (MAB).

Elle embarque le public dans un nouveau voyage sur les chemins de la création contemporaine outsider.

Pour la seconde fois, c’est à nouveau un art étrange, singulier, étonnant, drôle et parfois dérangeant qui s’empare des murs et de l’âme du château de Taurines. Cette année, c’est au Musée des Arts Buissonniers (MAB) que revient la mise en œuvre de l’exposition. On pourra découvrir le travail hors norme des artistes du Creative Growth Art Center (USA) mais aussi le monde mystérieux de Mina Mond, à qui il est donné carte blanche. Quelques pépites de la collection internationale du MAB sont également présentées, parmi lesquelles certaines oeuvres du « singulier de l’art» François Monchâtre.

De cette triple approche qui dialogue, s’entrechoque et interagit, on suivra le fil sans a priori, pour donner à voir la création en marge d’aujourd’hui, foisonnante, déroutante, revigorante. La proposition qui anime cette exposition se situe entre voyage initiatique et découverte insolite, avec pour enjeu d’émerveiller, d’étonner, de toucher.

Un programme de médiation avec une résidence de création in situ, ainsi que des ateliers et des conférences accompagnera ce parcours de découverte.

MINA MOND : Le MAB convie Mina Mond, artiste singulière contemporaine, à présenter son travail et à prendre littéralement possession du Château de Taurines.

Son oeuvre, qu’elle définit comme du « naïf noir », apparaît comme mystique et mythique, envoûtante et sombre, pieuse et païenne, spirituelle et spontanée. Elle ne peut être embrassée sans rencontrer ce personnage charismatique et sans comprendre son parcours hors norme. Née avec une malformation cardiaque rare, Mina Mond fait à l’adolescence l’expérience de mort imminente (EMI) et se tourne vers la foi. Si la timidité l’empêche de devenir pasteur, elle lui ouvre les portes de la création, comme une catharsis ; sa première grande série d’ex-voto relie cette foi à son travail pictural.

L’artiste alsacienne, frôlant à nouveau la mort il y a quelques années, connaît un véritable tournant et remet en question sa pratique. Ce qui la conduit à raconter des histoires sur le monde tragique, terrifiant et mystérieux dans lequel nous vivons.

Des histoires qui apparaissent dans son esprit comme des sortes d’illuminations jaillissantes, lorsqu’elle marche dans la nature ou quand elle écoute de la musique, provoquant un état altéré de l’esprit. En cela elle puise dans sa longue pratique de la voyance et du spiritisme, auxquels elle a recours pour se soigner. L’utilisation du tambour chamanique vient compléter cette quête de spiritualité.

En même temps, sa peinture se fait prière." (NDM)

Les traits, les hachures et les points se transforment en méditation, à la façon dont les moines enlumineurs prient penchés sur leur ouvrage.

VOIR AUSSI : 

LORAND JOËL : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "POESIE ET FANTASMES DANS L'ŒUVRE DE JOËL LORAND, PEINTRE": http://jeaninerivais.fr  Rubrique : ART SINGULIER. 

MINA MOND : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : " LES EX-VOTO DE MINA MOND" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique  FESTIVALS : BIZ'ART FESTIVAL : HAN-SUR-LESSE 2017. Pages des Nouveaux.

RUSZCZYNSKI JERZY : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "JERZY RUSZCZINSKI ET SON MONDE INHUMAIN" :http://jeaninerivais.fr  RUBRIQUE RENCONTRES DE HASARD.

Vernissage le samedi 15 juin à 18h30.

Exposition du 15 juin au 29 septembre 2019.

********************

CHAUMONT-SUR-LOIRE :

CENTRE D'ART ET DE NATURE : Centre régional de Chaumont-sur-Loire (41150). Tél : 02.54.20.99.22.

**** GAO XINGJIAN : "Appel pour une nouvelle renaissance" : Peintures.

Peintre et Prix Nobel de littérature 

"Lorsqu’il prend la parole à l’orée de son exposition, le premier mot du Chinois d’origine Gao Xingjian est pour la France, dont il remémore avec enthousiasme l’accueil qu’elle lui a prodigué il y a 38 ans. Devant ses grands papiers lavés d’encre noire, la tradition de son pays natal combinant à l’infini montagne et eau se fait encore sentir, mais comme il le rappelle, c’est de ce côté du globe que la plupart de ses œuvres ont été réalisées. Difficile de les dater d’ailleurs, tant il semble que presque rien n’a bougé depuis les années 1980 dans ses passages à l’encre de visions microscopiques à des déploiements embrassant le macrocosme. « Je ne peins ni mots, ni signes, mais des sentiments et la beauté de les sublimer », explique l’artiste. Et ceux-ci ont la beauté de la métamorphose, a-t-on envie d’ajouter, lisant dans la transparence de ses encres autant d’états géologiques, gazeux ou liquide." Extrait de l'article de Tom Laurent, publié dans le N°88 de la revue Art Absolument

Rencontre avec l'artiste 30 mai 2019 à 17h.

Exposition jusqu'au 3 novembre 2019.

********************

CHERBOURG :

LE POINT DU JOUR : 107 avenue de Paris, 50100 Cherbourg. Tél. 02 33 22 99 23. Mercredi/Vendredi : 14h/18h. Samedi, Dimanche : 11h/19h

 

********************

CLAMART :

CENTRE D'ART CONTEMPORAIN CHANOT : 33 rue Brissard 92140 Clamart. Tél : 0147 36 05 89. Mercredi, Vendredi, Samedi, et Dimanche : 14 h/18 h, sauf fériés. Entrée Gratuite.

**** EVA TAULOIS : "Ni dans les rouges-gorges ni dans les bisons".

"Au commencement des propositions d’Eva Taulois se trouvent des textures, des couleurs, ainsi qu’une atmosphère générale. Pour l’exposition personnelle qu’elle propose au CACC, à l’orée de l’automne, l’artiste prolonge la sensation de l’été et déploie son geste pictural sur transats et parasols, qu’elle augmente de pièces sonores, de photographies et de sculptures."

Les différentes formes d’écriture poétique nourrissent la démarche et l’imagination d’Eva Taulois, que ce soient les paroles d’une chanson ou les mots d’une écrivaine américaine. « Ni dans les rouges-gorges ni dans les bisons » : les titres qu’elle choisit pour leur puissance évocatrice, fragment sibyllin qu’elle emprunte ici à Toni Morrison, participent de la fiction qu’établi l’artiste dans ses expositions.

Ce titre énigmatique fait se croiser deux dynamiques que l’on verrait opposées, met en contact deux espèces animales que l’on n’imagine pas se rencontrer, mais d’emblée suggère des directions que parcourt l’œuvre d’Eva Taulois.

La musicalité de la phrase évoque les rebonds que l’artiste injecte dans les dialogues entre les œuvres. Le soyeux des plumes de l’oiseau, le ouaté des poils du bovidé rappellent avec quelle précision l’artiste choisi ses matériaux et textures : plâtre, étoffe strassée, lycra, résine, velours, laque, mousse... L’agilité aérienne comme l’emprise à la terre de ces animaux font écho aux lois de l’apesanteur qui régissent les œuvres de l’artiste. Celle-ci joue du poids des matériaux pour affirmer une forme. Elle aime ce qui choit, s’affale ou s’élève.

Au Centre d’art contemporain Chanot, Eva Taulois initie un vaste projet pour lequel elle explore des formes collaboratives de travail et où elle continue de repousser les frontières entre art et vie. Signe du soin qu’elle porte au visiteur, Eva Taulois  pense une exposition à l’atmosphère chaleureuse, lumineuse et invitant à la détente. Elle déploie cette ambiance estivale via la toile des parasols qu’elle recouvre de ses couleurs éclatantes et révèle par là même son intérêt pour les motifs de la culture populaire, son approche quotidienne de l’art. Pour cette exposition, Eva Taulois ajoute une nouvelle dimension à son processus créatif. Elle invite en effet plusieurs personnes maitrisant

 d’autres savoir-faire à concevoir avec elle les pièces au cours d’une résidence collective durant l’été au CACC. Explorant la durée de la recherche, la mémoire d’un temps de travail et s’emparant des rencontres fécondes entre les arts visuels et les différents arts, le projet fait s’entrelacer une constellation de disciplines pour créer une totalité."  (NDM)

Vernissage le 21 septembre à 17h.

Exposition du 21 septembre au 8 décembre 2019.

 

************************

CLUNY : 

ABBAYE : Rue du 11 août 1944, 71250 Cluny. Tous les jours de 9h30 à 18h (dernier accès 17h15)

Entrée libre

**** COCO FRONSAC : "Idoles" (Notamment scultures "Bagu" de la collection Stéphane Jacob.

Vernissage Vendredi 31 mai à partir de 19h30

Exposition du 30 mai au 28 juillet 2019.

 

********************

DICY :

LA FABULOSERIE : 1 rue des Canes, 89120 Dicy. Tél : 03.86.63.64.21. Ouverture du 1 avril au 2 novembre : 

- du 1er avril au 30 juin : samedis, dimanches et jours fériés de 14h à 19h

- du 1er juillet au 31 août : tous les jours de 14h à 19h (y compris les 14 juillet et 15 août)

- du 1er septembre au 2 novembre : samedis, dimanches et jours fériés de 14h à 19h

Prévoir 2 heures de visite.

Petit Pierre vous attend samedi 25 mai  pour fêter le 30ème anniversaire de l'installation du Manège dans le parc de La Fabuloserie ! Au programme: pique-nique, exposition sur les tribulations du Manège, films de Philippe Lespinasse et spectacle de "Et compagnie".

SPECTACLE PETIT PIERRE

 Texte : Suzanne Lebeau

Mise en scène et Jeu : Maud Hufnagel

Dif­fu­sion du spec­ta­cle par l’asso­cia­tion

« Et com­pa­gnie »

www.et-compagnie.org/Petit-Pierre,12

Spectacle nominé aux Molières 2008 .

Durée : 50 min -  tout public

Plus de 500 représentations ont eu lieu en France, en Suisse, au Liban.

Parallèlement à la vie de Petit Pierre, se déroule la grande Histoire, et sur un écran de pla­ques offset des images d’archives se succèdent, rendant inextricable l’histoire individuelle de l’histoire du siècle et vice-versa. Au fur et à mesure, les scènes se mettent en place et s’animent, le plateau devient le manège de la vie, celle de Petit Pierre et celle de ce siècle qui après avoir mis en marge cet homme « pas fini » le regarde enfin et lui donne sa place.

Séance unique  samedi 25 mai à 14h30 dans la salle polyvalente de Dicy.

 Adulte 10€ / enfant 5€ - Réservation obligatoire sur fabuloserie89@gmail.com 

chèque à l'ordre de: La Fabuloserie  

********************

DRAGUIGNAN :

CHAPELLE SAINT SAUVEUR 

ORGANuGAMMusEum : 12 rue de la Roque, 83300 Draguignan Tél : 04 94 84 54 31. : Mardi /Samedi : Sur RDV.

**** DANIELLE JACQUI : Inauguration de ORGANuGAMMMusEum : Exposition permanente : Peintures et sculptures.

Danielle Jacqui muséifiée et tous ses amis enfin heureux ! 

VOIR AUSSI : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "REFLEXIONS" : du N° 54 de février 1995  du BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA. 

ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART SINGULIER : "LA FACADE DE LA MAISON DE CELLE QUI PEINT" : DE L'AUTRE COTE DU MUR DECEMBRE 1995.  

TEXTE  : QUAND DANIELLE JACQUI CELLE QUI PEINT est aussi CELLE QUI CREE DES POUPEES : http://jeaninerivais.jimdo.doc/ Rubrique ART SINGULIER. 

et : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique ART SINGULIER.  Et aussi ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : "LA FACADE DE LA MAISON DE CELLE QUI PEINT": http://jeaninerivais.fr Rubrique ENTRETIENS AVEC DES ARTISTES. Et "La dragonne" : "Une rencontre, une oeuvre, une fête : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique  Art singulier.

Inauguration Le jeudi 4 juillet à 17h.

 

ECOUEN :

MUSEE NATIONAL DE LA RENAISSANCE : 94440 Château d'Ecouen. Tlj. sauf le mardi : 9h30/ 12h45 et d14h/ 17h45 (17h15 à partir du 01/10/13)

accès : par le train (SNCF) : gare du Nord banlieue : ligne H (voie 30 ou 31) 25 minutes direction Persan-Beaumont / Luzarches par Monsoult, arrêt gare d'Écouen- Ezanville, puis autobus 269, direction Garges-Sarcelles (5 min), Arrêt Mairie/Eglise (ou rejoindre le musée à pied depuis la gare (20 min) par la forêt) par la route : (à 19 km de Paris) autoroute A1 depuis la Porte de la Chapelle suivre Roissy CDG, sortie Goussainville / Cergy- Pontoise par la Francilienne (D104), direction Cergy- Pontoise, puis RD 316 (N16) en direction de Paris.

Tarifs : 7 €, TR 5,50 €. Gratuit pour les moins de 26 ans et pour tous le 1erdimanche du mois ainsi que le WE des journées du Patrimoine

 

********************

EPINAL :

MUSEE DE L'IMAGE : Cité de l'image, 42 quai de Dogneville, 88000 Epinal. Tél : 03.29.81.48.30.

Du 1er septembre au 30 juin : tous les jours 9h30-12h /14h-18h sauf lundi 14h-18h(fermé le matin), vendredi9h30-18h, dimanche et jours fériés (sauf lundi férié)10h-12h / 14h-18h

En juillet et août : tous les jours 10h-18h, sauf lundi 14h-18h (fermé le matin).

Fermeture exceptionnelle du Musée de l’Image les 25 décembre et 1er janvier.

**** DE BESSANS A PONT-AVEN : "Les images sur les murs"

"Que ce soit pour protéger, éduquer ou rappeler des souvenirs, les images «à un sou» étaient, au moins jusqu’au XIXe siècle, accrochées aux murs des maisons des villages et campagnes. Le Musée de l’Image conserve aujourd’hui plus de 100 000 de ces estampes, mémoires de leur époque, et les 25 expositions qui se sont égrenées au musée entre 2003 et 2018 ont permis de mieux les connaître. Mais jusqu’alors, la question des raisons et des manières dont elles étaient accrochées n’avait pas fait l’objet d’une exposition. C’est une découverte exceptionnelle, soixante images du XVIIe au XIXe siècle retrouvées sur une cloison d’une maison à Bessans en Savoie, cloison prêtée parle Musée Savoisien, qui est à l’origine de cette exposition. D’autres témoignages, coffres, portes d’armoires, estampes, tableaux et extraits littéraires viennent enrichir cette exposition et permettent d’explorer les multiples usages des images, dans un voyage qui mènera le visiteur de Bessans à Pont-Aven, en passant par Écouen. En connivence, les œuvres photographiques de nombreux artistes contemporains, dont Christian Boltanski, Sabine Weiss et Jean-Luc Tartarin accompagneront  cette exploration inédite dans nos imaginaires." (NDM)

Exposition jusqu'au 29 septembre 2019.

********************

FONTENOY :

CENTRE REGIONAL D'ART CONTEMPORAIN : Château du Tremblay, 89520 Fontenoy. Tél : 03.89.44.02.18. Fermé le lundi, sauf férié : 14h/19h.

**** ROSAE PLASTICAE" : "Paysage intérieur"

Vernissage le 7 juillet à 15h.

Exposition du 7 juillet au 31 octobre 2019.

 

********************

GIVERNY :

MUSEE DES IMPRESSIONNISMES : 99 rue Claude Monet, 27620 Giverny0 Tél : 02.32.51.94.65.

Ouvert du 28 mars au 2 novembre 2014 : TLJ. : 10h/18h. Ouvert les jours fériés. Gratuit le 1er mai.

********************

LA RICHARDAIS : 

MANOLI, MUSEE ET JARDIN DE SCULPTURES : 9 rue du Suet, 35780, La Richardais. Tél : 02.23.18.72.79.

****SYLVIE LECORRE :"Cambium".

"Prenant comme point de départ sa relation à la nature environnante, Sylvain Le Corre recrée dans ses aquarelles un monde fantasmé. Dans CAMBIUM ou «écorce intérieure», les graines germées, racines, branches ou nervures de feuilles naissent, s'élancent et dialoguent avec l'oeuvre de MANOLI." (NDM)

Vernissage : vendredi 14 juin à 17h

Exposition du 14 juin au 15 septembre 2019.

 

********************

LAVAL : 

MUSEE DE LA PERRINE : 10 allée Adrien Bruneau, 53000 Laval. Tél : 02.43.49.47.83

Du 1er novembre au 28 février 8h-17h30

Du 1er mars au 31 mars 8h-18h30

Du 1er avril au 30 septembre 8h-19h30

Du 1er octobre au 31 octobre 8h-18h30

Du 15 Juin et le 15 Août 9h - 20h30

Samedis et Dimanches : ouverture 9h et fermeture en fonction du mois.

********************

LAVAL :

MUSEE D'ART NAÏF ET D'ARTS SINGULIERS : Place de la Trémoille, 53000 Laval. Tél : 02.53.74.12.30. Mardi/Samedi : 9h/12h et 13h30/18h.

********************

MONTBELIARD :

MUSEE DU CHATEAU DES DUCS DE WURTEMBERG : Cour du château, 25200 Montbéliard. Tél. : 03 81 99 22 61. TLJ sauf mardi : 10 h/12 h, 14 h/18 h. Fermeture exceptionnelle les 1er mai, 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier.

********************

MONTELIMAR :

 CHATEAU DES ADHEMAR : Centre d’art contemporain : 24 rue du château, 26 200 Montélimar. Courriel : chateau-adhemar@ladrome.fr. Tél. : 04 75 00 62 30

 Lundi/Dimanche :10h à 12h, et de 14h/18h.

********************

MONTOLIEU : 

LA COOPERATIVE-MUSEE CERES FRANCO : Route d'Alzonne, 11170 Montolieu. Tél : 04.68.24.80.80.Mardi/Dimanche : 14h/19h.

COLLECTION CERES FRANCO

LES CROQUEURS D'ETOILES

**** 86 artistes à la conquête de l'espace : Roy ADZAK, Philippe AÏNI, Edmund ALLEYN, René ALLIO, Roberto ÀLVAREZ RIOS, Joaquim Baptista ANTUNES, Avni ARBAS, ATILA BIRO, Sylvie BADIA, Gianni BERTINI, Carlos BOIX, Anselme BOIX-VIVES, Denis BONNES, Laurence BONNET, Francis BOTT, Claude BOUJON, Leo BREUER, James-Jacques BROWN, Rebecca CAMPEAU, Stéphane CAREL, Stéphane CÉRUTTI, CÉSAR, CHAÏBIA, Jean-Jules CHASSE-POT, CHOMO, John CHRISTOFOROU, Roman CIESLEWICZ, Jean CLARINI, Peter CLOUGH, CORNEILLE, Dominique D’ACHER, Joao Franck DA COSTA, Yan DARÇON, Farnese DE ANDRADE, Jean-Marc DEBENEDETTI, DEMA, Mirabelle DORS, Samuel FAVARICA, Albert FÉRAUD, Yannis GAÏTIS, Jean-Marc GAUTHIER, Jean-Yves GOSTI, Ilya GRINBERG, Jacques GRINBERG, Abraham HADAD, Eli Malvina HEIL, Antoni HORMIGO, JABER, Jorélus JOSEPH, JULEM, Nikos KESSANLIS, Alain KIEFFER, Miron KIROPOL, KOMET, Tita KRIESI, Ingrid Paulsen KUITERS, Éliane LARUS, Bengt LINDTSRÖM, Humberto LOREDO, Michel MACRÉAU, Milva MAGLIONE, MAO TO-LAÏ, Alejandro MARCOS, Jean-Marie MARTIN, MASSA, Francisco MELO, Jeanine MONGILLAT, Mario MURUA, Gontran Guanaes NETTO, Günter NEUPEL, Jacqueline PAVLOWSKY, Raymonde et Pierre PETIT, Marcel POUGET, Vincent PRIEUR, Maurice RAPIN, Jesse RENO, André ROBILLARD, Jerzy RUSZCZYNSKI, Carlos SANSEGUNDO, Flavio SHIRO, Benjamin SILVA, SOON, Yvon TAILLANDIER, Fernand TEYSSIER, Jack VANARSKY, Hugh WEISS,

VOIR AUSSI : 

AÏNI : TEXTE DE JEANINE RIVAIS :"ART, RELIGION ET BIGOTERIES OU LE LONG MARTYRE DE PHILIPPE AÏNI PEINTRE ET SCULPTEUR" : IDEART N° 38 AOÛT 1994. TEXTE  Et ENTRETIEN :  BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA N° 52 DE JUIN 1994 et "PHILIPPE AÏNI UN ARTISTE MAUDIT ?" : http://jeaninerivais.fr Rubrique RETOUR(S) SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE(S).

BADIA : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique RETOUR SUR LE PRINTEMPS DES SINGULIERS 2003. Et aussi : Rubrique : ART ET DECHIRURE 2002/ RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURES.

BOIX-VIVES ANSELME (1889-1969) : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "HOMMAGE POSTHUME A ANSELME BOIX-VIVES" :  http://jeaninerivais.fr Rubrique ART SINGULIER.

BONNES DENIS : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "IN VINO VERITAS, LES ROBOTS DE DENIS BONNES" : http://jeaninerivais.fr :  Rubrique ART SINGULIER 

Et  TEXTE DE JEANINE RIVAIS  : http://jeaninerivais.jimdo.com/ RUBRIQUE FESTIVALS RETOUR SUR BANNE 2003.

 Et aussi : ENTRETIEN  : http://jeaninerivais.fr Rubrique COMPTES-RENDUS DE FESTIVALS NOTTONVILLE 2007.

CAMPEAU REBECCA : TEXTE DE JEANINE RIVAIS :" ANONYMES OU CELEBRES, LES PERSONNAGES DE REBECCA CAMPEAU, FIGURE DE PROUE DE L'ART  TEXTILE" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique ART SINGULIER. 

CAREL STEPHANE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "STEPHANE CAREL, sculpteur et peintre" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ RUBRIQUE FESTIVALS : Saint-Amant Roche Savine.

CERUTTI STEPHANE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "STEPHANE CERUTTI OU LE REVE D'ICARE" : N° 72 Tome 2 DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA. 

Et aussi :  http://jeaninerivais.fr Rubrique ART SINGULIER.

 Et TEXTE DE JEANINE RIVAIS  : http://jeaninerivais.jimdo.com/ RUBRIQUE FESTIVALS RETOUR SUR BANNE 2003

DORS MIRABELLE : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : HOMMAGE A MIRABELLE DORS QUI VECUT ET MOURUT POUR L'ART. Et : AUTOUR DE LA NOTIN DE GROUPE :  http://jeaninerivais.fr Rubrique ART CONTEMPORAIN et http://jeaninerivais.fr HOMMAGE A DES ARTISTES DECEDES.

Et aussi : HOMMAGE A DEUX MARGINAUX DE L'ART : Le CRI D'OS N° 33/34 de 2001.

GAULTHIER JEAN-MARC : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "LA COMEDIE EN NOIRS ET BLEUS DE JEAN-MARC GAULTIER" : IDEART n° 37 D'AVRIL-MAI 1994

Et aussi : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique RETOUR(S) SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE(S).

GOSTI JEAN-YVES : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "LES SCULPTURES ANTHROPOMORPHES DE GOSTI" :  http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique Art contemporain

GRINBERG JACQUES : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "JACQUES GRINBERG ET LA NOUVELLE FIGURATION" : IDEART N° 40 DECEMBRE 1994/JANVIER 1995 de la REVUE IDEART. 

Et : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique HOMMAGES.

HADAD ABRAHAM : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : DANS LE CADRE DE L'EXPOSITION DE LA COLLECTION CERES FRANCO :  "DESIRS BRUTS 6e FORUM LES ULIS" 2004. "LE PEINTRE ET SON MODELE ou INTIMITE ET SOLITUDE chez ABRAHAM HADAD" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique ART SINGULIER.

JABER : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique RETOUR SUR LE PRINTEMPS DES SINGULIERS 2003.

KIEFFER ALAIN : ENTRETIEN "CERAMIQUES INSOLITES", http://jeaninerivais.fr Rubrique Comptes-rendus de Festivals SAINT-GALMIER 2006, 

et Texte de Jeanine Rivais : "LE MONDE ENTRE DEUX ZOOS D'ALAIN KIEFFER, SCULPTEUR". " : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART SINGULIER. 

Et ENTRETIEN  AVEC JEANINE RIVAIS : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique FESTIVALS. RETOUR SUR  BANNE 2003

LARUS ELIANE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "ENFANCE ET SORTILEGES OU ELIANE LARUS PEINTRE" : Site http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique "RETOUR(S) SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE (S).

MARCOS ALEJANDRO : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : " DE LA HAINE A LA TENDRESSE : LE CORPS VU PAR ALEJANDRO MARCOS" : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE.

MARTIN JEAN-MARIE : TEXTES DE JEANINE RIVAIS : "Jean-Marie Martin chantre des mythes celtiques et occitans . Et "VOYAGE DE JEAN-MARIE MARTIN AU LONG DE L'EXPOSITION DE FORCALQUIER" : : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART SINGULIER.

ET : "LA QUETE DU GRAAL" : N°61 de Novembre 19997, DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA. Et : http://jeaninerivais.jimdo.com/ Rubrique RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURE.

PRIEUR VINCENT : Court TEXTE DE JEANINE RIVAIS  : Site : http://jeaninerivais.jimdo.com/ RUBRIQUE RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURES : ART ET DECHIRURE 2002.

RAPIN MAURICE : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS / VIE ET MORT D'UN SALON, FIGURATION CRITIQUE (1978/1994) : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART CONTEMPORAIN et FRAGMENTS D'UNE VIE ENTIEREMENT VOUEE A L'ART : http://jeaninerivais.fr HOMMAGE A DES ARTISTES DECEDES.

ROBILLARD ANDRE : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "ANDRE ROBILLARD, SES FUSEES ET SES FUSILS ou COMMENT UNE ŒUVRE PEUT BOUTER UN CREATEUR HORS DE CHEZ LUI…" Site : http://jeaninerivais.fr Rubrique ART brut. CE TEXTE A ETE PUBLIE DANS LE N° 73 TOME 1 DE MARS 2003 DU BULLETIN DE L'ASSOCIATION LES AMIS DE FRANCOIS OZENDA.

RUSZCZYNSKI JERZY : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "JERZY RUSZCZINSKI ET SON MONDE INHUMAIN" :http://jeaninerivais.fr  RUBRIQUE RENCONTRES DE HASARD.

TAILLANDIER YVON : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "VISITE EN TAILLANDIERLAND  ou YVON TAILLANDIER PEINTRE / ECRIVAIN" : http://jeaninerivais.fr  RUBRIQUE ART CONTEMPORAIN.

TO-LAÏ MAO : TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "L'ETRANGE DESTIN DE MAO TO-LAÏ dit MAO" ; http://jeaninerivais.jimdo.doc/  Rubrique RETOUR SUR UN QUART DE SIECLE D'ECRITURES.

 

Vernissage le samedi 20 avril à 12h.

Exposition du 20 avril au 3 novembre 2019.

********************

MONTPELLIER : 

ATELIER-MUSEE D'ART BRUT : 1 rue Beau Séjour 34000 Montpellier / tel. : 04 67 79 62 22

Mail : contact@atelier-musee.com / Site web : www.atelier-musee.com / Facebook : L’Atelier Musée

Ouvert du mercredi au dimanche, de 10h à 13h et de 14h à 18h. Fermé les lundis, mardis et jours fériés

**** JANO PESSET : Sculptures.

"Né le 3 août 1936 à Saintes puis élevé par sa grand-mère à Orgibet, un petit village de l’Ariège, pendant la guerre, Jano Pesset passe une bonne partie de son enfance à la campagne où il garde les vaches et observe la  nature. A la Libération, il va rejoindre sa mère, employée de banque à Bordeaux où il passe son Certificat d’Etudes puis un CAP d’ajusteur. Mais il aura beaucoup de mal à se réadapter à la vie urbaine et au travail imposé.

En 1954, Il fait son service militaire puis vient chercher un emploi à Paris en 1957, à 21 ans. Il y sera successivement ajusteur, « intervalliste » aux studios Jean Image, manoeuvre puis emballeur, agent technique et enfin chef-magasinier.

Parallèlement Jano Pesset dessine et peint depuis toujours, cherchant un style qui célèbre le monde populaire (mais sans retomber dans l’art populaire traditionnel). En 1968, il rencontre et épouse Loli, brodeuse espagnole dont il a un fils, Sylvain, l’année suivante. Cette année-là, il lit beaucoup, analyse, réfléchit et découvre « Asphyxiante culture » de Jean Dubuffet qui devient son bréviaire. A une rétrospective de Picasso où figure la célèbre tête de vache faite d’une selle de vélo et d’un guidon, il découvre également avec surprise que l’art peut être dérision. Il se met alors à travailler le lierre, matériau pauvre, tordu, rejeté dont les tiges sinueuses jouent le rôle du dessin en remplaçant le trait dans ses assemblages.

Il exposa ses première œuvres à l’Atelier Jacob en 1977 puis participe aux « Singuliers de l’Art » et à l’exposition des « Outsiders » à Londres l’année suivante. Il est resté depuis très attaché à La Fabuloserie où figure la majeure partie de sa production. Réalisés entièrement en bois de lierre et noisetier teinté ou peint, les assemblages de Jano Pesset réunissent toujours dans un ou plusieurs décors des ensembles de petits personnages et ils ont un caractère narratif prononcé que soulignent d’assez abondantes inscriptions, disposées dans des phylactères. L’humour et la satire y prédominent. Après « La mère possessive » ou « L’Instinctelel », le dernier en date s’appelait « Le déserteur de l’utile ». Jano Pesset habite et travaille dans la vallée de Chevreuse." Laurent Danchin / Historien d’art

Exposition jusqu'au 1er septembre 2019.

********************

NOYERS SUR SEREIN :

MUSEE DES ARTS NAÏFS ET POPULAIRES : 25, rue de l'église, 89310 Noyers-sur-Serein.

Tél. : 03.86.82.89.09

** 1er octobre au 31 mai : Week-ends, jours fériés et vacances scolaires (toutes zones) de 14H30 à 18H. / Juin et Septembre TLJ. sauf mardi : 11H/12H30 et 14H/ 18H. Juillet et Août TLJ. sauf mardi :10H/ 18H30.

Fermeture hebdomadaire : le mardi / Fermeture annuelle : Janvier.

********************

ROCHECOUART :

MUSEE DEPARTEMENTAL D'ART CONTEMPORAIN : Château, Place du Château. 87600 Rochechouart. Tél : 05.55.03.77.77. TLJ. sauf mardi : 10h/12h30 et 13h30/18h.

Du 1er octobre au 15 décembre, TLJ. sauf le mardi : 10h/12h30 et 14h/17h.

Fermé du 15 décembre au 1er mars.

**** LAETITIA BADAUT-HAUSSMANN : Peintures.

" Le Musée d'art contemporain de la Haute-Vienne est heureux de présenter la première exposition muséale de l'artiste française Laëtitia Badaut Haussmann du 29 juin au 16 septembre 2019.

Investissant l'ensemble du second étage du musée, Laëtitia Badaut Haussmann déploie tout au long des huit salles qui lui sont consacrées un paysage domestique, sensible et avant tout fictionnel. Pensée comme un palimpseste, l'exposition intitulée Le sentiment, la pensée, l'intuition explore les associations poétiques et psychologiques liées aux attributs de l'habitat et de l'intérieur.

Librement inspirée par le film The Man who fell to Earth (L’Homme qui venait d’ailleurs, 1976) du réalisateur britannique Nicolas Roeg, Laëtitia Badaut Haussmann construit une déambulation poétique au sein du château à la lisière du design, du performatif et de la valeur d'usage où s'entremêlent les occurrences littéraires et cinématographiques.

Erudite mais avant tout sensitive, l'exposition propose la traversée d'un espace hors temps profondément marqué par l'architecture du lieu et de son potentiel narratif et historique. Le sentiment, la pensée, l’intuition* nous plonge ainsi comme le personnage principal du film, Thomas Jerome Newton, incarné par David Bowie, dans les méandres d'une réflexion basée sur les ressorts de l’inconscient, du rêve et de la vision.

Chaque salle propose un micro récit où se mêlent les saisons et les sentiments, de la chambre d’hiver au salon d’été. Dans ce dédale, les œuvres produites par l'artiste se rattachent à l'histoire des formes, notamment du design et des savoirs faire vernaculaires, tout en acquérant une pleine autonomie pour proposer une série d’expérimentations et de sensations aux visiteurs.

Les formes sculpturales déployées se font tour à tour éléments de scénographie, sculptures autonomes ou assises à disposition. Laëtitia Badaut Haussmann a choisi d’insérer en écho quelques œuvres de la collection du musée pour en démultiplier le potentiel narratif, tel un corps en attente (John Coplans), une musique infinie (Katie Paterson), une disparition (Rachel Whiteread), une grammaire de gestes abstraits (Raoul Hausmann), un conte (Kiki Smith), un désir caché (Danh Vo), un jardin (Ettore Sottsass).

Vernissage le 28 juin à 17h30.

Exposition du 29 juin au 16 septembre 2019

 

********************

SAINT-ETIENNE METROPOLE :

MUSEE D'ART MODERNE ET CONTEMPORAIN : Rue Fernand Léger, 42270 Saint-Priest-en-Jarez. Tél : 04.77.79.52.52. Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Ouvert tous les jours pendant les vacances scolaires de la zone A. Fermetures exceptionnelles : 1er janvier, 1er mai, 14 juillet, 15 août, 1er novembre et 25 décembre.

**** PIERRE BURAGLIO : "Bas voltage" 

" Cet été, le Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne Métropole présente la première rétrospective de Pierre Buraglio (né à Charenton en 1939, vit et travaille aujourd’hui dans le Val-de-Marne), grand artiste français, héritier de Braque ou de Schwitters.

Entre figuration et abstraction, l’œuvre de Buraglio alterne collages, dessins, assemblages, camouflages, agrafages… inscrivant très tôt la peinture dans un procédé mécanique.

Imprégné de jazz, de spiritualité, d’un certain militantisme et d’un regard sensible sur l’histoire de l’art, l’œuvre résolument moderne de Buraglio bouleverse la scène artistique française des années 1960.

Le parcours chronologique proposé au MAMC+ retrace les grandes étapes de la carrière de cet artiste singulier - qui abandonna ses pinceaux à la fin des années 1960 pour les reprendre dans les années 1990 - et dont les travaux, de la toile à l’objet, s’inscrivent dans la recherche constante d’une peinture « élargie »." (NDM)

Exposition du 8 juin au 22 septembre 2019.

 

********************

SAINT-FLORENTIN :

MUSEE EN FLORENTINOIS : : Avenue du Général Leclerc 89600 Saint-FlorentinTLJ. sauf mardi et vendredi : 14h30/17h30.

********************

SAINT-LOUIS :

 FONDATION FERNET-BRANCA : 2 rue du Ballon, 68300 Saint-Louis. Tél : 03.89.69.10.77. Mercredi/Dimanche : 13h/18h.

**** GREGORY FORSTNER : "Get in, get out, no fucking around".

"Dix ans après son exposition intitulée The Ship of Fools au Musée de Grenoble en 2009, la Fondation Fernet-Branca invite cet été l’artiste Gregory Forstner, tout juste rentré en France après avoir vécu et travaillé dix années à Brooklyn, New York. Du 26 mai au 29 septembre 2019, l’exposition Get in, get out. No Fucking around. sera l’occasion de présenter une sélection de différentes séries produites entre l'Europe et les États-Unis, ainsi qu'un aperçu de la production plus récente de l’artiste. Parmi une cinquantaine d'œuvres réunies, peintures, estampes et dessins, la Fondation Fernet-Branca présente des pièces inédites issues de collections privées et publiques, jamais montrées ensemble auparavant et permettant de souligner les préoccupations conceptuelles et esthétiques de l’œuvre de Gregory Forstner.

Le plus souvent de grands formats, les tableaux de Gregory Forstner puisent dans l’histoire de l’art, dans une culture populaire ainsi que dans sa mythologie personnelle. Empruntant ses sujets aux sources iconographiques les plus diverses, ses compositions frappent d’emblée par leur impact visuel. Son univers, où le rire n’est jamais très loin de l’effroi, où se croisent références aux grands maîtres du passé et emprunts à des illustrations en tous genres, dépeint une humanité grotesque, inquiète et cruelle. Pour ce faire, l’artiste use des subterfuges du masque, du déguisement, de la transposition, et les scènes les plus effrayantes prennent souvent des allures de fêtes, de massacres, des apparences de kermesses ou de carnavals. Peintes à larges coups de brosse, avec une fougue qui confine quelquefois à une sorte de rage destructrice, ces images n’en demeurent pas moins de « beaux morceaux de peinture ». Et c’est en définitive la maîtrise picturale qui impressionne le plus ici, tant par ses fulgurances chromatiques, que par une implacable puissance de la touche. Puissance est, au demeurant, le mot qui vient immédiatement à l’esprit pour qualifier ces tableaux dont la force expressive demeure longtemps en mémoire. 

Get in, get out. No Fucking around. Le titre de l’exposition fait référence à un dialogue entre l’auteur compositeur Tom Waits et son épouse Kathleen Brennan alors qu'ils travaillaient sur l’album Bad as Me : « Les gens n’ont pas beaucoup de temps, lui dit-elle. Entrez, sortez. Pas de foutaises. » Cela fait écho à Gregory Forstner, et non sans humour souligne le fait que la peinture est une question d'espace mais encore plus de temps." (NDM).

Exposition du 26 mai au 29 septembre 2019.

********************

SAINT-PAUL-DE-VENCE :

FONDATION MAEGHT : 623, chemin des Gardettes, 06570 Saint-Paul-de-Vence,Tél. : 04 93 32 81 63. TLJ.  de 10h à 19h de juillet à septembre et de 10h à 18h jusqu'au 19 novembre

Pour cette année 2018, la Fondation Maeght accueillera des artistes de réputation internationale poursuivant sa mission consacrée à l’art vivant, aux formes et aux univers créés par les artistes.

**** JOAN MIRÓ. AU-DELÀ DE LA PEINTURE.

"Jusqu’au 16 juin, la Fondation Maeght présente, sous le commissariat du critique d’art Henri-François Debailleux, « L’esprit d’une collection : les donations », un nouvel accrochage de morceaux choisis issus de sa collection. Réuni au fil des années grâce aux donations du couple Marguerite et Aimé Maeght en premier lieu, cet extraordinaire ensemble d’œuvres d’art s’est enrichi par la suite grâce aux dons d’artistes, amis, famille, collectionneurs, proches et amoureux de la fondation. C’est cet état d’esprit, de générosité et de bienveillance qui est mis à l’honneur jusqu’au printemps à la Fondation Maeght, dans un accrochage permettant de contempler, avec un regard renouvelé, la diversité et la richesse de l’une des plus importantes collections en Europe de peintures, sculptures, œuvres graphiques et dessins modernes et contemporains.

Du 29 juin au 17 novembre 2019, la Fondation Maeght célèbre Joan Miró, acteur majeur de la création de la Fondation aux côtés du couple Maeght et de son ami architecte Josep Lluís Sert. L’exposition « Joan Miró. Au-delà de la peinture. », dont Rosa Maria Malet, directrice historique de la Fundació Joan Miró de Barcelone, assure le commissariat, offre au public de découvrir l’exceptionnel œuvre graphique du maître catalan tout en comprenant son processus créateur. Issues en très grande partie d’une exceptionnelle donation faite par Adrien Maeght, qui travailla avec Miró dans ses ateliers de l’imprimerie ARTE, 200 œuvres, dont un ensemble de gouaches inédites, maquettes, affiches, gravures, lithographies originales, plaques de tirage, bons à tirer et ouvrages de bibliophilie, mettent en lumière cette prodigieuse création.

À PROPOS DE LA FONDATION MAEGHT

La Fondation Marguerite et Aimé Maeght compte aujourd’hui parmi les grandes institutions culturelles internationales. Inaugurée le 28 juillet 1964 par André Malraux, la fondation est née de l'amitié d’Aimé Maeght et de son épouse Marguerite, principaux éditeurs et marchands d’art de l’Europe d’après-guerre, avec certains des artistes les plus importants du XXe siècle comme Joan Miró, Alexander Calder, Fernand Léger, Georges Braque, Alberto Giacometti, Marc Chagall et bien d’autres. Couple visionnaire, ils ont organisé des expositions légendaires telles que la première exposition surréaliste en 1947 autour d’André Breton et Marcel Duchamp dans leur galerie parisienne. Première fondation privée dédiée à l’art en France, la Fondation Maeght est inspirée de modèles américains, comme la fondation Guggenheim ou les collections Barnes et Phillips, découverts par les Maeght lors de leurs voyages aux États-Unis dans les années 1950.

Située à proximité du célèbre village de Saint-Paul de Vence à 25 km de Nice, la Fondation Maeght accueille chaque année plus de 100 000 visiteurs dans un ensemble architectural unique, conçu par Josep Lluís Sert, pour présenter l'art moderne et contemporain sous toutes ses formes. Peintres et sculpteurs ont collaboré avec l'architecte catalan en créant des œuvres intégrées au bâtiment et à la nature : la cour Giacometti, le labyrinthe Miró peuplé de sculptures et de céramiques, les mosaïques murales de Chagall et de Tal Coat, le bassin et le vitrail de Braque, la fontaine de Bury. L'ensemble mêle espaces intérieurs et extérieurs avec le jardin de sculptures, les cours, terrasses et patios, les salles d'exposition, la chapelle, la bibliothèque et la librairie.

La Fondation Maeght possède par ailleurs l’une des plus importantes collections de peintures, sculptures, dessins et œuvres graphiques d’art moderne et d’artistes contemporains en Europe avec plus de 13 000 références. À partir de ses collections, de nombreuses expositions sont ainsi organisées, chaque année, à la Fondation Maeght comme dans des musées en France et à l'étranger. Depuis son ouverture en 1964, la Fondation Maeght a organisé plus de 140 expositions d’envergure internationale : de grandes expositions thématiques (l’Art vivant aux États-Unis, André Malraux le musée imaginaire, L’art en mouvement, le Nu au XXe siècle, La Russie et les Avant-Gardes, Les Aventures de la vérité, …), des expositions monographiques (Kandinsky, Chagall, Calder, Matisse, de Staël, Bonnard, Giacometti, Miró, Braque, Dubuffet, …) ou des expositions d’artistes plus contemporains ces dernières années (Yan Pei-Ming, Pier Paolo Calzolari, Takis, Jacques Monory, Gérard Garouste, Christo et Jeanne-Claude, Eduardo Arroyo, Lee Bae).

Fondation privée ne recevant aucune subvention publique pour son fonctionnement, la Fondation Maeght s’autofinance par des ressources propres principalement par les droits d’entrée. Reconnue d’utilité publique, elle peut par ailleurs recevoir des dons, legs et mécénats qui lui permettent de conserver, restaurer et enrichir son patrimoine architectural, sa collection, et de développer ses activités culturelles. La contribution des donateurs, le mécénat financier ou de compétences, et le soutien de sa Société des Amis sont ainsi primordiaux au rayonnement de la Fondation et à son développement. Depuis 1982, Adrien Maeght, fils du couple Maeght, préside le Conseil d'Administration de la Fondation qui réunit des personnalités, des représentants de l'État ainsi que des membres de la famille Maeght. (NDM)

Exposition su 29 juin au 17 novembre 2019

 

********************

SAINT-SEVER EN MOUSTIER :

LES NOUVEAUX TROUBADOURS : LE MUSEE DES ARTS BUISSONNIERS :12370 Saint Sever du Moustier. Tél : 05 65 99 97 97.

**** Une trentaine d'artistes exposent : "DU BIC DANS LE BUISSON".

Vernissage vendredi 12 juillet à 18h.

Exposition jusqu'au 14 septembre 2019.

 

********************

SETE :

CENTRE REGIONAL D'ART CONTEMPORAIN /SETE : 26 quai Aspirant Herber, 34200 Sète. Tel : 04 67 74 94 37. TLJ. : 12h30/19h. Fermé le mardi. Week-end : 14h/19h.

Entrée libre. Visites commentées à 16h, le samedi et le dimanche. Visites dialoguées, gratuites, sur rendez-vous

 Fermeture de fin d'année : Le Centre d'art sera fermé les 25 décembre 2017 et 1er janvier 2018, les 24 et 31 décembre 2017 le centre fermera ses portes exceptionnellement à 17 heures

********************

SOTTEVILLE-LES-ROUEN : 

MUSEE ART ET DECHIRURE D'ART SINGULIER : Centre hospitalier du Rouvray. 4 rue Paul Eluard, 76300 Sotteville-les-Rouen. Tél : 06.60.05.11.78.Samedi et Dimanche : 15h/18h.

Le musée sera fermé au mois d'août et ré ouvrira au public le 7 septembre.

A partir du mois de septembre le musée sera ouvert les week-end de 15h à 18h mais également sur rendez vous pour les groupes à partir de 10 personnes, visite commentée possible, sur demande en écrivant à info@artetdechirure.fr

**** Franck Paulin et Jean Brançiard Claire Lézé Shmite, Nicolas Bernard, Inès Lopez Sanchez Mathélie et Elisabeth Thomas

Nouvelle exposition, de nouvelles œuvres d'artistes à découvrir

Franck Paulin et Jean Brançiard ont investi des salles à l'intérieur du musée tandis que Claire Lézé Shmite, Nicolas Bernard, Inès Lopez Sanchez Mathélie et Elisabeth Thomas se sont installé.e.s dans le parc du musée.

 

VOIR AUSSI : 

BRANCIARD JEAN :  ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS http://jeaninerivais.jimdo.com Rubrique Festivals Banne 2010.

LOPEZ SANCHEZ MATHELY INES : ENTRETIEN AVEC JEANINE RIVAIS  : http://jeaninerivais.jimdo.doc/ Rubrique FESTIVALS : BANNE 2013. 

ET AUSSI TEXTE DE JEANINE RIVAIS : "LA MEMOIRE DES ETRES" : http://jeaninerivais.jimdo.doc/  Rubrique ART SINGULIER.

Nous vous invitons à venir découvrir leurs œuvres dés samedi et dimanche de 15h à 18h et tous les wek-end, durant le mois de juillet !

********************

TOULON : 

HOTEL DES ARTS  : 236 Boulevard Général Leclerc, 83000 Toulon. Tél : 04 94 91 69 18. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermé les lundis et 1er janvier / 1er mai / 25 décembre. Entrée libre.

**** HARRY GRUYAERT : Photographies.

"À partir du 21 juin 2019, l’Hôtel Départemental des Arts invitera ses visiteurs à une immersion dans l’univers d’Harry Gruyaert, poursuivant ainsi, avec ce maître de la couleur, la réflexion qu’il mène depuis de nombreuses années sur le médium photographique. À l’instar de l’exposition qu’il a présentée en 2017 sur le travail mené pendant 20 ans par Mathieu Pernot auprès des communautés tsiganes, le centre d’art du Département du Var a souhaité à nouveau s’inscrire dans le Grand Arles Express à travers cette fois une proposition photographique qui, sans être une rétrospective, permette au public d’appréhender un pan essentiel, parfois peu connu, du travail d’Harry Gruyaert.

L’exposition « Harry Gruyaert, photographe » sera l’occasion de découvrir des séries, réalisées notamment en Belgique ou en Irlande jamais montrées. Dans son travail, Harry Gruyaert déploie une écriture personnelle vibrante d’énergie. Son usage très particulier des couleurs a souvent été sa marque de fabrique et ses photographies figurent un univers de clair-obscur, de contrastes, de brouillard ou de lumière, mais le travail du photographe en noir et blanc, moins connu sera également visible dans une section dédiée à la Belgique du noir et blanc à la couleur." (NDM)

Exposition du 21 juin au 22 septembre 2019.

********************

TOULOUSE : 

LES ABATTOIRS, MUSEE-FRAC OCCITANIE :  76 Allées Charles de Fitte, 31300 Toulouse

Tél  : 05 34 51 10 60. Mercredi/Dimanche : 12h/18h. Nocturnes les jeudis de 18h à 20h (hors vacances scolaires). Reprise des nocturnes le jeudi 5 octobre 2017.

*******************

TOULOUSE :

MSR : MUSEE SAINT-RAYMOND, MUSEE DES ANTIQUES : 1, Place Saint-Sernins, 31000 Toulouse. Tél : 05.61.22.31.44. TLJ. : 10h/18h et juin/Septembre : jusqu'à 19 heures.

Savez-vous que la saga "Harry Potter" fourmille de références à l'Antiquité ? Voyez-vous l'Hercule qui se cache sous le costume de Superman ? En Europe, aux Etats-Unis et en Asie, les dieux gréco-romains et les mythes sont présents dans la bande dessinée, le cinéma, l'art contemporain, les séries, les vidéo-clips, les mangas et les jeux vidéos. L'exposition"Age of Classics ! L'Antiquité dans la culture pop" confronte de manière inédite des objets antiques à des productions de la culture populaire et à des oeuvres contemporaines de renommée internationale. 

********************

TOURS :

CHATEAU DE TOURS : 25 Avenue André Malraux, 37000 Tours . Tél : 02 47 61 02 95 Mardi/Vendredi 14h/18 h - Week-end 14h15/18h.

**** ELISABETH VON WREDE  : "Immersion" : Peintures.

Vernissage le jeudi 23 mai à 18h30.

Exposition du 18 mai au 18 août 2019.

 

**** ANDRE KERTESZ : (1894-1985) : "L'équilibriste" : 

"La vie et l'oeuvre d'André Kertész se confondent en trois périodes distinctes. D'abord en Hongrie, pays de naissance, où il découvre la photographie de façon instinctive et passionnée. Ses proches, la vie quotidienne, lui fournissent ses premiers sujets dans lesquels se dégagent déjà l'expression d'une légèreté de l'existence, d'une liberté du corps. Mobilisé dans l'armée austro-hongroise pendant la Grande Guerre, il photographie ses camarades de régiment, au front comme lors de sa convalescence après sa blessure.

Une petite notoriété locale qu'il souhaite faire fructifier le pousse à tenter sa chance à Paris. En 1925, Kertész rejoint la diaspora des émigrés hongrois. S'ouvre alors le deuxième temps de sa carrière. Il travaille régulièrement pour les grands noms de la presse illustrée, alternant portraits d'artistes et reportages. Une première exposition le consacre en 1927 à la galerie Le Sacre du Printemps. En 1928, il est un des premiers à faire l'acquisition de ce nouvel appareil, petit et maniable : le Leica.

En 1933 il réalise une série surprenante de nus féminins, saisis dans le reflet d'un miroir déformant : Les Distorsions.

Sa réputation établie et sans doute l'imminence du prochain conflit incitent Kertész à accepter un contrat aux Etats-Unis pour le compte de l'agence Keystone à partir de 1936. S'ensuit une période peu propice à la créativité hormis les photographies personnelles mélancoliques prises de sa fenêtre ou les évocations d'une liberté perdue entre l'orthogonalité des buildings. Ce troisième temps le mène à un relatif oubli jusqu'à ce qu'une exposition à la Bibliothèque Nationale de France en 1963 le remette en lumière. Construite au fil de la vie, l'oeuvre d'André Kertész, bien que parfois syncrétique, marque une profonde défiance vis-à-vis des doctrines. Eloigné du pictorialisme, utilisé par les surréalistes sans pour autant qu'il manifeste une adhésion au mouvement, il ne consent à définir sa photographie que comme réaliste. Certaines constantes, empathie pour autrui, légèreté, sensualité, transparaissent pourtant. Son influence sur toute une génération de photographes qui lui succède est déterminante." (Wikipedia)

Vernissage le mardi 25 juin à 17h30.

Exposition du 26 juin au 27 octobre 2019.

********************

VALLAURIS :

MUSEE NATIONAL PICASSO : Place de la Libération, 06220Vallauris. Tél : 04.93.64.71.83. TLJ. sauf mardi et 1er mai : 10h/12h15 et 14h/17h.

********************

VEZELAY : 

MUSEE ZERVOS : rue Saint-Étienne 89450 Vézelay. Tél. 03 86 32 39 26

Ouverture du 15 mars au 15 novembre : 10 h/18 h  (dernières entrées à 17 h 20).TLJ. sauf le mardi (juillet et août: tous les jours)

********************

VICQ-SUR-BREUILH :

MUSEE ET JARDINS CECILE SABOURDY :

Le Presbytère. rue Chavaud - 87260 Vicq-sur-Breuilh. Tél : 05 55 00 67 73. Mardi/Samedi :  10h/12h et 14h/18h. Dimanche: 14h/18h.

********************

VILLENEUVE D'ASCQ :

LaM : Lille Métropole Musée d’art moderne, d’art contemporain et d’art brut : 1 allée du Musée, 59650 Villeneuve d’Ascq. www.musee-lam.fr T. : +33 (0)3 20 19 68 68. Mardi/Dimanche : 10h/18h. Fermeture les 25 décembre, 1er janvier et 1er mai.

**** LES MUSES INSOUMISES : DELPHINE SEYRIG entre cinéma et vidéo féministe.

Vernissage le jeudi 4 juillet à 18h30.

Exposition du 5 juillet au 22 septembre 2019.

 

**** L'Été au LaM : c'est parti !

Du 5 juillet au 22 septembre 2019, le LaM vous invite, pour la troisième année consécutive, à venir passer un été festif, artistique et décalé au musée ! 

Cette année, pas moins de cinq rendez-vous vous sont proposés afin de passer un été pas comme les autres.

Au programme : le week-end d’ouverture de l'exposition Les muses insoumises. Delphine Seyrig, entre cinéma et vidéo féministe les 6 et 7 juillet, un grand bal populaire sous le signe du Mexique dans le cadre de lille3000 – Eldorado

avec le bal familial Jarabe Dorado par la Cie du Tire-Laine et un DJ set de Prieur de la Marne le 13 juillet, la Nuit des étoiles avec ses projections de films et de courts-métrages et son cinéma en plein air qui vous invite à revoir Peau d’âne de Jacques Demy le 24 août, un après-midi à vivre en famille dans le cadre du Ciné-goûter du 25 août et enfin,

les Journées Européennes du Patrimoine qui seront cette année ponctuées de visites dans les réserves du musée,

de rencontres avec un restaurateur, de visites de l’exposition et de la collection ainsi qu'une carte blanche donnée

à André Robillard et Alexis Forestier les 21 et 22 septembre !

********************

VITRY-SUR-SEINE :

MAC/VAL, musée d’art contemporain du Val-de-Marne : Place de la Libération, 94400 Vitry-sur-Seine. Tél. : 01 43 91 64 20. TLJ. sauf le lundi. : Mardi/Vendredi : 10h/18h. / Samedi et Dimanche : 12h/19h. Clôture des caisses 30 minutes avant la fermeture du musée. Fermeture les 1er janvier, 1er mai et 25 décembre.

Le jardin Ouvert tous les jours sauf le lundi : Mardi/Vendredi : 9h/18h. Week-end : 9h/19h.

**** LIGNES DE VIES. UNE EXPOSITION DE LEGENDES : Exposition collective.

Vernissage vendredi 29 mars à 18h30.

Exposition du 30 mars au 25 août 2019.

 

**** PERSONA GRATA ? : 9e exposition de la collection.

Vernissage vendredi 29 mars à 18h30.

Exposition du 30 mars au 25 août 2019.

 

********************